#02 Madeleine, Découverte d'Halt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

#02 Madeleine, Découverte d'Halt

Message par Serra Madeleine le Mar 19 Aoû - 21:28



#02 - Découverte d'Halt.
Fermé - Serra Madeleine

Je vois enfin un village à l'horizon après tous ces jours de marche. Il m'a l'air plutôt bien animé pour un village, je dois en être à plus d'une dizaine de convois marchands aperçus sur la route. L'impression première que j'ai est donc celle d'un village très actif et en pleine croissance. Je ne devrais pas avoir de problèmes pour me y trouver une auberge pour dormir et ensuite des informations.  Je ne suis plus qu'à une trentaine de mètres des portes de la ville et j'aperçois au loin plusieurs silhouettes. Il y avait quelques gardes et quelques marchands qui bloquaient le passage. En m'approchant, je pouvais entendre leur conversation.

- Vous ne pouvez pas vous arrêter ici, passez votre chemin, allez à Spiria ou faites demi-tour. Nous ne voulons pas de vous ici.
- S'il vous plait, je viens de très loin, mes animaux et moi sommes fatigués. Pourrais-je rester seulement une nuit ? Je vous en supplie !
- Ne résistez pas où nous nous verrons obligés d'utiliser la force et de faire couler le sang. Les personnes de votre espèce ne sont pas la bienvenue ici !

En voyant le marchand complètement à la merci du garde, j'aurais bien voulu l'aider, mais je ne connaissais pas les raisons de cet accrochage. De plus, cela avait l'air vraiment suspect. Mais d'un autre côté, je ne pouvais complètement ignorer cet homme souffrant. Je décidais donc de laisser derrière moi quelques baies et fruits avec des herbes médicinales dans une petite bourse faite avec des feuilles. Elle devrait facilement se faire remarquer au milieu de la route, et quelques feuilles sur la route ne devraient pas éveiller de soupçons.

En entendant les conversations suivantes, je put me rendre compte qu'il s'agissait d'un point de contrôle. Les gardes inspectaient les convois de toutes les personnes qui passaient à la recherche de quelque chose. Je ne savais pas encore quoi, mais peut-être que la curiosité serait mal vue. Je me demande pourquoi le village d'Halt est si prudent. Peut-être que quelque chose s'est produit ?

La fouille de mes possessions se passait sans problèmes. Les gardes me demandèrent rapidement quelles affaires m'emmenaient dans la région de Rhyz. Je ne devais pas éveiller la curiosité des gardes envers mon personnage, alors, je me suis contentée de répondre que j'étais une voyageuse parti en quête d'exploration du monde. Je souhaitais trouver un endroit ou me reposer pour la nuit et boire un coup. Les gardes n'ont rien remarqué de suspect hormis la possession d'un arc qu'ils ont passé beaucoup de temps à examiner. Pour une raison étrange ils ont également examiné tous les bijoux que je portais. Cette méfiance me fais douter quelque peu. Devrais-je réellement m'arrêter dans ce village ? L'ambiance y a l'air effectivement tendue. Mais cela fait vraiment longtemps que je marche, une halte ne me ferait pas de mal. Une fois mes possessions rendues, j'ai senti le regard du garde me suivre jusqu'au bout de la rue principale.


•••

Ne connaissant pas le village, je décidais d'y jeter un œil. Je le trouvais déjà très agréable notamment grâce à la végétation qui embellit bien les maisons parfois couvertes de lierre. En progressant plus loin à travers le boisé des bâtiments, on peut sentir l'air marin. Il y avait là un port assez grand par rapport à la taille du village. Des bateaux parfois assez grands y étaient ancrés. Il semblerait que ce soit un endroit stratégique pour le commerce entre les plus grandes villes (On peut même y voir un bateau venant de chez moi). C'est peut-être l'endroit idéal pour avoir trouver un bateau jusqu'à Kaulht. Je devrais peut-être me renseigner sur la possibilité de démarcher les services d'un navigateur et de marins.

Non loin des quais se trouvait une auberge nommée la Barque d'Arès. Ses couleurs dominantes de blanc et de bleu rappelait les tenues de marins. Et un ancre était posé devant les quelques marches d'entrée en tant que décoration. La thématique m'inspirait beaucoup et semblait coller à des navigateurs, sa proximité du port montait la probabilité d'en rencontrer. Je décidais de m'y arrêter quelques instants pour y trouver des informations. J'ai attiré quelques regards en entrant, mais rien de plus et me suis seulement contentée d'aller jusqu'au comptoir comme si je souhaitais commander une boisson.

- Bonjour, pourrais-je avoir un jus d'orange s'il vous plait ?
- Bonjour à vous, Très bien, ça vous fera 300 pièces d'or. 

Je posais les quelques pièces d'or qu'il demandait sur la table. Le verre en lui-même ne m'intéressait pas. Mon intention première était de faire la conversation avec et d'obtenir les informations que je recherche. J'étais aussi heureuse de constater la gentillesse du patron. C'est d'ailleurs lui qui m'aborda et fit donc le premier pas.

- Vous n'avez pas l'air d'être du coin n'est-ce pas ? Vous ne semblez pas être venue de la mer. Voyons... Vous m'avez l'air tout à fait Spirienne pas vrai ?
- Non effectivement je ne suis pas originaire d'ici, mais qu'est-ce qui vous fait dire que je vient de Spiria ?
- Voyons, ce n'est qu'un petit compliment, c'est parce que vous êtes bien charmante que je vous croit Spirienne, alors me suis-je trompé ?

Je lui répondit en souriant légèrement, comme si j'avais apprécié joué ce petit jeu des devinettes.

- Oui malheureusement, je viens de Vikht. Je m'appelle Madeleine, et je viens d'arriver au village. Maintenant que j'y pense, pourquoi y a-t-il tant de garde en ville ?
- Ah vous l'ignorez ? C'est depuis un an que la ville est comme ça, c'est de la faute de ces magiciens aux pierres de Jelt, il faut absolument les supprimer. Nous ne voulons pas de mages ici. Vous n'utilisez pas de magie n'est-ce pas ? Les gardes vous ont laissé passé donc je ne pense pas, mais on ne sait jamais.

Je pouvais entendre au fond quelques gaillards crier " A bas les mages ! " ou encore " Brûlez en enfer ! ". Je comprenais donc à quelle mesure les habitants de Rhyz était positionnés contre l'utilisation de la magie. Le marchand qui a été rejeté tout à l'heure devait en posséder une, ou même plusieurs. Je ne regrette pas de l'avoir aidé, après tout, je n'ai pas réellement de positionnement sur l'utilisation de la magie.

- Vous venez de Vikht de ce que vous m'avez dit. Qu'est-ce qui vous emmène à Halt ? En général, les gens qui viennent à Halt veulent soit se faire quelques sous, soit sont de passage pour aller autre part.

Je ne pouvais pas lui révéler ma véritable identité ainsi que mes véritables intentions. Autrement, cela pouvait mettre en danger ma ville et moi roi. Je choisi donc d'essayer de mentir, ou d'utiliser un concept plutôt sympathique. Celui du demi-mensonge. On raconte un mensonge ayant tout de même une part de vérité.

- Euh... mes parents sont bijoutiers à Vikht, et je m'intéresse aux différents bijoux aux quatre coins de Maeterlinck. Je cherche de l'inspiration pour mes nouvelles créations.
- Vraiment ? Vous devriez peut-être faire un tour à Spiria alors. Même si les bijoux Rhyziens sont très jolis, je dois bien admettre qu'ils sont beaucoup plus élégants à Spiria. D'ailleurs ici, peu de gens en portent, porter des bijoux peut paraître suspicieux. Les utilisateurs de magie cachent souvent leur fragment de Jelt dans leurs bijoux. Vu le nombre que vous portez, vous avez du passer un temps fou devant les gardes.
- Oui, mais je vous garantit que je n'utilise pas de magie et n'infuse aucun de mes bijoux de magie. A Vikht, nous aimons travailler l'argent qui a presque la même couleur que la pierre. J'aimerais bien savoir pour les autres. Que pouvez-vous me dire de Spiria ?
- Je ne l'ai jamais vue moi-même, je passe tout mon temps ici. C'est une ville au nord d'ici, mais pour l'atteindre, vous devrez passer par la forêt pour aller vite, sinon, vous pouvez aussi longer la baie de Fontronc, mais ça pue le mort par là-bas. Les Spiriens sont un peu particulier. Essayez de vous faire belle avant d'y aller ou alors personne ne vous adressera la parole. Non pas que vous ne le soyez pas déjà, mais ... vous voyez ce que je veux dire n'est-ce pas ?

A cet instant je rougis légèrement et essayer de regarder mon accoutrement. Il avait souffert de quelques déchirures. Mon parcours dans les bois l'avait bien usé. J'avais une bien terrible mine en réalité. J'étais encore un peu terreuse et l'appel de la douche se faisait soudainement entendre, et en hurlements de surcroit. Ma réponse était en rires gênés.

- Ah ah oui ... c'est ... c'est vrai. Pourrais-je dormir ici ce soir ? Et prendre une douche s'il vous plait ?
- Oui bien sûr, c'est 1 000 pièces d'or la nuit.
- Très bien, je vous paierai demain en partant c'est promis.
- J'espère bien. Voici les clefs de votre chambre. Ce sera la deuxième porte à droite après les escaliers.

Je me rendit vite dans ma chambre et la première pièce que je pris d'assaut fut la salle de bain. Que mon niveau d'hygiène était pitoyable après tous ces jours de marche, la fatigue, la transpiration, les crampes et les ampoules et enfin les quelques blessures superficielles. Pendant ma douche, je réfléchissais à mes options. Je devrais peut-être aller faire un tour à Spiria, même si je sais que les meilleurs bateaux sont à Rhyz. Après tout, j'ai du temps et je n'aurais peut-être pas l'occasion de revenir. Spiria détient peut-être même des informations qui en valent la peine. Les deux routes qui s'offrent à moi sont donc la baie de Fontronc ou alors la forêt de Spyre. Je devrais peut-être essayer la forêt puisque je suis plus à l'aise avec la nature.


•••

J'ai passé la nuit dans ma chambre et ai écrit quelques pages sur un journal que j'ai acheté à la réception. Je me suis dit que ce serait une bonne idée de retranscrire mes aventures à l'écrit. C'est quelque chose dont je me souviendrais probablement toute ma vie. Quelque chose que je voudrais aussi lui transmettre. J'avais un peu de temps, alors je le consacrais à la plume et aux souvenirs. Le lendemain, après avoir pris un petit déjeuner constitué de pain et de lait, j'emportais avec moi ce petit carnet couvert de cuir. J'étais fin prête pour prendre la route vers Spiria. La forêt qui la séparait de moi allait être un nouveau défi, mais une occasion réelle de voir les résultats de mon entraînement. J'espère que je serais assez forte pour survivre à cette épreuve. Je ferais mieux d'être prudente en ces terres inconnues. Je passait le dernier point de contrôle du village d'Halt et la route jusqu'à la forêt ne fut pas si longue...
RP Précédent | ••• | RP Suivant

#00a500 - Serra Madeleine
Codage par QHT©








Dernière édition par Serra Madeleine le Jeu 21 Aoû - 9:17, édité 5 fois

_________________

Serra Madeleine

Administrateur

avatar


Age : 23
Messages : 25
Localisation : Village d'Halt
Date d'inscription : 15/08/2014

Progression
Suivi Perso:
Notes:

http://vidhyale-rpg.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum