#03 Madeleine, La nature Spirienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

#03 Madeleine, La nature Spirienne

Message par Serra Madeleine le Ven 22 Aoû - 13:28



#03 - La Nature Spirienne
Fermé - Serra Madeleine

Pendant le trajet entre Halt et la forêt, une journée a eu le temps de s'écouler et la nuit n'allait pas tarder à tomber. Il était donc temps de monter le camp. De manière étonnante, la forêt de Spiria était très illuminée, que ce soit les lucioles, ou les lanternes magiques, même la nuit, la forêt brillait. C'était vraiment un spectacle magnifique. C'était comme si des esprits sacrés gardaient la forêt et étaient là pour guider le voyageur. Je choisit un coin d'obscurité à proximité des points les plus lumineux pour y établir mon camp, de façon à être la plus dissimulée possible. Il me restait quelques fruits à grignoter avant de m'endormir, mais il fallait que je recharge mon stock en chemin pour le lendemain. Je ferais une reconnaissance au lever du soleil. La nuit fut une occasion de me préparer mentalement aux dangers qui m'attendaient. Jusque-là, je connaissais à peu près bien la région de Vikht, et je pouvais m'en sortir parce que l'endroit m'était familier. Mais maintenant, je pénètre dans un territoire totalement nouveau. Je savais quel genre de bêtes y rôdaient, et je savait comment les éviter. Ici, puisque apparemment la lumière est éternelle, il se peut que d'autres types de créatures y vivent.

Je repensais à l'interrogation qui me perturbait entre Vikth et Halt. Peut-être que j'allais être amenée à tuer, pour de vrai cette fois. Je devais me préparer à cette éventualité. Ne pas tuer d'animaux était une voix que je pouvais continuer à suivre ou alors, une voix à laquelle je devrais peut-être renoncer. Pour moi à l'heure actuelle, ce choix est encore indiscutable. Je souhaiterais ne pas en tuer. Ma nuit fut largement interrompue par mes pensées négatives entre le fait de tuer, mais aussi le fait d'être seule dans cet endroit dangereux. Je ne savais pas si je pouvais aller jusqu'au bout, essayer d'évaluer les possibilités sans en avoir un aperçu au préalable était inutile, mais cela me rongeait de ne pas savoir ce qu'il pouvait se produire. Un sentiment de peur s'était installé de sorte qu'en chemin le lendemain, ma progression fut lente et méfiante ...

J'avais même du mal à apprécier la beauté au lever du soleil de la forêt. Un jour éternel est installé sur la région de Spire. Quand ce ne sont pas les lanternes et les lucioles la nuit, c'est l'astre du matin qui guide notre chemin. Je lui tournais le dos car ma destination se trouvait au nord. Mais la perspective des obstacles me hantait. J'avais l'impression que cette forêt cachait quelque chose. Si la plupart étaient des mauvaises impressions, il y en avait aussi des bonnes. Certaines herbes et fleurs me réconfortaient, non seulement car elles étaient belles, mais aussi car elles pouvaient servir d'anti-douleurs. Son nom était également éloquent : L'immortelle. En voir et en cueillir me procurait un peu de courage. Les plantes en général me donnaient du courage. Pour moi elles sont les plus fortes, immobiles, elles sont dans un danger perpétuel. Elles restent enracinées à leur terre jusqu'à la fin. Entre elles et moi, j'avais l'impression qu'elles possédaient des peurs plus raisonnables que les miennes. Je pouvais m'enfuir si jamais la mort me poursuivait. Ce n'était pas le cas pour elles. Les plantes, elles sont nées fortes et le demeurent toute leur vie. Cette force, c'est celle que je veut posséder pour revenir à Vikht. La force de suivre sa propre voie sans s'en détourner. Malheureusement, je suis encore éprise de mes émotions négatives. Je suis consciente que je dois sortir de cet état d'esprit d'une certaine manière, mais je ne le peux pas encore.

Sans m'en rendre compte car j'étais perdue dans mes pensées, un groupe ressemblant à des gardes m'aborda. Je n'avait pas pu entendre ses bruits de pas ni le repérer alors que cette partie de la forêt était un peu plus ouverte

- Bien le bonjour jeune demoiselle, puis-je vous demander ce que vous faites ici ?

Je pris un moment pour répondre.

- Je suis une voyageuse et je me dirige vers Spiria. Suite à un conseil que l'on m'a donné en chemin, je m'y rend pour étudier les bijoux et les ornements précieux, leur histoire et ... leur processus de fabrication.

Le garde lâcha un grand soupir, comme s'il était soulagé de quelque chose. Il poursuivit la conversation.

- Je suis un garde stagiaire, et comme je suis tout nouveau, c'est moi qui doit installer toutes les lanternes magiques de la forêt de Spiria. C'est vraiment lourd à la fin et j'avais peur de devoir m'occuper de bandits ou je ne sais quoi.
- Ah ... je vois ... Ai-je tant que ça l'air d'un bandit ?

Le jeune homme rougit et répondit d'un ton embarrassé.

- N-Non pas réellement, vous êtes même charmante. Je vous prie de m'excuser si je vous ai offensée.
- Il n'y a pas de mal... Merci. Vous preniez cette direction n'est-ce pas ? J'espère que tout ira bien pour vous. Je vais poursuivre ma route vers Spiria.

Je m'éloignais du garde et poursuivais ma route avec pour réconfort, le fait de savoir que je n'étais pas la seule humaine du coin. La forêt spirienne, d'après ce que je viens d'entendre est donc sillonnée de toute parts par les gardes, de façon à entretenir les lanternes magiques. Je me demande à quelle fréquence ces maintenances sont réalisées, mais il semblerait que je sois chanceuse aujourd'hui. La route ne semblait plus si effrayante, et à ce rythme là, je pouvais peut-être arriver à Spiria avant la fin de la journée.

Pendant les quelques heures de marches que j'ai réalisées, je pouvais cette-fois ci faire attention aux nombreux détails de la forêt que j'avais ignorés au départ. Ces Houblons que je pouvais cueillir sur certains arbres étaient des plantes très efficaces pour lutter contre l'insomnie. En fait, elle agit comme somnifère. Il n'y a que trois bulbes, Je savait déjà quelle application donner à ces graines. Je pouvais les garder pour imbiber une de mes flèches de leur résine. Je ne pouvais imbiber qu'une seule flèche avec mes trois pousses. Je me rendais compte du coup qu'il existait des moyens de ne pas tuer tout en incapacitant. En récolter plus en chemin me permettrait de développer mes compétences, j'espère que j'en trouverais d'autre.

Plus tard, alors que je progressais à mon rythme dans la forêt, - et que j'avais enfin atteint la partie des grands lacs - j'entendais des cris venant dans ma direction. Il s'agissait de la voix du garde précédent. J'entendais aussi les grognements d'un ours. Le garde criait à l'aide. Je ne pouvais pas rester sans rien faire. J'entendais les cris se rapprocher vers ma direction. Je me dépêchais d'induire ma flèche des résines d'Houblon. Je voyais maintenant le garde courir vers moi. Je plaçais ma flèche sur la corde que je tendais de toutes mes forces. Ma main était tremblante car j'avais peur de mal viser et de toucher le garde par inadvertance. Au fond de moi, je savais que je devais être forte. Il fallait que j'essaie de me calmer et de signaler au garde mon intention. Cela ne fut pas possible. Le temps s'écoula tellement vite, j'avais seulement remarqué que le garde m'avait contournée. Prise de panique, je lâchais la flèche qui alla se planter dans le ventre de l'ours qui s'était mis sur ses deux pattes comme pour m'infliger un coup de griffes. La résine fit effet presque immédiatement. Mon corps était paralysé par la perspective d'une mort proche. L'ours s'écrasa sur moi de son poids et me fit tomber à terre. Il était endormi. J'étais comme coupée du monde pendant ces quelques instants, je craignais encore que l'ours ne se réveille alors je n'osais pas bouger. Finalement, c'est le son d'une petite lame s'enfonçant le crâne de l'ours qui m’ôta de ma stupeur. C'était le garde qui était revenu. Il me fit signe de la main pour que je l'attrape et que je puisse m'extirper du cadavre animal.

- Je crois que ... Je crois qu'on a plus rien a craindre.

Je n'ai pas pu lui répondre, j'étais encore dans un état de choc, contemplant le corps sans vie de cet ours. Il était réellement mort, tué par mes mains. Après tout les efforts que j'ai réalisé, ce jour est arrivé, le jour ou j'ai du tuer un animal.

- Je dois vous remercier car sans vous, je servirais probablement de repas à cet ours.

Le silence régnait toujours, je ne pouvais pas me remettre de mes émotions aussi vite. Plus je tente de les contrôler, plus mes pensées reviennent à la charge.

- Vous devriez être fière de vous, vous êtes vraiment forte !
- N-Navrée, je ... Je ne me sens pas fière après avoir tué ce pauvre animal.
- Pauvre ? C'est vraiment la chose la plus disgracieuse que j'ai jamais vue, tous ces poils, cette taille fait de cet animal une image très précise de barbare. Il serait même mieux en met cuisiné.

Je ne répondis rien, mais j'étais profondément choquée par les propos de cette personne. Dans ma tête, je ne savais pas qui était le plus barbare des deux, l'ours qui cherche à se nourrir lui et sa famille ou même de défendre son territoire, ou bien l'homme qui a sans scrupule planté une dague dans son crâne ? Après un certain temps ...

- Je suis désolée, je vais poursuivre ma route vers Spiria, je devrais bientôt être arrivée...
Voulez-vous que je vous accompagne ? J'ai terminé d'installer toutes mes lanternes, et c'est mieux à deux que seul non ?

J'acceptais à contre-coeur, cet homme m'effrayait un peu de par son attitude. Je me demandais si les spiriens étaient tous ce genre de personne. Nous sommes arrivés à Spiria à la tombée de la nuit. Les gardes m'examinèrent avec minutie avant de me laisser entrer avec pour accueil : " Mmmh , si vous prenez une douche ça sera bon pour cette fois, mais la prochaine fois, faites attention à ce à quoi vous ressemblez, vous n'avez pas la grâce Spirienne, mais pour une paysanne, vous êtes plutôt belle à voir, après la douche bien sûr. "
RP Précédent | ••• | RP Suivant

#00a500 - Serra Madeleine
Codage par QHT©







_________________

Serra Madeleine

Administrateur

avatar


Age : 23
Messages : 25
Localisation : Village d'Halt
Date d'inscription : 15/08/2014

Progression
Suivi Perso:
Notes:

http://vidhyale-rpg.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum