#01 Madeleine : Une Nouvelle Aventure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

#01 Madeleine : Une Nouvelle Aventure

Message par Serra Madeleine le Lun 18 Aoû - 14:06



#01 - Une nouvelle aventure.
Fermé - Serra Madeleine

Aujourd'hui, cela fait déjà deux années que j'ai quitté Vikht. Je pense constamment à tout ce que j'ai laissé derrière moi, et aux autres choix qui s'étaient offerts à moi, mais que je n'ai pas choisis. Peut-être que si je l'avais réellement souhaité, j'aurai pu rester aux côtés de ma famille. Après tout, il ne suffisait que de remplir une seule condition. Être soit assez forte pour chasser, ou pour tailler la pierre. Ayant toujours aimé les animaux, je n'oserais jamais leur faire de mal. Et pour ce qui concerne la pierre ... Ah, je me sais à la fois souriante et mélancolique quand j'y repense. J'ai toujours sur moi ce petit lapin de pierre que j'avais sculpté à l'âge de six ans. L'âge ou j'étais encore assez enfant pour que mon manque de puissance soit rattachée à mon personnage enfantin. Ces souvenirs sont purs et resteront à jamais gravés dans ma mémoire.

Peut-être que si je l'avais souhaité, j'aurais pu rester une servante. Je dois avouer que la vie était difficile, mais je me souviendrais toujours de la petite. Tant qu'elle était heureuse, je pouvais subir toutes les insultes et punitions, je partageais cette joie avec elle. J'aurais pu, en dépit de la dureté du travail (ménage, cuisine, lessive, puériculture ...) et des conditions de travail dans lesquelles je les réalisais, rester avec elle et éviter ainsi de la rendre triste. Je me souviens malheureusement de ses cris et de ses larmes lorsque je lui ai annoncé que je partais. Je regrette un peu de lui avoir menti. Mais quelque part, au plus profond de moi-même, je sentais que je devais le faire. Après tout, ce voyage que je m'apprête d'entreprendre est motivé par bien plus que les apparences ne veulent bien montrer.

Au final, peut-être que pondérer sur les routes alternatives était une mauvaise idée. Je me suis lancée maintenant, je pense que je devrai faire de mon mieux pour aller jusqu'au bout de mes convictions. A la fin du long chemin qui se dresse devant moi, j'espère pouvoir retourner à la maison et être aimée de tous. Mon combat contre moi-même ne fait que commencer, et je ferais de mon mieux pour en sortir victorieuse. En quittant la forêt Vikhtienne, je lançais un dernier regard nostalgique vers ce qui avait été ma cabane bucolique (mon lieu de résidence pendant deux ans), vers l'immense forteresse de Vikht et les pierres de mon enfance. Et vers les carrières. J'ai encore à peu près huit ans pour accomplir ma mission, j'espère que ma cible n'a pas été détruite.

Une fois sur la route Vikhtienne menant vers l'Ouest, je pris quelques minutes pour définir mon trajet. J'attrapais dans mon sac la carte que j'avais emportée avec moi il y a deux ans et l'examina attentivement. Je savais que c'était une mauvaise idée d'essayer d'atteindre Kaulht par l'Archipel des diablotins à cause des convois militaires qui y passent constamment. Même si j'utilise un transport neutre, je risquais fort d'être prise entre deux feux. La meilleure solution restait donc d'aller vers l'Ouest. Je prendrais la grande route d'Halt pour me diriger vers le village, et je pourrais peut-être y trouver un bateau qui accepterait de faire le long trajet en longeant la rive Sud du désert d'Hell. Peut-être que je m’arrêterais également à Spiria et à Rhyz, je n'ai jamais vu ces villes, et peut-être ont elle des informations sur l'objet que je recherche. Quoiqu'il en soit, ma première destination devait être le village de Rhyz, je pourrais une fois là-bas décider de faire un détour ou alors de directement partir en mer. J'en ai probablement pour plusieurs jours de marche de toute manière.

Une fois tous mes accessoires rangés dans mon sac et mon arc saisi, je me mettais en route. Étant une habituée de la forêt, je décidais de ne pas emprunter la route ouverte, mais plutôt de rester à proximité de cette-dernière tout en étant dissimulée par la végétation. De toute manière, je ne trouvais pas forcément les plantes nécessaires, celles dont j'avais besoin pour me nourrir et me renforcer.

••••••••••
Je me demandais ce que je ressentais en moi. Était-ce de l'excitation ou de la peur ? Était-ce une bouffée d'adrénaline qui me faisait avancer ou bien le doute de l'inconnu ? Les émotions sont quelque chose de mystérieux. Surtout pour moi d'ailleurs, je passe beaucoup de temps à essayer d'analyser mes propres sentiments comme si c'était des choses que l'on pouvait attraper et observer avec de la distance. Mais ce n'est que très rarement le cas. Mes yeux sont concentrés pour repérer les dangers potentiels. De la branche d'arbre qui bloque le passage aux bandits qui rodent sur les routes, on ne sait jamais ce qu'il peut arriver. J'écoute mon corps et essaie de ne pas brusquer les choses, dépenser son énergie inutilement ne mène pas à grand-chose.

Mon voyage est long, mais pendant les différentes journées, je peux voir la forêt changer et progressivement passer des forêts légèrement froides de Vikht aux zones déjà plus tempérées de la région de Spiria. Cela me procurait un bien fou de savoir que chaque nuit était un petit peu moins fraîche. Mes abris étaient souvent uniquement à même le sol avec un petit drap. En approchant de Spiria, je peux apercevoir quelques feuillages et moins d'aiguilles de conifères. Vu que je restais près de la route, les animaux ne s'aventuraient que rarement près de moi, je n'ai jamais dû en tuer un seul pour le moment. Rien que le fait d'y penser me mettait hors de moi. J'en suis et en serait probablement toujours incapable. A Vikht, tuer n'es qu'un mot parmi tant d'autres, il est intégré dans les mœurs et les arguments du corps valent mieux que ceux des mots. Quelque part, je suis heureuse de quitter cette communauté de barbares, même si ma quête a pour ultime but d'y revenir. Les rustres de Vikht en eux-mêmes ne m'intéressent pas réellement. Je veux tout simplement retrouver le bonheur que j'ai perdu.

Cela fait maintenant plusieurs jours que je marche en direction de Spiria, et je vois de plus en plus de marchands ou de camps. Je dois m'approcher du village d'Halt. J'avais hâte de découvrir à quoi il ressemble. Je décidais de faire les derniers kilomètres sur la route, pour éviter d'éveiller des soupçons en sortant brusquement des bois et m'apprêtais donc à découvrir un nouvel endroit. Une auberge serait ma première destination idéale, à la fois pour obtenir des informations, mais surtout pour me reposer ! La perspective d'un bon lit et d'une douche me motivaient à finir le trajet en un éclair.

RP Précédent | ••• | RP Suivant

#00a500 - Serra Madeleine
Codage par QHT©






_________________

Serra Madeleine

Administrateur

avatar


Age : 24
Messages : 25
Localisation : Village d'Halt
Date d'inscription : 15/08/2014

Progression
Suivi Perso:
Notes:

http://vidhyale-rpg.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum