Acte 4 - Négociation [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme - Héléna Lys]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Acte 4 - Négociation [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme - Héléna Lys]

Message par Meta Daphnès Brisingr le Ven 23 Jan - 1:04

NEGOCIATION
1000 – Auberge « Trépas du Voyageur »






Après un très calme « Bonne nuit Meta... » de la part d'Aïlyne qui contrastait totalement avec son tempérament explosif, je patientais un peu pour la laisser s'endormir pour finalement tenter de nouvelles choses avec la magie de l'orbe. Je l'empoignais et appuyait de nouveau ici et là, activant les mécanismes pour tenter une création utilitaire nouvelle. Une tige, puis une autre, au milieux d'un cadran circulaire laissant voir de nombreux engrenages internes... Mmh il faudrait aussi un support, des petits pieds dorés se pointèrent alors sous forme de petites excroissances sous l'orbe. Un petit cliquetis régulier s'enclenche, secondes après secondes... Une minutes plus tard, une tige se meut. Cela fonctionne ! Oui, je viens de perdre quelques minutes de sommeil pour créer un simple réveil matin. Oh une troisième tige sera utile, ainsi lorsque la plus petite l'atteindra, le mécanisme s'enclenchera et le réveil risquera d'être amusant !

Je me réinstalle de suite dans mon lit après avoir posé mon nouveau joujou sur la petite table de chevet qui séparait nos lits et profitais de la nuit pour me ressourcer au cours de longues heures de sommeil. Ce faisant, je remarque qu'elle s'était tournée vers moi pour s'endormir. Boarf mon dos doit à être reposant à voir...

7 heures du matin, je sens quelque chose sur mon épaule qui ma tapote la joue... Oh bonjour toi, ma petit programmation a donc bien fonctionné, mon dragons mécanique est venu me réveillé pile à l'heure prévue ! J'appuie de suite sur le bouton sur son front pour le faire redevenir l'orbe, m'installe sur le lit et prend le temps d'émerger. Au passage, je vois le visage endormi de la princesse. Malgré son âge, on dirait juste un enfant un peu trop grand. Une fois bien réveillé, je m'agenouille au bord de son lit, croise mes bars par-dessus le matelas et pose ma tête dessus. Je la regarde et lui dit d'un voix enjouée

«Debout princesse, le fragment de Jelt va pas t'attendre ~»

Je reste là quelques instants à attendre justement, pour finalement caresser doucement sa joue, me relever et descendre au rez-de-chaussée. L'aubergiste est déjà levé, j'en profite pour le questionner un peu, au bout d'un an qu'il coopère avec nous, il a du forcément entendre parler de quelque affaire louche de vente illégale de pierre de Jelt ou autre. Et j'avais bien vu ! Un de mes amis évadés avait pu aider à cela pendant notre période tendue dira-t-on. Il se serait retiré du marché pour retrouver sa liberté en toute légalité et sans culpabilité, mais aurait confié à l'aubergiste vers où se trouve ce petit marché noir dans la ville en restant assez flou sur les détails. Parfait, ça me suffit largement comme info !

Tout content et motivé, je retourne à l'étage et ouvre la porte de la chambre pour voir si Aïlyne était réveillée. Elle était déjà debout, et j'ai cette drôle d'impression de déranger où d'être encore intervenu au mauvais moment... Mais bon, je m'en soucis peu comme d'habitude ! J'ai d'autres choses plus importante à gérer que m'inquiéter de l'innocence de la princesse, qui n'est pas si innocente que cela pour avoir passé la nuit dans ce trou à rat.

« Désolé si il est un peu tôt ma belle, mais j'ai une info en or, et littéralement, le temps c'est de l'argent pour ce coup ! Prends un petit déjeuner rapide, on a pas trop de temps à perdre. Oui il est tôt mais je suppose que la garde doit être moins aux aguets à cette heure.

Je passe derrière elle et lui adresse une petite caresse amicale dans le dos en souriant. Continuant ma marche vers la table de chevet afin de m'emparer de mon orbe. J'enfile de suite ma veste et la mécanique reprend du service, s'installant tout du long de ma manche, comme prévu ! Je reviens vers elle et lui murmure à l'oreille

-Je sais où trouver un fragment de Jelt~ »

Je n'attends pas plus et retourne dans le hall, payant à l'aubergiste ma nuit, celle d'Aïlyne ainsi qu'un repas pour son petit déjeuner, histoire d'éviter de trop la bouleverser dans ses habitudes royales. 10 000 Pièces d'or le tout, je trouve ça plutôt honnête ! Je ne prends aucun repas que ce soit pour ce matin, une petite patisserie en route me suffira bien. J'attends alors patiemment son retour du réfectoire, somnolant déjà de fatigue...

Spoiler:
petit tour d'intro pour éviter de ce manger des pavés monumentaux sans interaction, j'ai laissé un maximum de possibilité à Aïlyne sur ce qui se passe à différents moment du rp en proposant d'ores-et-déjà une réaction qui collerait au caractère de Meta, qu'importe ce qui pourrait se passer. Donc have fun sur ta réponse Aïlyne. Et pour Helena, ça te fera un tour de placement à Rhyz on va dire tout en te laissant un maximum de liberté aussi n_n

Meta Daphnès Brisingr

Administrateur

avatar


Messages : 62
Localisation : face à mon écran
Date d'inscription : 17/08/2014

Progression
Suivi Perso:
Notes:

https://www.youtube.com/user/ResetTheGameFR

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 4 - Négociation [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme - Héléna Lys]

Message par Aïlyne Vetlyme le Ven 23 Jan - 6:51

Je dors d'un sommeil lourd, un sommeil de plomb, sans mauvais rêve, sans rêve tout court en fait. Un vieux et long sommeil réparateur, quelque chose qui ne m'arrivait pas souvent, je me sentais en confiance malgré qu'il était là. Je lui faisais autant confiance que de pouvoir dormir dans la même chambre que lui sans me méfier de lui, sans que mon instinct de survie le craigne. Je dors le peu de temps qu'il me reste pour entendre une voix lointaine.

Une voix qui m'appelle princesse me demande de me réveiller. Pourquoi me réveiller alors que je suis si bien la maintenant ? Je n'ai pas le droit à quelques minutes supplémentaire s'il vous plaît ? Je fronce les yeux comme pour m'empêcher de les ouvrir quelques secondes se passent sans que rien ne se passent, aurait-il renoncé à la réveiller ? Et bien tant mieux au moins quelque chose d'intelligent ! Puis je sentis quelque chose sur ma joue, quelque chose de léger, une caresse, quelque chose de doux comme une brise de printemps. Je me relève quelques secondes après alors qu'il est déjà parti.

Je sors de mon lit, quelque peu intriguée de son comportement. Pourquoi me caresser la joue comme cela pour me réveiller ? Cela sortait de l'ordinaire, comportement naturel ou pas, il reste quand même très ambigu, voir même trop. Est-ce normal pour un garçon de se comporter comme cela ? Où il est juste différent des autres ? Je me dirige vers la salle de bains et passe de l'eau sur mon visage pour finir de me réveiller.

Je me brosse les cheveux doucement essayant de comprendre son comportement, avait-il été élevé comme ça ? Était-il comme ça avec tout le monde ou juste avec moi ? En envisageant cette possibilité, je me sentis rougir, non, je me fais juste des films, c'est tout. Puis pile à ce moment, il débarque. Il débarque toujours dans les moments les plus gênants où quoi ? Comme s'il avait un radar interne.

« Désolé si il est un peu tôt ma belle, mais j'ai une info en or, et littéralement, le temps c'est de l'argent pour ce coup ! Prends un petit déjeuner rapide, on a pas trop de temps à perdre. Oui il est tôt mais je suppose que la garde doit être moins aux aguets à cette heure.

Il n'a pas tort, la garde se relâche toujours une heure et demi à deux heures avant le changement de tours de garde. Quelque chose de bien pratique et qu'on sait assez facilement quand on est une princesse qui aime causer du tort à son « papa adoré » en s'enfuyant du palais souvent. Il n'est donc pas nul en observation. À moins que ce ne sont que des suppositions, mais bon. Il passe derrière moi puis me caresse le dos, je frissonne imperceptiblement gêné par ce contact. Je le suis du regard tandis qu'il enfile sa veste et revient vers moi.

-Je sais où trouver un fragment de Jelt~ »

Tiens ça, c'est une bonne nouvelle qui fait plaisir dès le matin. Elle me ferait presque oublier ses comportement dérangeant. Je descends au niveau de la salle principale où un repas m'attend sur une des tables. Je m'assois, la cape sur mes épaules que j'ai pensé à remettre, capuchon rabattu. J'attrape une des deux tartines de confiture et mords dedans, je demande à l'aubergiste si Meta a déjà mangé et il me répond qu'il n'a encore rien avalé. Ce Meta est-il inconscient au point de sauter des repas ? Je finis mon bol de lait et attrape ma deuxième tartine. Je vais voir Meta et lui mets au niveau de la bouche :

« - Mange là, je t'assure que je ne bougerai pas tant que tu auras le ventre vide. »

Je le regarde d'un air déterminé mon autre main sur ma hanche pour lui montrer que j'étais décidée.

« - Ensuite quand tu auras fini de manger, tu me conduiras là ou tu veux et tu me diras en chemin le prix que je dois te rembourser pour la nuit et le déjeuner. Et ne cherche pas à me berner moi. »

Je souris malicieusement la main toujours tendue devant sa bouche avec la tartine.

_________________
Aïlyne Vetlyme


avatar


Messages : 23
Date d'inscription : 11/01/2015

Progression
Suivi Perso:
Notes:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 4 - Négociation [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme - Héléna Lys]

Message par Helena Lys le Ven 23 Jan - 11:10

Je relève un peu mon béret, le soleil est encore bas à l'horizon, éclairant d'une lumière chaude les bâtiments de la ville avec ses premiers rayons. Je continu ma marche à travers les routes pavées. Il est encore tôt pourtant la société est déjà dans une certaine ébullition. Les marchants s’attellent à ouvrir rapidement leurs boutiques et préparer leurs présentoirs. Par-ci par-là des familles qui se baladent, des femmes souriantes et des enfants bayant, toujours un peu endormi. La fraîcheur du matin donne un côté reposant, contrastant avec les activités qui pullulent autour de moi. L'air est bon, sans doute dû à la nature presque préservé qui m'entoure. La preuve en est qu'il aurait presque été possible de croire que l'on eu été dans une sorte de dock ou de plate-forme géante au milieu des roches, des arbres, et des grandes étendues d'eaux qui nous entoures. Les bateaux voguent lentement sur les vagues. La musique d'une ville en harmonie avec elle même mais surtout avec la nature ampli mon cœur. Cela me fais lâcher un léger sourire, ce qui est plutôt rare, je dois bien l'avouer.

Mon estomac crie famine, je fais une petite moue, je n'ai pas vraiment assez d'argent pour me permettre d'acheter de quoi manger. Seule solution, trouver cet argent au plus vite. Je jette un rapide coup d’œil autour de moi. Pas de cibles potentielles dans les environs, je soupir. Tant pis, ce n'est peut être pas encore l'heure de sortie des proies pleines d'argent. Je sens aussi la fatigue de mon long voyage qui me rattrape. Je cherche un coin plutôt tranquille, je scrute une rue, en examine une autre, aucune ne semble convenir à une sieste tranquille. Je regarde les maisons, elles sont assez hautes mais surtout assez proches les unes des autres pour que l'on ne fasse pas attention à leur toits. Je me glisse dans une petite ruelle, m'agrippant aux défauts de la roche de l'une des façades pour monter. Je m'accroche au bord du toit pour me tirer dessus. Me voilà au dessus de la populace, loin des regards, prête à reprendre des forces. Je m’allonge comme je le peu, dans un inconfort certain mais acceptable. Je ferme mes paupières, faisant le vide dans mon esprit. Le sommeil m'emporte, mon corps s'alourdit, je m'abandonne pour un temps, de toute façon rien ne peut m'arriver ici.

___________________________________________

Face à moi un décor de bonheur et simplicité irréel, une prairie verte et couverte de fleures à perte de vue. Le vent caresse mon visage, faisant danser ma longue chevelure blanche à son gré et à son rythme. Je porte une simple robe blanche, sans fioriture, rien, juste une robe de satin blanc. Elle aussi est portée par le vent, se courbant en vagues le long de mon corps, sans un bruit. Ce décor est si beau sous ce magnifique soleil, il en serait presque parfait...si seulement...je connais déjà la suite,  un frisson me parcours l'échine. Une petite main, douce et délicate viens se glisser silencieusement et calmement dans la mienne pour la serrer. Comme à chaque fois, comme prisonnière de cette horrible fatalité, je tourne la tête, posant mon regard vers elle. Une petite fille, comme moi, elle aurait pu être moi il y a quelques années, mais ce n'est pas moi, j'aurais aimé que ce le soit. Elle me sourit, ouvre ces lèvres et prononce deux simple mot, le tout dans une douceur, une joie et un calme ignoble.

« Bonjour maman »

___________________________________________

Je me réveil en sursaut, me relevant en m'appuyant sur mes deux mains. Suant de tout mon corps, mon cœur battant la chamade et ma respiration bien plus rapide qu'à l'accoutumé. Je me laisse retomber sur le toit dur et inconfortable de  la maison. Je pose ma main droite sur mon front, reprenant peu à peu mon calme. Je prends de grandes bouffées d'air, attendant que tout s'arrête. Cela fait donc si longtemps que je n'ai pas dormi pour oublier ce problème ? Visiblement oui, quelle idée idiote. Au moins ma faim semble s'être atténuée, c'est déjà ça. Je me relève, à la position du soleil il semble que je n'ai pas vraiment fait une longue sieste, une heure tout au plus. J'entends des voix, je ne comprend pas bien mais j'ai cru entendre les mots « vente » et « Jelt ». Cela pique ma curiosité. Je me déplace de toits en toits en direction de ces voix. Je les entends mieux, visiblement cela parle de vendre des pierres de Jelt, mais de façon pas vraiment légales (ce qui est plutôt logique vu la politique actuelle du royaume). Je redescend méthodiquement dans la ruelle juste à côté du docks où ils se trouvent, caché derrière une boîte en bois, regardant les « marchands » parler entre eux. Peut être que rester ici peut s'avérer intéressant, restons discret et voyons ce qu'il va se passer.

Spoiler:
Bon je savais pas trop comment justifier mon arrivé sur les lieux de la vente aux pierres de Jelt donc voilà, c'est bof bof.
Helena Lys

Administrateur

avatar


Age : 22
Messages : 32
Localisation : Droyes
Date d'inscription : 17/08/2014

Progression
Suivi Perso:
Notes:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 4 - Négociation [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme - Héléna Lys]

Message par Meta Daphnès Brisingr le Sam 24 Jan - 0:45





Elle est sérieuse avec son chantage là ?!... Vu sa tête je dirais que oui... Encore dans les vapes, je ne me fie qu'à mon odorat pour reconnaître l'odeur de la confiture... Bon je suppose que je n'ai pas vraiment le choix. J'ouvre les yeux, la regarde et croque un morceau de la tartine en avançant juste un peu ma tête. Elle me tient la tartine après tout alors pourquoi me fatiguer... Je lui dis alors d'un air un peu las

«Voilà, j'ai mangé ! Contente ? Je comptais m'acheter quelques choses sur les marchés m'enfin... Merci quand même ~»

Je lui adresse un petit sourire, et finalement me lève en repoussant doucement la tartine vers elle pour l'inciter à la manger. Je prends alors les devants, déjà chaussés, on a pas vraiment de raison d'attendre plus encore. On laisse derrière nous le soin à l'aubergiste de débarrasser la table tandis que j'ouvre la porte à Aïlyne et lui indique de passer d'un mouvement de main

« J'approuve pas trop les clichés de galanterie comme « les dames d'abord » hein, mais je ne suis pas non plus un rustre, haha ! »

Je lui emboîte le pas et revient à ses côté en une petite enjambée, je la guide alors en direction des docks. Je marche au bord de l'eau comme le ferait un enfant, écartant les bras pour garder l'équilibre. Je garde la princesse au coin de l'oeil, malgré que le quai soit relativement vide, on n'est jamais trop prudent, si bien que nous gardons notre cape sur nous. Encapuchonnés pour nous donner l'illusion d'un peu plus de sécurité en ces lieux. Alors que nous approchons de notre destinations qui se trouve sûrement au cœur de ce dédale de ruelles, je vois sur l'eau l'ombre d'une silhouette humaine, ombre projetée depuis les bâtiments de briques qui surplombent les docks. Je lève discrètement la tête et voit une silhouette svelte se déplacer là-haut et s'éloigner...

« Aïlyne ! La ruelle, à gauche. »

Je sens d'un coup une légère poussée d'adrénaline, tous mes sens sont en alerte. La princesse commence à se diriger vers la ruelle en question, je presse de suite le pas, m'écartant du bord de l'eau pour aller vers la même direction. Devançant Aïlyne, je la prends par la main sans prévenir pour la faire accélérer. Histoire de ne pas l'inquiéter inutilement, je me retourne et marche un peu a reculon, remet bien en place sa capuche de mon autre main et lui souris à pleine dents. Je reprends ensuite une marche normale et commence à entendre quelques voix. Je dis tout bas « Jackpot !  ». Je nous fais nous diriger vers ces voix, traquenard ou chance, l'excitation de la situation m'empêche de faire demi-tour. C'est peut-être inconscient d'emporter une princesse vers un potentiel danger, mais il faut savoir ce qu'on veut.

Nous voilà face à un groupe cachés eux-aussi par des des capes. Je les regarde et ôte la mienne de suite.

« Helloooow, c'est bien ici la vente de fragments de Jelt ?! » demandai-je d'une voix enjouée.

Spoiler:
Réponse courte mais assez complète à mon goût, toujours avec un maximum d'opportunités d'actions pour vous et je vous laisse décider de la tournure que prendront les événements du coup !

Meta Daphnès Brisingr

Administrateur

avatar


Messages : 62
Localisation : face à mon écran
Date d'inscription : 17/08/2014

Progression
Suivi Perso:
Notes:

https://www.youtube.com/user/ResetTheGameFR

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 4 - Négociation [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme - Héléna Lys]

Message par Aïlyne Vetlyme le Dim 25 Jan - 7:26

Je garde la main tendue vers sa bouche en attendant à ce qu'il croque, il ne fait même pas l'effort de la prendre en main. Pendant une seconde, je m'inquiète, il n'a pas vraiment l'air en forme. Peut-être, il est malade ? Je me retiens de bailler, ça ne serait pas vraiment poli de ma part de bailler comme ça devant quelqu'un, même si ce n'est pas de l'ennui.

«Voilà, j'ai mangé ! Contente ? Je comptais m'acheter quelques choses sur les marchés m'enfin... Merci quand même ~»

Je regarde la tartine qui n'a été mangée que par une toute petite bouchée et je regarde Meta d'un air septique, il croit vraiment que je vais être contente pour ce qu'il a mangé ? Mais avant que je proteste, il se relève et pousse la tartine dans ma direction. Il veut que je mange après lui ? Bah il n'est pas malade ni dégoûtant, mais ça fait quand même étrange. Je mords timidement dedans alors qu'il me tient la porte pour me faire passer en première, que c'est galant de sa part ! Je n'aurai jamais imaginé de sa part.

« J'approuve pas trop les clichés de galanterie comme « les dames d'abord » hein, mais je ne suis pas non plus un rustre, haha ! »

En fait... non. Je m'étais trompé, ça aurait été trop beau pour être vrai après tout, on parle bien de Meta au final. Meta galant, ça n'arriverait même pas en rêve au final. Je sors de l'auberge vérifiant que mon capuchon est bien mis. Vérifiant qu'il me suit bien. On marche côte à côte dans la rue sur le bord du port. Je respire cet air, un air totalement pur et sain. Ça faisait longtemps que je ne m'étais pas sentie aussi bien après tout, je regarde tendrement Meta, un vrai enfant à jouer sur le bord comme ça de la rivière, marcher en testant son équilibre, je restais aux aguets prêts au moindre mouvement de déséquilibre à bondir pour le rattraper, après tout, je ne le laisserais pas tomber comme ça dans la rivière en le regardant les bras croisés.

Je tourne vers la gauche à son indication, une petite ruelle étroite et sombre. Le genre d'endroit parfait pour le marché noir, je suppose. Il accélère le pas et finis par me doubler, me prenant la main pour m'inciter à avancer plus vite. Je sens le rouge aux joues monter, ce n'était pas la première fois qu'il me prend la main comme ça, mais comme la dernière fois sa paume est chaude dans la mienne, un geste totalement embarrassant pour moi et totalement naturel pour lui. Il rajuste de son autre main mon capuchon pour être sur qu'il cache bien. C'est un geste vraiment gentil et attentionné de sa part. Ça m'en étonnerait presque. Je tends les oreilles et entends quelque voix, je me sens nerveuse pour une raison qui m'échappe et je serre un peu plus fort la main de Meta instinctivement tandis qu'il murmure quelque chose que je ne comprends pas.

Écoute s'il désire parler tout seul, c'est son problème pas le mien. Mais il risque de passer pour un fou comme ça. Arrivé devant des gens eux aussi protégeant leur identité. Meta enleva sa capuche avant d'expliquer leur recherche. Le plus grand en taille nous regarde à tour de rôle et souris en coin :

« - Le petit couple voudrait une pierre Jelt ? C'est meuuuugnon... J'espère juste que vous êtes prêt à mettre le prix dans cette affaire, ce n'est pas donné, vous savez »

Un couple nous ?! Je regarde que Meta tiens toujours ma main, bon d'accord c'est sûr que là c'est normal de se tromper, mais on est TOUT sauf un couple. Ami peut-être à la rigueur, je dirais plus. Puis je remarque quelque chose, le peu que je vois de son visage, c'est sa bouche, et elle est tordue dans un rictus victorieux et j'ai l'impression qu'il va tenter de nous arnaquer. Je lâche la main de Meta et souris intérieurement derrière ma cape :

« - Laissez moi vous contredire, tout d'abord nous ne sommes pas un couple, donc nous ne sommes pas « meuuuugnon », j'exagère un peu à ce mot-là, de plus je suis prêt à mettre le prix, mais vous savez si vous tentez de nous arnaquer je le saurais bien assez tôt, on a toujours le moyen d'avoir des sources. »

L'homme marque un moment de silence pendant quelque seconde, peut-être allait-il refuser de nous vendre la pierre après ça ? AHHH Aïlyne, pourquoi ne pas te contenter de laisser Meta parler et organiser tout ça sans que j'intervienne. J'ai beau le critiquer, je ne suis pas mieux parfois. Un autre prend la parole alors que j'avais reculé d'un pas pour laisser place aux négociations à Meta :

« - Nous aimerions connaître l'identité de la personne derrière vous, vous comprenez, c'est normal qu'on vérifie que nous n'ayons pas d'espion... »

J'aurai dû me taire réellement ! Quelle courge j'ai fait, je me suis juste empêtré encore plus en voulant aider. Je regarde mes pieds ne sachant quoi répondre, je pense que je pourrais presque supplier Meta de me sortir de ce mauvais pas à cet instant même.


Dernière édition par Aïlyne Vetlyme le Mer 28 Jan - 3:16, édité 1 fois

_________________
Aïlyne Vetlyme


avatar


Messages : 23
Date d'inscription : 11/01/2015

Progression
Suivi Perso:
Notes:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 4 - Négociation [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme - Héléna Lys]

Message par Helena Lys le Dim 25 Jan - 17:20

Deux personnes encapuchonnés s'approchent en se tenant la main. Elle se place devant les deux marchands. L'un des nouveaux arrivants prend la parole.

« Helloooow, c'est bien ici la vente de fragments de Jelt ?! »

Certes il ne tourne pas autour du pot mais je trouve sa question un peu trop direct, au léger froncement de sourcil que j'aperçois au niveau de son interlocuteur j'en déduis qu'il n'apprécie pas vraiment la chose. Toutefois celui-ci leur répond.

« - Le petit couple voudrait une pierre Jelt ? C'est meuuuugnon... J'espère juste que vous êtes prêt à mettre le prix dans cette affaire, ce n'est pas donné, vous savez »

Les nouveaux arrivants me faisant dos je n'avais pas vraiment fait attention au fait que l'un d'entre eux soit une femme. Par ailleurs celle-ci n'est pas trop loin de la caisse derrière laquelle je suis cachée. Celle-ci répond à la provocation.

« - Laissez moi vous contredire, tout d'abord nous ne sommes pas un couple, donc nous ne sommes pas « meuuuugnon »,

Si quelqu'un avait pu me voir en cet instant il aurait vu une femme blasée. Sérieusement ? Emmener une femme hystérique qui prend la mouche et démarre au quart de tour pour un rien lors d'un tel échange quelle débilité. Bon, au moins elle ne peut plus perdre sa crédibilité, vu que c'est déjà fait.

de plus je suis prêt à mettre le prix, mais vous savez si vous tentez de nous arnaquer je le saurais bien assez tôt, on a toujours le moyen d'avoir des sources. »


Je pose ma main sur mon visage dans un long soupir silencieux. En fait j'avais tort, là elle vient de perdre toute crédibilité. Non comptant d'être hystérique, elle est une grande gueule. Deux défauts qui ne sont guère appréciés dans le milieu des trafiquants. Bon, il faut que je fasse quelque chose, sinon les choses vont mal tourner. Je pousse très lentement la caisse en direction de la demoiselle. Elle recule d'un pas. Tant mieux. L'un des trafiquants prend la parole.

« - Nous aimerions connaître l'identité de la personne derrière vous, vous comprenez, c'est normal qu'on vérifie que nous n'ayons pas d'espion... »

Question d'autant plus légitime vu la question sans gêne de l'un et la grande gueule de l'autre. Un silence prend place au lieu d'une réponse, me voilà juste derrière la folle. Caché derrière son dos, je la tire brusquement en arrière d'un geste brusque, la faisant basculer et tomber derrière la caisse avec moi. Très vite je retire mon béret , retire la longue cape de la demoiselle, d'un geste j'échange mon couvre chef pour son couvre corps.

- « Reste cachée là et ne bouge pas. » lui dis-je en nouant la cape autour de mon cou.

Je sors de ma cachette, en me frottant l'arrière du crâne, visage à découvert.

- « Aïe... je voyais cette caisse plus loin que ça, mais bon... »

Les deux marchands me regardent de travers, les sourcils froncés.

- « Vous vouliez voir mon visage, voilà qui est fait. »

Je me rapproche de mon « ami » toujours sous le regard inquisiteur des deux autres.

« - ...Mouais...on va dire que c'est bon... »

Bon notre petite substitution n'est pas vraiment passé mais au moins ils n'essaient pas de trop creuser, c'est déjà bien vu notre situation. Je murmure rapidement à l'autre homme aux cheveux gris.

- « Désolé mais je n'ai pas eu d'autres choix pour éviter de mettre en ébullition nos deux « amis », ce qui aurait rendu plus inaccessible une parti du marché des pierres de Jelt en même temps. Au fait, change de petite amie, elle ne te posera que des soucis. »

« - C'est quoi ces messes basses ? »

- « Rien, je lui disais juste qu'il aurait dû être un peu moins...direct lors de notre arrivée. »

L'un d'eux sourit.

« - Dixit celle qui nous a crié dessus pour nous affirmer qu'il n'est pas ton petit copain et que quoi déjà ? Ah oui, que tu as des contacts pour savoir si on t'arnaque. »

- « Pfff »

Décidément, je ne sais pas qui tu es petite gourdasse, mais clairement tu ne me facilite pas la tâche, et ce juste avec deux phrases.

« - Bon, parlons du prix, puis du modèle après, ça vous convient dans ce sens là ? »

- « Pas de problème pour nous. »

Je regarde mon « acolyte » d'un coup d’œil sévère, histoire de dire « ne dis pas le contraire où tu risque de perdre ta virilité.

« - Très bien, je propose à 300 000 pièces d'or. »

Je me mets à rire, je lui lance un léger sourire amusé. Je me tourne vers l'homme aux cheveux gris et lui chuchote à l'oreille.

- « Laisse moi commencer les négociations, prends la relève si tu pense pouvoir faire mieux. »

Je me tiens alors bien droite face à mes interlocuteurs.

- « 300 000 ? Vraiment ? Alors que dans la ville voisine j'ai vu un homme en avoir une à pas plus que 100 000 pièces ? Ne nous prenez pas pour des idiots, que diriez vous de ma la vendre au même prix ? »

Je ne connais pas le prix d'une vrai pierre sur le marché, mais quitte à faire autant donner une somme bien pus basse que la leur. De toute façon je suis sûr que leur prix est exagéré.

« - Tu nous prends pour qui ? Le prix en dehors est de 250 000, et qui plus est nous somme dans la capitale. Tu nous demande de vous vendre le tout au tiers de son prix en faisant fi des dangers que l'on prend à vendre ici ? Tu nous crois vraiment si naïfs ? »

- « Non, c'est vrai, il vendait à 200 000, mais disons qu'il a bien baissé le prix. »

« - Ne t'attends pas à la même chose de notre part. »

- « Et bien alors restons à 200 000 pièces d'or, il s'agit d'un prix honnête, non ? Au pire sinon nous n'irons qu'à aller voir ailleurs. Car si même en payant plein pot nous trouvons moins cher que vous, je vois mal pourquoi nous restons ici. »

Il fronce les sourcils, nos regards se croisent, il tente de me juger, il tente de savoir si je mens et si je vais me dégonfler. J'ai croisé des malfrats bien plus doué que lui dans l'escroquerie, il a bien de la chance de ne pas faire face à d'autre vrais professionnels du milieux, parce que l'à il se serait fait mangé tout cru.

« - D'accord, 200 000, mais pas moins. »

- « Bien, alors.... »

Je fais mine de chercher mon argent et de ne pas le trouver.

- « Pardonnez moi, je crois que ma bourse est tombée derrière la caisse lors de ma chute, je vais aller la récupérer. En attendant vous pouvez continuer de parler affaire avec mon ami. »

Je tourne les talons pour rejoindre l'autre gourde. Je fais mine de chercher quelque chose, à moitié cachée par la caisse. Fasse à moi se tiens une femme aux cheveux roses et aux yeux bleus. Je n'avais pas vraiment fait attention à son physique tout à l'heure, vu la vitesse à laquelle j'ai agis, mais le moins que l'on puisse dire c'est que son physique est pour le moins aussi peu commun que le mien. Je lui chuchote quelques interrogations.

- « Vous voulez y retourner ? Je vous préviens y aller de nouveau avec votre capuche pourrait porter pas mal de soupçons à votre égards, et si vous n'y retournez pas, puis-je prendre votre bourse pour payez en votre nom ? Et aussi votre ami sait quelle type de pierre vous voulez prendre ou... ? »

Je laisse ma phrase en suspens, à elle de voir. Pourvu qu'elle ne mette pas tout en l'air.

Spoiler:
Je sais, je ne vous laisse pas vraiment beaucoup de souplesse dans mon post, mais je ne pouvais pas faire mieux. Si vous voulez que je change un truc dites le.
Helena Lys

Administrateur

avatar


Age : 22
Messages : 32
Localisation : Droyes
Date d'inscription : 17/08/2014

Progression
Suivi Perso:
Notes:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 4 - Négociation [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme - Héléna Lys]

Message par Meta Daphnès Brisingr le Dim 25 Jan - 20:29





J'ai même pas le temps de dire un mot de plus qu'Aïlyne envenime déjà la situtation comme une grande... Pourquoi je l'ai emmenée déjà ?... Wait what ?! Connaïtre son identité ?.. Bon c'était sûr qu'on allait en arriver là... Je le sentais venir, et c'est maintenant que va tout se jouer ! On va pouvoir profiter de son rang et... et... Bon sang elle est passée où encore.. Je me retourne pour voir arriver une femme toute blanche, littéralement, feindre une certaine douleur...  Et le pire, c'est que les dealers n'y voient que du feu... faut dire avec des yeux rouges pareil... M'enfin blague à part, me voilà qui plaque ma main sur mon front, complètement dépité et désespéré par la situation... Elle tente alors de se justifier... ma petite amie ? Elle ?! Mais pas du tout ! Comment on peut faire des conclusions aussi hâtives sérieux ?! J'ai même pas le temps d'exprimer le fond de ma pensée que des négociations s'engagent déjà... Une fois achevée, elle me laisse en plan avec ces escrocs pour retourner derrière la caisse d'où elle venait... Je garde le silence quelques instants avant de m'écrier

«BON CA Y EST ?! Je peux en placer une ?! puis reprends un ton calme et assez monotone. Déjà, votre prix est juste exorbitant. Ensuite, qu'importe le format, un fragment simple suffira, pas besoin de fioriture. Donc pour ça, vous pouvez déjà diminuer le prix. Ensuite, le fragment a-t-il déjà été utilisé ? »

Le marchand arque un sourcil, ma question suscite un peu son intérêt. Il tente alors de suite de m'embobiner

« Allons bon, vous nous prenez pour des escrocs ? Et qu'est-ce que cela fait qu'il ait été utilisé ? Un fragment de Jelt reste ce qu'il est

-Et un fragment de Jelt est à usage personnel. Une fois utilisé par une personne, il perd tout pouvoir entre les mains d'une autre. Vu votre réponse, vous semblez tenter de m'escroquer en effet. Donc je le répète a-t-il été utilisé ? Soyez honnête et je le serai avec vous. »

Il se retourne alors et part discuter avec ses collaborateurs, revient face à moi quelques secondes plus tard et me tend un fragment qu'il me certifie être « vierge ». J'arque un sourcil et lui tends la main en lui demandant.

« J'ai votre parole que ce fragment est pur ?...

-Oui. Essayez-le si vous le souhaitez mais pas d'entourloupe. On vous a à l'oeil.

Pas d'entourloupe ? Ok, il ne me reste qu'à tenter le diable

-Bien, alors à moi d'être franc avec vous. Ce fragment n'est pas pour moi. . Je m'en vais vers la caisse de bois derrière nous et tire l'albinos à moi. Ni pour elle. Mais pour elle. »

Je relève Aïlyne et lève sa main pour indiquer  la cliente. Je sens de suite une certaine tension et les esprits s'échauffer. Des messes basses se profilent et les regard accusateurs se jettent sur moi. Le marchand s'énerve alors et m'interroge.

« Trois personnes ? Il y avait donc bien une espionne parmi vous. Tu t'es foutu de moi gamin ?!

« Non, l'albinos a juste voulu nous aider en jugeant de la maladresse de ma compagne alors qu'elle ne faisait que passer dans le coin, et je salue son courage. Si il y avait vraiment une affaire d'espionnage, croyez-vous vraiment que j'aurais trahi mes complices ? ».

Je retourne ainsi la situation à mon avantage en plongeant mon regard d'or et implacable dans celui de mon interlocuteur. Le voilà qui me jauge et me juge comme il l'avait fait avec l'intruse. Je ne sourcille pas et garde une expression neutre et sereine presque déconcertante.

« Mmh.. Tu es audacieux gamin. Tant que ça ne m'étonnerait pas que tu mentes.. Mais en faisant cela, tu signes comme un contrat de confiance avec nous. Gamine ! Approche et essaie la pierre. Et toi le blondinet, prépare l'argent. Je te la fais à 150 000 pour ta franchise.

Je reprends un ton enjoué qui doit laisser septique les dealers après tant de sérieux et de tension. Mais bon qu'importe, une atmosphère si pesante pour trois fois rien, ça me gave assez vite. Un contrat de confiance, ça me va ! J'ai bien fait confiance à cette inconnue pour négocier.

« Aïlyne, essaie la donc. Si elle fonctionne bien, j'aurai même un petit marché à vous proposer. Parce que je n'ai pas l'argent je dois avouer haha. Mais j'ai quelque chose de plus intéressant pour vous. La légalisation. On parlait bien d'un contrat de confiance non ? » demandai-je d'une voix amusée en reprenant donc ses termes.

Qu'importe leur réponse, Aïlyne connaît mes intentions. Je la laisse donc prendre les rennes pour la suite. Sa grande gueule pourrait se rendre utile pour expliquer la situation !

Spoiler:
Ouaip, je joue avec le feu. Ouaip je suis pas du tout confiant dans ce que je fais. Ouaip Aïlyne et Héléna, je nous mets dans la merde mais qui tente rien n'a rien !

Meta Daphnès Brisingr

Administrateur

avatar


Messages : 62
Localisation : face à mon écran
Date d'inscription : 17/08/2014

Progression
Suivi Perso:
Notes:

https://www.youtube.com/user/ResetTheGameFR

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 4 - Négociation [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme - Héléna Lys]

Message par Aïlyne Vetlyme le Lun 26 Jan - 2:08

Bon d'accord j'ai merdé mais c'est une raison pour me faire remplacer par une autre ? D'ailleurs c'est qui cette fille ?! Elle prend ma place comme ça pour m'aider sans aucune raison ? Je sais pas si elle est gentille ou inconsciente elle aussi. Donc tout le monde serait inconscient en fait ? Ou sinon j'ai juste une vision erroné du monde, mais bon ça m'étonnerai. Je reste assise au sol à écouter leur conversation, la jeune femme avait l'air de se débrouiller plutôt bien, tandis que Meta ne pouvait absolument pas parler.

Ça fait un peu comme une vengeance personnel, c'est drôle à voir, surtout la stupidité des vendeurs, ils n'ont aucun soupçons. Ils n'ont même pas remarqué que « ma » voix à changé entre temps. Soit ils n'ont pas fait attention, soit ils sont débiles. J'écoute attentivement prenant note de tout ce qu'elle dit avec sérieux. Autant apprendre tant que je peux. Puis elle revient vers moi me demandant ma bourses, logiques. Mais le problème c'est que je n'ai pris que suffisamment, pas assez pour me payer une telle somme.

J'allai répondre quand Meta pris la parole d'un air vraiment exaspéré :

«BON CA Y EST ?! Je peux en placer une ?!

Je me retiens de pouffer de rire, c'était vraiment drôle à voir, comme si que j'avais enfin le droit à ma petite vengeance personne, il est tellement pas crédible comme ça. Un peu comme un enfant qui râle pour avoir de l'attention.

Déjà, votre prix est juste exorbitant. Ensuite, qu'importe le format, un fragment simple suffira, pas besoin de fioriture. Donc pour ça, vous pouvez déjà diminuer le prix. Ensuite, le fragment a-t-il déjà été utilisé ? »

Ha oui pas con, il faut penser à poser cette question, il m'avait expliqué la nuit que ce n'était qu'une par personne. Comment en être sur que ça ne soit pas utilisé à moins d'essayer ? Est-ce qu'il nous laisserait utiliser la pierre sans payer, et nous est-ce qu'on payera sans avoir la certitude ? C'est un peu un cercle sans fin, au premier qui fera confiance à l'autre. Mais encore faut-il faire confiance.

Meta discute avec eux, il ne s'en sort pas si mal finalement, je ne l'aurai pas cru si à l'aise que ça finalement. Est-ce qu'il nous laisserait utiliser la pierre sans payer, et nous est-ce qu'on payera sans avoir la certitude ? Comment va-t-il se débrouiller pour se sortir de ce mauvais pas ?

-Bien, alors à moi d'être franc avec vous. Ce fragment n'est pas pour moi.

Il se dirige vers moi et la fille. Meta qu'est-ce que tu as en tête. Non...non.. Non-mauvaise idée Meta, je n'ai pas ma cape, il réfléchit ? D'accord, l'honnêteté, c'est bien, mais il est au courant du merdier auquel il peut nous mettre ? Rah Meta, je t'en pris !

Ni pour elle. Mais pour elle. »

Il attrape ma main et me relève, pourquoi m'avoir montré ? Il sait que j'ai déjà gâché la conversation une première fois. Il souhaite que je me retrompe ou quoi ? Je baisse les yeux timidement, tenant toujours la main de Meta tandis qu'ils discutent tous ensemble. Je n'ai pas peur, je ne veux juste faire aucune gaffe. On me demande de m'approcher pour que j'essaie la pierre. Je m'avance donc regardant de mes yeux bleus la pierre avec une certaine admiration.

« - Alors c'est simple, il suffit juste que tu te canalises sur la pierre et que tu souhaites maîtriser l'énergie que tu vas ressentir. Essaye donc »

J'attrape la pierre transparente qu'il me tend et ferme doucement les yeux, sentir la pierre. Au début, je ne ressens rien puis il y a comme cette force étrange qui émane de la pierre, est-ce ça ? Je reste concentrée, pas un mot pas un son, c'est presque si je coupais ma respiration pour ne pas perdre cette étrange sensation. Puis au bout d'un moment, plus rien, le vide, la pierre ne m'envoie plus d'énergie mais je me sens différente. J'ouvre les yeux et vois ma pierre qui brille d'une douce lumière orangée avec quelques reflets rose pâle. Je souris d'émerveillement comme une enfant devant cette découverte, je faisais de la magie. Le mec tendit la main et je lui donnais la pierre maintenant. C'était ma pierre à moi seule.

« - Bien maintenant que vous êtes liées, on veut être payé, j'aimerais que vous poursuiviez sur votre légalisation... »

J'inspire profondément, me haïssant pour ce que j'allais faire, mais c'était le seul moyen que l'on avait pour qu'ils nous croient.

« - Je me présente encore une fois Aïlyne plus précisément princesse de notre beau royaume. Et si vous ne me croyez pas regardez la couleur de mes cheveux, certaines rumeurs parlent de la couleur des cheveux étranges de la princesse non ? »

C'était du tout ou rien pile à cet instant, il fallait que je leur propose assez, mais pas trop. Un bon mélange entre le trop et pas assez, de quoi pouvoir les tenir dans notre pouvoir pour plus tard. Je réfléchis et reprends d'une voix totalement calme et tactique.

« - Je suis donc l'héritière de mon royaume, vous vous en doutez, mon but pour Rhyz plus tard et de faire accepter la magie. Je sais ça peut paraître plutôt étonnant et même invraisemblable, mais tous mes plans sont bien entendu secrets. Je peux vous faire un contrat pour que vous soyez les marchandeurs recommandé par le pays plus tard et vous serez totalement légaux. De plus si vous ne prenez aucun risque dangereux pour le moment, je pourrai plaider votre cause auprès de mon père pour alléger votre peine si vous vous faites prendre. N'est-ce pas plutôt bien comme marché ? Une protection jusqu'à que je sois reine et après une officialisation en plus d'un coup de publicité. Rien de mieux ? Je peux faire un contrat royal si vous le souhaitez, je me tourne vers la fille au cheveux blanc, si tu pouvais garder mon identité secrète ça serait gentil aussi s'il te plait »

Ils me regardent tous, avec en même temps envie, mais méfiance. Vont-ils donc céder à ma proposition ? Ils se regardent et chuchotent entre eux tandis que je suis tendue de tous mes membres. Fixant ma future pierre de Jelt.


Dernière édition par Aïlyne Vetlyme le Mer 28 Jan - 3:15, édité 1 fois

_________________
Aïlyne Vetlyme


avatar


Messages : 23
Date d'inscription : 11/01/2015

Progression
Suivi Perso:
Notes:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 4 - Négociation [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme - Héléna Lys]

Message par Helena Lys le Lun 26 Jan - 5:02

«BON CA Y EST ?! Je peux en placer une ?! Déjà, votre prix est juste exorbitant. Ensuite, qu'importe le format, un fragment simple suffira, pas besoin de fioriture. Donc pour ça, vous pouvez déjà diminuer le prix. Ensuite, le fragment a-t-il déjà été utilisé ? »

Diminuer le prix ? Le prix d'une pierre ne viens pas de son étui, cela vient de la pierre en elle même. « Pas besoin de fioriture », comme si à ce prix là ils allaient te refiler un coffre en or massif assorti, n'importe quoi. En tout cas sa question est plus que légitime, si la pierre a déjà été utilisée cela ne sert à rien de la prendre.

« Allons bon, vous nous prenez pour des escrocs ? Et qu'est-ce que cela fait qu'il ait été utilisé ? Un fragment de Jelt reste ce qu'il est

Non, pas vraiment non.

-Et un fragment de Jelt est à usage personnel. Une fois utilisé par une personne, il perd tout pouvoir entre les mains d'une autre. Vu votre réponse, vous semblez tenter de m'escroquer en effet. Donc je le répète a-t-il été utilisé ? Soyez honnête et je le serai avec vous. »

Bon, au moins le fait qu'il ne tourne pas autour du pot a du bon. Son insistance leur laisse peu de temps pour essayer de trouver une excuse pour l'embobiner. Les deux compères se consultent brièvement avant de revenir lui tendre un fragment de Jelt « vierge ».

« J'ai votre parole que ce fragment est pur ?...

-Oui. Essayez-le si vous le souhaitez mais pas d'entourloupe. On vous a à l’œil.

Je les trouvaient déjà bien idiots de croire en notre substitution mais alors là proposer un essai gratuit sur un objet à usage personnel, qui coûte la peau des fesses qui plus est, là c'est tendre le bâton pour se faire battre. Si jamais l'un de nous la teste alors elle sera impropre à la vente (pour peu que le prochain client soit assez malin pour ne pas se faire avoir).

-Bien, alors à moi d'être franc avec vous. Ce fragment n'est pas pour moi.

Il m'attrape pour me tirer et me relever. Non mais il se prend pour qui lui ? D'un geste de la main j'écarte la sienne. Il n'y fait pas trop attention et continue sa phrase.

Ni pour elle. Mais pour elle. »

Il prend la main de l'autre cruche afin d'indiquer son emplacement. Bien sûr cela suscite l'interrogation puis le mécontentement des marchands. Je croise les bras et m'adosse au mur, attendant de voir comment cela va tourner. Si jamais il y a besoin je saurais me défendre, de toute façon je ne suis pas à deux tête près sur ma longue liste de victimes.

« Trois personnes ? Il y avait donc bien une espionne parmi vous. Tu t'es foutu de moi gamin ?!

« Non, l'albinos a juste voulu nous aider en jugeant de la maladresse de ma compagne alors qu'elle ne faisait que passer dans le coin, et je salue son courage. Si il y avait vraiment une affaire d'espionnage, croyez-vous vraiment que j'aurais trahi mes complices ? ».

- « Maladresse, c'est un bien petit mot. »

Personne ne prit compte de ma remarque, tant pis. Le marchant juge l'homme du regard, comme il l'avait fait avec moi.

« Mmh.. Tu es audacieux gamin. Tant que ça ne m'étonnerait pas que tu mentes.. Mais en faisant cela, tu signes comme un contrat de confiance avec nous. Gamine ! Approche et essaie la pierre. Et toi le blondinet, prépare l'argent. Je te la fais à 150 000 pour ta franchise.

L'homme aux cheveux d'argent reprit un air enjoué, mais vu la réplique qui suit je me demande si ce n'est pas plutôt un sourire de façade.

« Aïlyne, essaie la donc. Si elle fonctionne bien, j'aurai même un petit marché à vous proposer. Parce que je n'ai pas l'argent je dois avouer haha. Mais j'ai quelque chose de plus intéressant pour vous. La légalisation. On parlait bien d'un contrat de confiance non ? »

- « Pfff. »

« - Alors c'est simple, il suffit juste que tu te canalises sur la pierre et que tu souhaites maîtriser l'énergie que tu vas ressentir. Essaye donc »

Je regardais le marchand d'un air semi-blasée, vraiment ? Il lui dit comment activer la pierre alors que l'autre type vient de lui dire qu'il ne peut pas payer ? La demoiselle prend la pierre en main. Celle-ci se concentre intérieurement. Après quelques secondes la pierre vira au orange et rose, je fis une grimace, j'espère que ma pierre ne fait pas la même chose, autant pour le colorie que pour l'effet de brillance.

« - Bien maintenant que vous êtes liées, on veut être payé, j'aimerais que vous poursuiviez sur votre légalisation... »

Oui, je me disais aussi qu'ils n'allaient pas en rester là non plus. J'ai également hâte de savoir ce que voulait dire l'autre guignole.

« - Je me présente encore une fois Aïlyne plus précisément princesse de notre beau royaume. Et si vous ne me croyez pas regardez la couleur de mes cheveux, certaines rumeurs parlent de la couleur des cheveux étranges de la princesse non ? »

Je mis ma main devant ma bouche pour cacher mon sourire en coin.

« - Je suis donc l'héritière de mon royaume, vous vous en doutez, mon but pour Rhyz plus tard et de faire accepter la magie. Je sais ça peut paraître plutôt étonnant et même invraisemblable, mais tous mes plans sont bien entendu secrets. Je peux vous faire un contrat pour que vous soyez les marchandeurs recommandé par le pays plus tard et vous serez totalement légaux. De plus si vous ne prenez aucun risque dangereux pour le moment, je pourrai plaider votre cause auprès de mon père pour alléger votre peine si vous vous faites prendre. N'est-ce pas plutôt bien comme marché ? Une protection jusqu'à que je sois reine et après une officialisation en plus d'un coup de publicité. Rien de mieux ? Je peux faire un contrat royal si vous le souhaitez, elle se tourne vers moi si tu pouvais garder mon identité secrète ça serait gentil aussi s'il te plait »

Alors que les deux trafiquants réfléchissent je décide de m'en mêler.

- « Je serais vous je refuserais. Une princesse ? Quelle garanti que ce soit la vrai ? A cause de la couleur de ses cheveux ? C'est tout ? Si le simple fait d'avoir des cheveux étrange permet de se faire passer pour la princesse héritière du royaume alors cela me projetterais dans le top dix des personnes pouvant se proclamer héritière en titre. En plus ce qu'elle vous promet n'est rien de plus que du vent. Vous baissez votre prix initial de moitié pour que l'on vous dise qu'ils ne peuvent pas ? Soit dit en passant juste après vous avoir dit qu'ils étaient prêt à mettre le prix. Et vous accepteriez ? Comme ça ? Moi je ne trouve pas ça très équivalent comme échange. »

Les deux compères se consultent de nouveau en messes basses.

« - Finalement nous avons décidés d'accepter, de toute façon nous avons commencé un contrat de confiance, alors autant aller jusqu'au bout. Mais n'oubliez pas votre part du contrat. »

Sur ce ils tournent les talons et s'en vont.

- « Quels idiots, ils vont finir pas se faire manger par un requin plus gros qu'eux... »

Je tourne ma tête vers la « princesse » et plonge mon regard dans le sien.

- « Revenons en au moment où tu me supplies de garder ton identité secrète. Je ne suis comme ces deux nigauds, je ne vais pas fermer ma gueule pour deux-trois mots et un « s'il te plaît ». Moi je veux du concret, tu es une princesse, alors prouve le moi, refile moi une planque gratuite avec repas gratuits également. Et pas d'entourloupe. »

Je me tourne vers l'homme aux cheveux gris, oh....

- « D'autant plus que si tu es vraiment une princesse il serait vraiment dommage qu'une rumeur se repende sur toi. Quelque chose du style « la princesse héritière du trône achète des pierres de Jelt au marché noir en compagnie de son amant, le hors-la-loi Meta Daphnès Brisingr ». D'ailleurs désolé de ne pas vous avoir reconnu plus tôt, pourtant j'aurais dû vu le nombre d'affiche avec votre trogne dans les rues. »

Je retire la cape, reprends mon béret de la tête de l'autre cruche et lui lance sa cape en pleine face avant de remettre mon couvre chef.

- « A vous de choisir, soit c'est oui et tu me refile ce que je veux, soit c'est non et là dit adieux à ta crédibilité, qui a déjà prit un coup dur à mes yeux tout à l'heure. »

Du chantage ? Carrément. Est-ce mal ? Oui. Ais-je honte ? Pas du tout, c'est à prendre ou à laisser. Mais moi je ne serais pas comme ces marchands à la noix, à la moindre entourloupe le couple paiera.

Spoiler:
Mouahaha, je suis machiavélique Happy *sors*
Helena Lys

Administrateur

avatar


Age : 22
Messages : 32
Localisation : Droyes
Date d'inscription : 17/08/2014

Progression
Suivi Perso:
Notes:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 4 - Négociation [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme - Héléna Lys]

Message par Meta Daphnès Brisingr le Lun 26 Jan - 17:23





Aïlyne put essayer la pierre, ils étaient donc sincère, me voilà curieux désormais de découvrir avec elle sa magie ! Elle de suite révélé son identité pour conclure ce marché que je leur proposais, et direct, la... blonde ? Blanche ? Bref, l'autre quoi ! S'empresse de leur donner des raisons de refuser. Je lui chuchotte alors

«Eh ça va pas ?! T'es dans quel camp à la fin là ?»

Mais je me fais royalement (c'est presque le cas de le dire vu la situation) ignorer. Et étrangement, les marchands acceptent malgré tout. Soit, je vais pas les contredire hein, MOI. On est pas à l'abri qu'elle le fasse donc bon. Par chance elle ne l'a pas fait et les a laissé s'éclipser dans le dédale sombre. Nous laissant ainsi le fragment de Jelt

« Bon eh bien c'est une bonne chose de faire, Aïlyne partons...

Disant cela, je me retourne, main dans les poches et vois l'albinos rebondir sur la demande de la princesse... Bon sang ça y est ça part en steack ça y est... Finalement elle me regarde et me reconnais comme étant le « criminel » que j'étais. Maintenant je suis libre mais elle a pas l'air au courant. Liberté conditionnelle certe... Pas si libre au final en fait. Elle impose alors son chantage en lui rebalançant sa cape comme un vulgaire chiffon. Bon point, elle se laisse pas intimider par le statut d'Aïlyne, mauvais point, elle est juste exécrable...  Je m'en mêle finalement et l'écartant d'Aïlyne de ma main gauche posée au niveau de sa clavicule

-Hep là on se calme un peu là, tu t'es crue où ? Ok tu nous as UN PEU aidé, juste un peu. Et tu crois que ça te donne tous les droits ? Ecoute si tu veux jouer à la maline, t'es pas très bien placée pour ça. J'étais un « criminel » comme tu dis et tu dois bien savoir pourquoi. »

Niddles

J'ôte ma main de son corps et pointe mon index vers ses yeux. Le fragment de Jelt se met de suite à briller dans ma paume, me munissant d'un gantelet doré dans une suite de cliquetis et de roulements mécaniques à travers l'excroissance de ma manche. Lentement, des aiguilles très fines se pointe vers la donzelle et hérisse ma main, s'approchant dangereusement de ses yeux. Ces yeux dans lesquels je plonge mon regard d'or comme avec les marchands. Un regard sévère et implacable.

« Si tu veux une planque, commence par rester sage et apprendre la diplomatie. Si tu veux une planque, c'est à moi qu'il faut t'adresser, ne la mêle pas à ton chantage foireux pour profiter de son statut. Si tu veux une planque, suis-nous et reste calme car tout peut aller très vite contre toi aussi, tu n'est pas toute puissante.

Ma voix se fait encore plus sévère et sombre, comme jamais. Cette réaction se fit tout naturellement face à cette aura néfaste qui émane de cette femme. Cela doit aussi cacher une volonté protectrice envers Aïlyne je suppose... Aïlyne. Mais bien sûr, à moi de profiter de mon statut !

-Si il nous arrive quoi que ce soit à elle comme à moi. Tu le sauras très vite et te mettras cette ville à dos. Je suis au moins aussi influent qu'elle. Toute la garde rappliquera, et mes amis aussi. Tu dois bien la connaître, cette évasion de masse que j'ai causé. Tous rôdent dans cette ville, libres. Mais me reste fidèles. Et ce n'est pas en te mettant à dos la royauté, les gardes, et même les criminels que tu obtiendras quoique ce soit ici. »

Je pousse alors doucement Aïlyne dans le dos de ma main droite pour l'inciter à avancer et sortir d'ici sans quitter l'albinos du regard. D'un mouvement de tête, je lui indique aussi de nous suivre. Ne supportant pas ce genre d'atmosphère, je suppose avoir mis une pression suffisante sur elle. Mon regard s'attendrit rapidement et un sourire s'esquisse sur mon visage. Mes aiguilles se rétractent progressivement, redonnant place aux fragment d'orbe dans ma manche, faisant s'éteindre la lueur azurée de mon fragment de Jelt.

« Allez avance donc et pas de geste suspect. Tu voulais bien une planque non ? ».

Je lui souris à pleine dent et lui emboîte le pas, ne lui laissant guère le choix de nous suivre. Oui j'aime prendre des risques mais sa force persuasive pourrait m'être utile. Et puis je suis sûr que c'est qu'une façade, beaucoup tombent dans la délinquance quand on manque de moyen. J'ai bien escroqué un village pour subvenir à mes besoins. Son passé doit être lié à cela et ne doit pas être inintéressant. Je dis alors haut et fort, enjoué et me mettant au côtés d'Aïlyne pour lui remettre correctement sa cape, remettant de suite ma cape.

« Allez les enfants ! On rentre à la maison ! Haha »

Golden Spider

Discrètement, par ma volonté, je fais de nouveau changer de forme les fragment de l'orbe, formant une araignée sur le dos de ma main qui porte le fragment, de ma manche s'échappe ensuite une nuée de petites araignées dorées précédées d'un fil d'or, descendant le long de mon cors sous ma cape, elle s'éparpillent au sol esquivant furtivement les pas de mes compagnes, restant à l'affût d'un danger en sondant le sol et gardant un « oeil » sur l'albinos.

Meta Daphnès Brisingr

Administrateur

avatar


Messages : 62
Localisation : face à mon écran
Date d'inscription : 17/08/2014

Progression
Suivi Perso:
Notes:

https://www.youtube.com/user/ResetTheGameFR

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 4 - Négociation [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme - Héléna Lys]

Message par Aïlyne Vetlyme le Lun 26 Jan - 20:50

Je commence à partir quand elle nous interpelle. Cette fille avec son chantage abominable, elle croit vraiment que je vais céder ?! Elle croit que moi, je vais me plier à ses exigences ? On ne me donne pas d'ordre ! Les rumeurs sur mon dos ? C'est sûr que mon père ne serait pas heureux d'entendre quelque chose dans ce style... Encore qu'elle n'a aucune preuve concrète à donner. Mais trop de doutes planeraient, la rencontre entre Meta et mon père avant ma disparition, le fait que je défende la magie. Ça serait difficile de le convaincre que les rumeurs sont fausses. Et puis... META NEST PAS MON AMANT ON EST PAS UN COUPLE QUOI ! Je vais devoir le répéter 50 fois pour qu'on comprenne ?

Elle se rapproche de moi récupérant son chapeau non sans m'avoir jeter ma cape à mon visage. Je pose ma main droite sur ma taille, là où se trouve ma dague. Si elle veut la bagarre elle va la trouver cette fille. Je la regarde d'un regard noir, j'aurai pu l'étrangler sur place tellement qu'elle m'horripile, mais avant que je n'ai pu faire le moindre geste, Meta se positionne entre nous deux et force l'albinos à reculer. Je serre ma pierre de Jelt, j'ai hâte de découvrir le genre de magie que j'ai pour lui faire payer à cette arrogante.

Hep là on se calme un peu là, tu t'es crue où ? Ok tu nous as UN PEU aidé, juste un peu. Et tu crois que ça te donne tous les droits ? Ecoute si tu veux jouer à la maline, t'es pas très bien placée pour ça. J'étais un « criminel » comme tu dis et tu dois bien savoir pourquoi. »

Niddles



Je sais ce que ce mot fait, je n'ai pas besoin de regarder pour savoir que des aiguilles vont sortir de son bras où un truc du genre. C'est exactement le même mot qu'il m'avait sorti lorsqu'il m'avait fais la même chose. Je détourne la tête alors qu'il s'approche d'elle, s'il veux la tuer qu'il le fasse. Ça fera une personne en moins dans le monde.

« Si tu veux une planque, commence par rester sage et apprendre la diplomatie. Si tu veux une planque, c'est à moi qu'il faut t'adresser, ne la mêle pas à ton chantage foireux pour profiter de son statut. Si tu veux une planque, suis-nous et reste calme car tout peut aller très vite contre toi aussi, tu n'est pas toute puissante.

J'aurai voulu ajouter une remarque sarcastique un truc du genre « il faut un minimum d'esprit pour comprendre la diplomatie », mais vu la voix de Meta, j'avais compris que ce n'était pas le bon moment pour le sarcasme. C'était une voix que je n'avais entendue de sa part, c'était quelque peu effrayant, mais d'un certain sens, je ne le connaissais pas réellement. Il y a encore des choses que j'apprends sur lui et j'en apprendrai sûrement pendant un long moment.

Meta profite de son propre titre de grand méchant pour la menacer. Comme ça, deux menaces valent mieux qu'une seule. Il m'incite à avancer en remettant ma cape. Quoi il souhaite qu'elle nous accompagne jusque dans l'auberge ? Il souhaite l'amener là-bas ? Je me retourne sans écouter ses dernières paroles. Et dit d'un ton absolument catégorique :

- Hors de question que cette fille vienne avec nous, elle nous a peut-être aidés, mais les gens qui se servent des autres comme elle, on les appelle des vermines. Et les vermines chez nous, on les extermine.

Je la toise du regard, un regard froid et venimeux. Elle me cherche, elle va me trouver et elle ne sera certainement pas contente de ce qu'elle va découvrir.

- La rumeur ? Tu sais mon but ? Tu l'as entendu, je veux juste rendre mon beau royaume meilleur, mais ça, tu ne peux pas le comprendre, il faut penser à autre chose qu'à son propre nombril quand on est une princesse. De plus, mon père a laissé la chance à Meta de prouver que la magie ne pouvait pas être si dangereuse.

Je me retourne froidement et lui lance de dos :

- Je m'en fous de la manière dont tu me vois, même si je perds crédibilité de tes yeux, je n'en ai rien à faire des gens comme toi. Tu fais partie de ceux qui pourrissent la société de nos jours. Je ne t'aime pas et je suppose que c'est réciproque,
je me retourne avec un grand sourire, mais sache que je ne suis pas une princesse qui bat des cils comme une débile. Quand on me cherche, je peux mordre fort.

Je me retourne et attrape la main de Meta quelque peu énervée et tendu puis je tire sa main vers l'avant :

- Rentrons


Dernière édition par Aïlyne Vetlyme le Mer 28 Jan - 3:15, édité 1 fois

_________________
Aïlyne Vetlyme


avatar


Messages : 23
Date d'inscription : 11/01/2015

Progression
Suivi Perso:
Notes:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 4 - Négociation [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme - Héléna Lys]

Message par Helena Lys le Lun 26 Jan - 21:56

Meta me repousse de sa main gauche, une fois encore je repousse sa main d'un revers de la mienne ; Qu'est-ce qu'il a ce type à me toucher comme ça ?

-Hep là on se calme un peu là, tu t'es crue où ? Ok tu nous as UN PEU aidé, juste un peu. Et tu crois que ça te donne tous les droits ? Ecoute si tu veux jouer à la maline, t'es pas très bien placée pour ça. J'étais un « criminel » comme tu dis et tu dois bien savoir pourquoi. »

Niddles

Sa manche bouge afin de former une sorte de gantelet hérissé d'aiguilles dorées. Il dirige son arme pointé vers mon œil, il plonge son regard dans le mien, j'arque un sourcil. Il croit me faire peur ? Si j'avais eu peur de la mort je ne lui ferais même pas face aujourd'hui.

« Si tu veux une planque, commence par rester sage et apprendre la diplomatie. Si tu veux une planque, c'est à moi qu'il faut t'adresser, ne la mêle pas à ton chantage foireux pour profiter de son statut. Si tu veux une planque, suis-nous et reste calme car tout peut aller très vite contre toi aussi, tu n'est pas toute puissante.

- « Crois moi je sais aussi fermer ma gueule est obéir sagement, je l'ai sans doute fait trop souvent d’ailleurs... »

-Si il nous arrive quoi que ce soit à elle comme à moi. Tu le sauras très vite et te mettras cette ville à dos. Je suis au moins aussi influent qu'elle. Toute la garde rappliquera, et mes amis aussi. Tu dois bien la connaître, cette évasion de masse que j'ai causé. Tous rôdent dans cette ville, libres. Mais me reste fidèles. Et ce n'est pas en te mettant à dos la royauté, les gardes, et même les criminels que tu obtiendras quoique ce soit ici. »

Je lui répond avec un sourire en coin.

- « Le monde veut déjà ma mort, alors une ville de plus ce n'est pas vraiment si différent. »

De sa main droite il incite son amie à avancer, me faisant signe de la tête de les suivre, rétractant au passage tout son truc d'or.

« Allez avance donc et pas de geste suspect. Tu voulais bien une planque non ? ».

Je baisse un peu la visière de mon béret avant de m’exécuter, faisant un pas, les mains dans les poches.

- « Et visiblement je vais avoir ce que je cherche, donc aucune raison de t'inquiéter, un marché est un marché. »

Je continu à marcher, il m'emboîte le pas. Un frisson me parcours l'échine.

« Allez les enfants ! On rentre à la maison ! Haha »

Je ralenti, me mettant au niveau du hors-la-loi.

- « Tu as peut-être l'habitude de faire confiance aux autres, mais pas moi, alors ne reste pas dans mon dos tu veux ? Disons simplement que je n'aime pas ça. »

La stupidité à un certain niveau, et laisser un parfait inconnu capable de me poignarder avec de la magie ne me semble pas vraiment une très bonne idée. La demoiselle se retourne, toute furieuse.

- Hors de question que cette fille vienne avec nous, elle nous a peut-être aidées, mais les gens qui se servent des autres comme elle, on les appelle des vermines. Et les vermines chez nous, on les extermine.

- « Pas que chez vous, croyez moi d'autre on déjà essayé. Malheureusement la vermine a une forte propension à survivre malgré tout, n'est-ce pas dommage ? »

Elle me jette un regard, je fronce les sourcils, elle tente de faire quoi ? De m'intimider ? Essais toujours tu m’intéresse.

- La rumeur ? Tu sais mon but ? Tu l'as entendu, je veux juste rendre mon beau royaume meilleur, mais ça, tu ne peux pas le comprendre, il faut penser à autre chose qu'à son propre nombril quand on est une princesse. De plus, mon père a laissé la chance à Meta de prouver que la magie ne pouvait pas être si dangereuse.

- « Désolé dans ce cas, j'avais oublié à quel point il est difficile de vivre avec le poids de pouvoir avoir tout ce que l'on veut sur commande et le regard admiratif du peuple. Ce doit être insupportable, vraiment. »

Elle se retourne, visiblement le respect de regarder la personne avec laquelle on parle ne doit pas m'être attribué.

- Je m'en fous de la manière dont tu me vois, même si je perds crédibilité de tes yeux, je n'en ai rien à faire des gens comme toi. Tu fais partie de ceux qui pourrissent la société de nos jours. Je ne t'aime pas et je suppose que c'est réciproque, elle se retourne avec  un grand sourire. mais sache que je ne suis pas une princesse qui bat des cils comme une débile. Quand on me cherche, je peux mordre fort.

- « Je ne fais pas partie de ceux qui pourrissent la société, mais de ceux qui tente d'y survivre. Un jour, peut-être, tu verras à quel point le monde n'est pas beau, à quel point il est horrible de s'enliser dans la sombre réalité de la vie. La naïveté, c'est comme l'enfance, il arrive un jour où cela ce fini, et ça fait mal. »

Elle attrape la main de Meta, furieuse, afin d’accélérer le pas.

- Rentrons

J'emboîte le pas.

- « Tu ne t'en rends pas compte mais ta vision bloqué des choses te fais agir sans réfléchir. Qui te dis que ces deux hommes ont décidés de devenir des marchands au noir ? Qui te dit qu'ils n'ont pas une famille à nourrir, chose qu'ils ne pourront pas faire avec les poches vides. Aussi sincère que tu puisse être je vais te répéter ce que j'ai dis, ce que tu leur a offert c'est du vent. Or le vent ça ne permet pas de vivre. L'échange n'était clairement pas équitable, et moi ça me gène, mais pas toi visiblement. Et tu me trouve ignoble à cause d'un petit chantage ? C'est la vie que je mène. Une vie où chaque choix est un coup de poker où si tu gagne tu vie et si tu perds tu meurs, point. Tout le monde n'a pas le choix sur son destin, certain le forme, d'autres le subissent, mais tu ne peut pas comprendre car à ce niveau là tu as été bien plus chanceuse que moi. »

Je réajuste la place de mon béret sur ma tête.

- « J'ai hâte de voir cette « planque ». De toute façon tant qu'il y a un toit et des murs cela sera amplement suffisant. »
Helena Lys

Administrateur

avatar


Age : 22
Messages : 32
Localisation : Droyes
Date d'inscription : 17/08/2014

Progression
Suivi Perso:
Notes:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 4 - Négociation [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme - Héléna Lys]

Message par Meta Daphnès Brisingr le Mar 27 Jan - 23:12





La tension monte à une vitesse folle entre les piques qui me passent sous le nez. Heureusement, je me fais assez discret pour les éviter. Mais pas pour les oublier. Je sens que j'ai fait une bien grosse connerie. Je pensais me reconnaître un peu en Aïlyne, et finalement un peu aussi en cette albinos. D'ailleurs je ne connais toujours pas son nom. Sur la route, alors que je guide les deux furies à l'auberge, j'en profite pour me retourner vers l'inconnue, la regarder dans les yeux et lui demander

«Sinon miss ! Tu t'appelles comment ?»

Dans le doute, pendant sa réponse, je lui coupe la parole pour argumenter

« Faudra bien un nom pour l'auberge ! je marmonne ensuite en regardant le ciel, D'ailleurs ça va être tendax cette histoire... »

Nous voilà à la porte du trépas du voyageur. La route fut relativement calme et les rues presque désertes. Plutôt fou pour un matin, il est encore à peine dix heures pourtant. Sans attendre, je prends les devant et ouvre la porte. Laissant les demoiselles passer et salue l'aubergiste d'un geste de main, la bouche étant prise par un croissant que j'avais pris le temps d'acheter en chemin. Juste l'histoire de quelques minutes. Je pointe ensuite l'étage du doigt pour guider le duo explosif. Leur emboîte le pas, ouvre la porte et entre dans la pièce qui me sert de chambre. Je laisse les filles faire leur vie et l'albinos découvrir les lieux tandis que je m'affale dans mon lit. Après avoir soufflé et fini ma pâtisserie, je me redresse et entame sur un ton sérieux pour un sujet qui ne l'est pas tant.

« Bon les filles. On a un problème. Surtout pour toi en fait, voilà la planque dont je te parlais. Alors si l'endroit te convient, plusieurs choix se présentent. Soit tu squattes ce lit dans cette chambre et Aïlyne repart au Palais pour la nuit, ce qu'elle refusera je pense. Soit tu loues une chambre, mais ça ne répond pas à ta volonté de gratuité. Soit je vais squatter avec les jumeaux dans la chambre d'à côté mais vous laisser là finirait en boucherie. »

Je passe ma main derrière ma tête et me gratte nerveusement pour mieux réfléchir, c'est psychologique. Une seul idée me vient pour les satisfaire toutes les deux mais je reste trèèèès dubitatif. Je me lève et m'avance vers Aïlyne, tends la mains derrière son oreille pour venir lui murmurer ma dernière idée. Perçage de tympans dans 3... 2... 1...

« Nous deux, dans mon lit, elle dans l'autre. »

De suite par réflexe, je m'éloigne, ferme les yeux et me bouche les oreilles, prêt à assumer les conséquences de mes actes. C'est bien la seule solution que j'ai pour éviter toute fourberie, venant de l'une comme de l'autre.


Spoiler:
Hâte de voir si la réaction excessive de Meta sera justifiée où non. Simple précaution mais bon :')
Meta Daphnès Brisingr

Administrateur

avatar


Messages : 62
Localisation : face à mon écran
Date d'inscription : 17/08/2014

Progression
Suivi Perso:
Notes:

https://www.youtube.com/user/ResetTheGameFR

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 4 - Négociation [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme - Héléna Lys]

Message par Aïlyne Vetlyme le Mer 28 Jan - 2:49

Je marche à côté de Meta, ignorant soigneusement l'autre peste. Bon, c'est peut-être mesquin de l'appeler comme ça, mais je ne vois rien d'autre pour la qualifier. Meta se retourne vers elle pour lui demander son prénom. Qu'est-ce qu'on en a à faire de son prénom ? L'appeler la peste lui convient parfaitement, je ne suis pas obligé d'avoir un autre nom pour elle.

En chemin, on s'était arrêté à une boulangerie pour que Meta s'achète quelque chose à manger, voilà pourquoi je voulais le faire manger ce matin... Maintenant, il a faim. Il aurait dû m'écouter au lieu de n'en faire qu'à sa tête. Je regarde l'autre avec ses cheveux blancs tandis qu'on attend Meta, je marmonne à son intention :

« Je ne te fais absolument pas confiance, la seule raison que tu sois encore avec nous, c'est lui, tu n'as pas intérêt à nous faire un coup par-derrière sinon je te jure que je me vengerai. »

Je la regarde durement, peut-être que je la juge trop vite, mais je ne la sens réellement pas. Peut-être qu'un jour, elle me montrera qu'elle est digne de confiance, mais en tout cas, elle a un sacré chemin à parcourir. Je regarde Meta revenir en souriant comme si rien ne s'était passé pendant son absence. Comme si je n'avais proféré aucune menace à l'autre, après tout, il n'est pas obligé de savoir tout ce qu'on dit.

Je reste silencieuse tout le long du trajet, comment ma pierre marche-t-elle ? Qu'elle magie ai-je ? Comment le savoir ? Combien de temps pour maîtriser ma magie ? C'était les questions qui flottaient dans mon esprit, je voulais à tout prix la sortir et découvrir les mystères qu'elle me cachait, ne faire qu'un avec ma pierre. C'était étrange, mais la curiosité me rendait presque nerveuse. L'anxiété de connaître sa magie, c'est étrange, mais voilà.

Le pire reste encore à venir, comment je vais le cacher à mon père ? Et s'il le découvre que va-t-il se passer ? Je serais sûrement sévèrement punie, mais encore... Il me confisquerait sûrement la pierre, peut-être triplerait-il ma garde pour empêcher ma fuite ? Trop de questions et aussi peu de réponses. Je ne remarque même pas qu'on est arrivé à part quand il ouvre la porte. Je rentre et salut aussi l'aubergiste encore une fois. Il doit être content cet aubergiste d'avoir toujours du monde, tant mieux pour lui ça lui fait des chambres remplies.

On monte jusqu'à la chambre qu'on occupait avec Meta, je me débarrasse de ma cape que je pose sur la commode et m'étire un coup. Qu'est-ce qu'on allait faire du coup maintenant ? S'asseoir et ne rien faire jusqu'à midi ? Je reste debout en plein milieu de la chambre regardant Meta finir son croissant en étant avachi dans son lit et la peste à tour de rôle. Que c'est long et ennuyeux quand personne parle, mais le problème, c'est que je n'ai pas envie de parler à elle. J'attends tranquillement qu'il finisse, il doit sûrement avoir la suite du programme en tête.

Il se relève pour nous annoncer la suite, je suppose.

« Bon les filles. On a un problème. Surtout pour toi en fait, voilà la planque dont je te parlais. Alors si l'endroit te convient, plusieurs choix se présentent. Soit tu squattes ce lit dans cette chambre et Aïlyne repart au Palais pour la nuit, ce qu'elle refusera je pense. Soit tu loues une chambre, mais ça ne répond pas à ta volonté de gratuité. Soit je vais squatter avec les jumeaux dans la chambre d'à côté mais vous laisser là finirait en boucherie. »

Je ne peux pas retourner au palais, si je retournais maintenant, je ne pourrais pas m'enfuir de si tôt et je ne pourrais donc pas tenter de découvrir ma magie, ça serait beaucoup trop risqué. Surtout que je n'ai aucune idée de la prochaine opportunité pour m'enfuir, ça pourrait être le soir même comme une semaine plus tard. Je ne peux donc pas accepter cette possibilité.

Ensuite pour son analyse de la situation avec les jumeaux s'ils nous laissaient seul, je pense qu'elle est plutôt correcte, quoi que si elle ne me dit rien et ne fait rien ça pourrait aller. Mais mon instinct me crierait de ne pas dormir avec elle dans la pièce, je n'ai pas assez confiance en elle pour permettre ça. Et ça m'étonnerait qu'elle accepte de payer sa propre chambre vu le chantage qu'elle m'avait fait juste avant. Comment faire pour remédier à cette situation ? Où sinon je n'ai qu'a trouver ma propre auberge, mais si jamais elle s'en prenait à Meta ? Et puis avec qu'elle argent, je payerais ma chambre ? Je n'ai pas assez de sous sur moi, j'aurai dû penser à prendre de l'argent avec moi.

Meta se relève et vient me voir pour me chuchoter un truc à l'oreille, une proposition vraiment très surprenante. Sur le coup, ma seule réaction, c'était ce « QUOI ?! » Que j'ai à moitié crié, mon cœur tambourinait dans ma poitrine sous le coup de la surprise. Comment ne pas faire autrement, je sentais que mes joues étaient devenues rouge feu, je détournais la tête réellement gênée. Il croit vraiment que je vais dormir avec lui ? Il s'est cru où ? Comment je pourrais dormir avec un garçon qui peut avoir des comportements très ambigus sans même le savoir ?

Mais si je mettais ma gêne de côté, cela réglerait nos problèmes. Elle ne pourrait rien tenter pendant mon sommeil ou celui de Meta et je n'aurais pas besoin de rentrer au palais. Je me dirigeai vers le lit et m'assis sur le bord jouant nerveusement avec mes mains que je fixai puis me décidai :

« - D'accord Meta, je ne le fais pas de gaîté de cœur, il est hors de question que je rentre au palais maintenant, ça serait trop risqué et je ne sais pas quand je pourrais ressortir. Mais je préfère mille fois dormir avec toi que de dormir seule dans la même chambre qu'elle. »

Je fixe mes mains trop gênées pour lever mon regard sur les deux. Puis mince, je l'avais presque oubliée ! Je sors ma pierre et l'observe :

« - Comment je découvre ma magie ? »

_________________
Aïlyne Vetlyme


avatar


Messages : 23
Date d'inscription : 11/01/2015

Progression
Suivi Perso:
Notes:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 4 - Négociation [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme - Héléna Lys]

Message par Helena Lys le Mer 28 Jan - 6:51

Meta se retourne brièvement pour me regarder dans les yeux.

«Sinon miss ! Tu t'appelles comment ?»

Je me mets à réfléchir, lui donner mon vrai nom ? Ou un autre ?

« Faudra bien un nom pour l'auberge !  »

Je soupir.

- « Helena. »

Les rues sont redevenues calmes, à contrario de ce qui était le cas à mon arrivé. Tant mieux, cela me permet d'être au calme un instant. Meta s'arrête en chemin pour s'acheter de quoi manger, mon estomac en profite pour me rappeler que moi même je n'ai pas eu de repas. Tant pis, chaque chose en son temps. La princesse profite de cette petite pause pour murmurer à mon intention.

« Je ne te fais absolument pas confiance, la seule raison que tu sois encore avec nous, c'est lui, tu n'as pas intérêt à nous faire un coup par-derrière sinon je te jure que je me vengerai. »

Je la regarde en arquant un sourcil.

- « Je l'ai pourtant dit, non ? Un marché est un marché. Alors tant qu'il n'y a pas d'entourloupes et que j'ai ce que je veux, je ne vous ferais rien. J'ai au moins comme qualité de tenir mes promesses quand je les fait, moi. »

Elle me jette un regard glacial, je ne te demande pas de m'apprécier, juste de me laisser vivre. Meta revient sous le sourire de la princesse, un croissant dans la bouche. Il nous fait signe de le suivre. Je ferme encore une fois la marche, hors de question de rester derrière l'un de ces deux là. Ce n'est pas parce que j'ai promis que je ne leur ferait rien qu'il en est de même pour eux. La route se fait en silence, tant mieux, je n'aime pas bavarder. Assez vite nous voilà arrivés au « trépas du voyageur », je fais une légère grimace, quel nom sublime. Meta ouvre la porte pour nous laisser passer. C'est une blague ? Il veut vraiment que je passe avant lui ? La galanterie c'est bien, par contre si c'est un piège beaucoup moins. Je passe lentement derrière la princesse, laissant mon regard fixé sur Meta. Il fini par rentrer à son tour, salue vaguement le propriétaire de la main et nous indique l'étage. Encore une fois je laisse une petite grimace. Un étage cela signifie être loin du sol, donc plus de chance de se blesser en s'échappant par la fenêtre en cas de danger. Une fois encore je termine la marche. Meta nous fait rentrer dans une salle.

Celui-ci se jette sur un des lit, pour ma part je scrute la pièce, adossé au mur à côté de la porte. Des murs en pierre, des lits en bois, assez d'espace pour ne pas se marcher les uns sur les autres. Rien d'extraordinaire mais plus qu'amplement suffisant. La princesse se débarrasse de sa cape sur une commode avant de s'étirer et rester plantée là au milieu de la pièce comme un légume, regardant à tour de rôle Meta finir sa pâtisserie et moi. Le repas du jeune homme se fini calmement dans le silence. Ce dernier se redresse d'ailleurs et m'adresse la parole.

« Bon les filles. On a un problème. Surtout pour toi en fait, »

Je fronce les sourcils, étrangement je ne sens pas du tout ce qui va suivre.

« voilà la planque dont je te parlais. Alors si l'endroit te convient, plusieurs choix se présentent. Soit tu squattes ce lit dans cette chambre et Aïlyne repart au Palais pour la nuit, ce qu'elle refusera je pense. »

Dommage, cela aurait été le plus simple.

« Soit tu loues une chambre, mais ça ne répond pas à ta volonté de gratuité. »

Ah ! Alors là hors de question mon coco.

« Soit je vais squatter avec les jumeaux dans la chambre d'à côté mais vous laisser là finirait en boucherie. »

Et bien la solution qui satisferait tout le monde semble être la dernière. Une chambre c'est fait pour y dormir, pas pour y parler, et tant que je n'adresse pas la parole à la princesse il n'y a pas de problèmes. De toute façon j'ai promis de ne rien leur faire. Pendant ma petite réflexion Meta se lève et se dirige vers Aïlyne pour lui chuchoter quelque chose à l'oreille. La demoiselle vira au rouge écarlate en criant un « QUOI ?! » de surprise. Cette dernière s'assit alors sur le lit de Meta, fixant ses mains, toujours rouge comme une tomate.

« - D'accord Meta, je ne le fais pas de gaîté de cœur, il est hors de question que je rentre au palais maintenant, ça serait trop risqué et je ne sais pas quand je pourrais ressortir. Mais je préfère mille fois dormir avec toi que de dormir seule dans la même chambre qu'elle. »

Je me mets alors à rire, comprenant la nature de leur petite discussion. Je la regarde avec un petit sourire au coin. La princesse en profite pour s'interroger sur sa nouvelle acquisition.

- « Alors ça c'est trop fort. Il n'est pas ton amant, pas même ton petit-ami, mais il arrive tout de même à te mettre dans son lit, quel fourbe ! »

Je me tourne vers lui, toujours avec le même sourire.

- « Finir avec une princesse comme plan cul, quel tombeur, vraiment ! »

Je prends alors un air un peu plus sérieux. Me dirigeant vers le coin à l'opposé de la porte.

- « Vous pouvez vous bécoter si ça vous chante, ne vous inquiétez pas je fermerais les yeux. »

Bon par contre pour la nuisance sonore là je risque pas de faire l'ignorante.

- « Aide donc la princesse, dont je ne connais toujours pas le nom d'ailleurs, avec son nouveau joujou. Tu as l'air bien plus calé que moi dans ce domaine et il faut que je vérifie un truc, je pourrais proposer une cinquième alternative à notre problème qui pourrait satisfaire tout le monde. »

Pendant que Meta aide la princesse avec sa pierre de Jelt j'en profite pour scruter et analyser méticuleusement les parois des murs formant l'angle. Pas d'irrégularités étranges. Je donne de légers coups de la tranche de la main, poing fermé, sur le mur, cela ne sonne pas creux. Donc pas de passage secret ou de piège. Tout me semble correct. Je m'assis alors dos au coin.

- « J'ai vu ce que j'avais à voir, je dormirais là. Dans un lit je pourrais me faire poignarder, quelqu'un qui se glisse sous le lit et là la mort arrive vite. Au moins avec les murs dans mon dos je sais à quoi m'attendre. Et comme ça vous avez les deux lits de libres. Je suppose que ça vous va, non ? »

Avant d'avoir une quelconque réponse, j'en pose une dernière.

- « Au fait qui sont les « jumeaux » que tu as cité tout à l'heure ? »
Helena Lys

Administrateur

avatar


Age : 22
Messages : 32
Localisation : Droyes
Date d'inscription : 17/08/2014

Progression
Suivi Perso:
Notes:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 4 - Négociation [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme - Héléna Lys]

Message par Meta Daphnès Brisingr le Mer 28 Jan - 17:39





Bon, le « quoi » suraigu était prévisible, mais je m'attendais à pire comme réaction. Je peux m'estimer heureux, et d'ailleurs elle accepte étrangement, bien que ça ait l'air de bien l'embêter, ce que je comprends bien. Et voilà que l'albinos, enfin... Helena en rajoute une couche comme si c'était pas déjà assez embarassant.

« Alors ça c'est trop fort. Il n'est pas ton amant, pas même ton petit-ami, mais il arrive tout de même à te mettre dans son lit, quel fourbe !

Wow, c'est qu'elle prend pas des pincettes la petite dame...

-Ce n'est pas de gaieté de cœur qu'elle a dit hein. Et puis si j'étais fourbe comme tu dis, tu crois que j'aurais attendu que tu sois là pour ça ? Faut arrêter de psychoter miss !!»

Et elle continue en me targuant de « tombeur ». Nan mais on aura tout vu. Je sens que la nuit va être joyeuse. Et puis comme si ça suffisait pas, elle en rajoute encore... et encore. Je ne peux m'empêcher de plaquer ma main sur mon front de dépit. Exaspéré par ma générosité... Finalement, elle examine un coin de la pièce alors que j'explique un peu les principes de la magie histoire de répondre à la demande d'Aïlyne et changer rapidement de sujet.

« En fait, la magie est simple et complexe à la fois de ce que j'en sais. Elle est simple dès l'instant où l'on a compris ses mécaniques. Et tu as bien compris comment puiser sa puissance, il ne reste que la partie complexe : ce que tu veux faire de ta magie et comment la mettre en pratique. Généralement, le plus simple est de la mettre en pratique avec une volonté propre, nos passions, ce que l'on souhaite réellement obtenir de la magie. »

Pendant mon explication, je détourne le regard de temps à autre vers Helena, vraiment bizarre comme fille.... Elle scrute le moindre recoin de la pièce, elle me croit vraiment fourbe apparemment. Elle reprends la parole après s'être assise comme une enfant que l'ont punit

« J'ai vu ce que j'avais à voir, je dormirais là. Dans un lit je pourrais me faire poignarder, quelqu'un qui se glisse sous le lit et là la mort arrive vite. Au moins avec les murs dans mon dos je sais à quoi m'attendre. Et comme ça vous avez les deux lits de libres. Je suppose que ça vous va, non ?

Une envie soudaine de fredonner « Il en faut peu pour être heureux » me prends, aucune idée de pourquoi, juste que ça sonne bien comme phrase et que ça colle bien à la situation. Mais j'opte plutôt pour un ton mitigé entre le sérieux et l'étonnement avant de répondre à son interrogation sur les jumeaux.

-C'est pour ça que tu examinais les murs ? Tu me prends pour un malade mental ou bien ? Faut arrêter de croire que tout le monde veut ta mort hein. Mais bon, si ça te convient, prend au moins ça, ma veste me suffira ! haha »

Je m'empare de ma couverture que je roule en boule pour la lancer en cloche d'un mouvement de bras en sa direction. Sans me soucier qu'elle la rattrape ou non, j'enchaîne de suite sur la réponse

« Oh et les jumeaux, c'était les premiers à me suivre lors de l'évasion ! Et ceux qui m'ont soutenu dans chacun de mes plans fous. Et finalement, ils ont bien fait j'ai envie de dire. Ce sont mes plus fidèles alliés. Et des amis qui plus est. M'enfin tu dois avoir du mal à connaître ce qu'est un ami vu que tout le monde veut te faire la peau selon toi haha ! Si tu veux leur parler, ne te prive pas, il sont dans la chambre d'à côté ! Tu devrais bien t'entendre avec eux, ils mâchent pas leurs mots eux non plus. Juste que l'un est posé et l'autre a un tempérament... Explosif ! »

Je lui indique du pouce le mur derrière mon lit pour pointer leur chambre, tout en lui souriant.

« J'espère juste que t'es pas trop susceptible sur que je peux dire et faire, ce ne sont que des petites piques... Amicales justement ! »


Meta Daphnès Brisingr

Administrateur

avatar


Messages : 62
Localisation : face à mon écran
Date d'inscription : 17/08/2014

Progression
Suivi Perso:
Notes:

https://www.youtube.com/user/ResetTheGameFR

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 4 - Négociation [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme - Héléna Lys]

Message par Aïlyne Vetlyme le Jeu 29 Jan - 2:51

Les remarques d'Helena... Mais cette fille, elle est incorrigible sérieux ! Je me sens encore plus gênée, j'hésite entre rire nerveusement et aller lui mettre ma dague sous la gorge. Je garde mes yeux baissés sur ma pierre, laissant retomber mes cheveux devant mon visage pour cacher ma gêne et ma honte. Qu'est-ce qu'elle s'imagine l'autre ? Je serre ma pierre dans mes mains un peu plus forte histoire de pas avoir envie d'aller lui taper dessus, elle joue sur mes nerfs avec son humour à deux balles.

-Ce n'est pas de gaieté de cœur qu'elle a dit hein. Et puis si j'étais fourbe comme tu dis, tu crois que j'aurais attendu que tu sois là pour ça ? Faut arrêter de psychoter miss !!»

C'est vrai qu'il n'a pas tort sur ça. Peut-être qu'elle ne réfléchit pas ? Elle continue en insinuant que je suis un « plan cul » pour Meta. Mais c'est quoi ces insinuations totalement fausses. Elle veut mon poing ou quoi ? Un plan cul ? Sérieusement, elle me voit comme ça ?! Si c'est une blague, son humour est nul et à refaire. Comment on peut-être aussi mesquin même en blague ?

« Vous pouvez vous bécoter si ça vous chante, ne vous inquiétez pas je fermerais les yeux. »

Je me relève d'un coup et la toise du regard. Lancer une bagarre serait stupide de ma part dans un lieu comme celui-là, surtout que je n'ai aucune conscience de la force qu'elle peut cacher. Ça se trouve, elle a de la magie elle aussi, où une arme cachée sur elle. Le meilleur moyen de se faire tuer en deux temps trois mouvements. Je me contente de dire d'une voix tranchante en serrant mon poing :

« - Si tu continues tes insinuations aussi mesquines que fausses, je risque de m'énerver réellement et je ne penses pas que se battre réglerai les choses, alors tu vas être une gentille fille et on va rester civiliser sans se lancer des piques aussi bas que ceux là d'accord ? »

Je retourne m'asseoir à ma place tandis que Meta à l'air de s'énerver. Peut-être qu'il a compris qu'on aurait dû la laisser toute seule et ne jamais lui dire de venir avec nous. Cette fille va nous amener que des ennuis en plus de nous irriter à longueur de journée. J'inspire profondément pour me calmer.

« En fait, la magie est simple et complexe à la fois de ce que j'en sais. Elle est simple dès l'instant où l'on a compris ses mécaniques. Et tu as bien compris comment puiser sa puissance, il ne reste que la partie complexe : ce que tu veux faire de ta magie et comment la mettre en pratique. Généralement, le plus simple est de la mettre en pratique avec une volonté propre, nos passions, ce que l'on souhaite réellement obtenir de la magie. »

Je regarde ma pierre de Jelt en même temps que son discours, je veux bien la mettre en pratique, mais mettre quoi en pratique ? Comment je peux contrôler quelque chose dont je n'ai aucune idée ? Mettre en pratique avec une volonté et une passion... ? Je réfléchis quelques secondes, c'est compliqué la magie finalement, plus que ce que je croyais.

« J'ai vu ce que j'avais à voir, je dormirais là. Dans un lit je pourrais me faire poignarder, quelqu'un qui se glisse sous le lit et là la mort arrive vite. Au moins avec les murs dans mon dos je sais à quoi m'attendre. Et comme ça vous avez les deux lits de libres. Je suppose que ça vous va, non ?

-C'est pour ça que tu examinais les murs ? Tu me prends pour un malade mental ou bien ? Faut arrêter de croire que tout le monde veut ta mort hein. Mais bon, si ça te convient, prend au moins ça, ma veste me suffira ! haha »

Je soupir de soulagement, même si elle nous montre qu'elle a aussi aucune confiance en nous, en tout cas, je n'aurais pas à dormir avec Meta et je n'aurai pas à supporter les vannes désagréables d'Helena. Je n'écoute plus ce que raconte Meta et me concentre sur ma pierre, il faut que j'essaye, mais comment faire ? Je regarde Helena fixement voir si ça peut marcher, si je peux en mettant tout mon cœur trouver un moyen d'user ma magie sur elle.

Je reste concentré sur elle, que pouvait-il se produire ? Qu'est-ce que j'espérais en me concentrant comme ça ? Un miracle, mais j'essayais quand même, je voulais découvrir coûte que coûte ce que je pouvais faire maintenant que je pouvais repousser les limites de l'homme. J'étais frustrée de ne pas voir des effets immédiats. Frustré, mais je restais, je me concentrai, j'étais comme coupé du monde extérieur, comme s'il n'y avait que moi, ma pierre et mon cobaye. Comme si j'étais dans un monde transporté ailleurs. J'avais l'impression que si je rompais le contact, je perdrais peut-être la manche pour ce soir. C'était étrange, mais c'était mon impression. Peut-être que ma méfiance n'est pas une émotion assez puissante finalement pour découvrir...
HRP:
Désolé, désolé si c'est un peu court et Helena j'ai décidé de te viser de ma sombre magie Happy Mais bon comme le sorts augmente juste un peu la perception de la douleur, tu peux ne pas ressentir ça me fera choux blanc Razz *je sais pas si jme suis bien expliqué XD*

_________________
Aïlyne Vetlyme


avatar


Messages : 23
Date d'inscription : 11/01/2015

Progression
Suivi Perso:
Notes:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 4 - Négociation [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme - Héléna Lys]

Message par Helena Lys le Jeu 29 Jan - 15:29

-Ce n'est pas de gaieté de cœur qu'elle a dit hein. Et puis si j'étais fourbe comme tu dis, tu crois que j'aurais attendu que tu sois là pour ça ? Faut arrêter de psychoter miss !!»

- « Oh, tu sais, il existe des fantasmes bizarres. Et avoir une spectatrice pendant l'action peut en faire parti. »

Lorsque j'évoque l'idée que la princesse soit un plan cul, cette dernière se dresse comme un piston pour rétorquer.

« - Si tu continues tes insinuations aussi mesquines que fausses, je risque de m'énerver réellement et je ne penses pas que se battre réglerai les choses, alors tu vas être une gentille fille et on va rester civiliser sans se lancer des piques aussi bas que ceux là d'accord ? »

- « Ouais ouais. »

Elle fini par se rasseoir, écoutant les explications de Meta. Finalement je leur expose ma solution quand au problème de places disponibles. Seul Meta répondit.

-C'est pour ça que tu examinais les murs ? Tu me prends pour un malade mental ou bien ? Faut arrêter de croire que tout le monde veut ta mort hein. Mais bon, si ça te convient, prend au moins ça, ma veste me suffira ! haha »

Il me lance sa couverture qui termine sa course par terre non loin de moi.

« Oh et les jumeaux, c'était les premiers à me suivre lors de l'évasion ! Et ceux qui m'ont soutenu dans chacun de mes plans fous. Et finalement, ils ont bien fait j'ai envie de dire. Ce sont mes plus fidèles alliés. Et des amis qui plus est. M'enfin tu dois avoir du mal à connaître ce qu'est un ami vu que tout le monde veut te faire la peau selon toi haha ! Si tu veux leur parler, ne te prive pas, il sont dans la chambre d'à côté ! Tu devrais bien t'entendre avec eux, ils mâchent pas leurs mots eux non plus. Juste que l'un est posé et l'autre a un tempérament... Explosif ! »

Il indique le mur derrière lui avec son pouce.

« J'espère juste que t'es pas trop susceptible sur que je peux dire et faire, ce ne sont que des petites piques... Amicales justement ! »

- « Ne t'inquiète pas. De toute façon lorsque tu dis que le concept d'ami est assez...flou pour moi tu n'as pas tors, donc je ne vais pas te cracher dessus alors que tu n'énonce que la vérité. »

Je repense vaguement à Titus, était il un ami lui ? Sans doute que oui, mais de toute façon il n'est pas là et nous avons chacun suivi notre voie. Je prends la couverture et me lève me dirigeant vers Meta.

- « Je n'ai pas besoin de ça. Je sais dormir sans, garde la, je t'ai demandé des murs, un toit et à manger, par plus. »

Que d'ailleurs je n'ai toujours pas eu de quoi couper ma faim, j'espère que ma demande implicite suffira. Je tends mon bras vers Meta pour lui rendre son bien, je tourne la tête vers la princesse qui me regarde fixement, très concentrée. J'arque un sourcil.

- « Tout va bien princesse-dont-je-ne-connais-toujours-pas-le-nom ? Détendez vous un peu vous risquez de faire exploser une veine de votre front. »

Je me redirige de l'autre côté de la pièce. Je me tourne dos au mur afin de faire face à Meta et la princesse. Je commence alors à faire de simples échauffements et des exercices de souplesse.

- « Je suppose que la demoiselle ne peut pas avoir de ravitaillement financiers, et je doute fortement que vous gagniez de l'argent en travaillant pour de vrai. Du coup, histoire de vous prouver ma bonne foi, je veux bien vous aider demain lors d'une petite « tournée de collecte d'argent qui tombe malencontreusement dans nos poches ». Si quelqu'un veut venir avec moi je ne serais pas contre. Ou si vous avez un vrai travail à me proposer ça marche aussi, mais là j'en doute. »

Helena Lys

Administrateur

avatar


Age : 22
Messages : 32
Localisation : Droyes
Date d'inscription : 17/08/2014

Progression
Suivi Perso:
Notes:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 4 - Négociation [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme - Héléna Lys]

Message par Meta Daphnès Brisingr le Sam 31 Jan - 18:41





A peine a-t-elle la couverture en main qu'elle se dirige vers moi pour me la rendre.

« Je n'ai pas besoin de ça. Je sais dormir sans, garde la, je t'ai demandé des murs, un toit et à manger, par plus.

Je me lève et repousse la couverture vers elle de ma main droite. Secouant la tête en signe de désapprobation.

-Et je t'offre le confort en supplément, la générosité, ça ne se refuse pas !»

Elle ne se soucie que peu de ce que je lui dis, plus intriguée par Aïlyne qui la fusille du regard. C'est assez comique a voir, on pourrait presque voir des éclairs sortir de ses yeux pour foudroyer Helena sur place, avec un peu d'imagination. Mais bon, y a fallu qu'elle casse mon délire en lançant encore quelques piques plutôt drôle je trouve. Je ris tout bas en réaction à sa remarque quand elle s'en retourne vers son petit mur adoré. Nous faisant face et s'étirant pour d'obscures raisons avec de se porter volontaire pour gagner un peu d'argent. Ou plutôt devrais-je dire « d'or ».

« Je suppose que la demoiselle ne peut pas avoir de ravitaillement financiers, et je doute fortement que vous gagniez de l'argent en travaillant pour de vrai. Du coup, histoire de vous prouver ma bonne foi, je veux bien vous aider demain lors d'une petite « tournée de collecte d'argent qui tombe malencontreusement dans nos poches ». Si quelqu'un veut venir avec moi je ne serais pas contre. Ou si vous avez un vrai travail à me proposer ça marche aussi, mais là j'en doute.   

Intéressé par son offre, je me dirige vers elle et lui adresse une tape amicale sur le bras, et lui réponds tout sourire

« Haha bien vu l'aveugle ! Ce serait trop suspect et risqué pour Aïlyne de piocher dans les caisses du royaume. Et oui, on ne travaillait pas... Enfin pas vraiment... Mais on va s'y mettre hein ! J'ai promis au roi ! Travailler en usant de la magie, pour prouver que ce n'est pas un danger pour la société et l'économie ! Mais bon... T'as une magie quelconque qui peut se rendre utile ?... »

Bon ok, j'avais pas vraiment promis, mais c'est tout comme. Je marque une pause avant de me rappeler d'une chose assez importante quand elle m'a parlé de bonne foi.

« Hey ! En parlant de bonne foi ! Ca va être donnant donnant. Donc je te conseille de regarder ton épaule dans la seconde qui suit. Mais surtout, reste calme ! »

Pendant que je lui dis cela, une nuée d'araignée dorée se regroupe à mes pieds, tous réunis par un fil d'or à ma main. Je lève d'ailleurs cette même main pour la tendre vers l'épaule d'Helena quand le fragment de Jelt dans ma paume se met à luire et devenir l'araignée porteuse en réunissant les morceau d'orbe au dos de mon gant. Tous les rejetons accourent le long de mon corps vers le « mère » pour la faire grossir peu à peu. La dernière se joint alors à la réunion, descendant de l'épaule d'Helena pour rejoindre ses confrères. Dans la seconde qui suit, le mécanisme s'enclenche afin de redevenir l'orbe d'origine, parfaitement lisse et juste orné de quelques boutons poussoirs circulaires et parcourues de rainures. J'adresse alors un grand sourire à Helena qui tire une tête d'enterrement depuis ma tape amicale. Boarf, tant pis si elle est pas souriante, c'est son problème, pas le mien !

GROOAAAAR

Bon. J'ai la dalle je crois en fait. Ok là ça devient un peu aussi mon problème sur ce coup. Je coupe donc toute discussion pour demander juste haut et fort.

« Bon sinon ! Ca vous dit on va manger ? Genre, tout de suite maintenant ? Ces discussions sérieuses m'ont creusé l'appétit et le temps passe vite mine de rien ! Je me tourne vers Aïlyne, qui semble un peu déboussolée, Je te laisse choisir le repas princesse ! »

Sans demander l'avis de qui que ce soit, je passe alors un bras derrière Helena pour la tirer vers moi et la forcer à avancer, avant de faire la même à Aïlyne afin de les guider vers le réfectoire au rez-de-chaussée. Et d'une certaine manière, étant au milieu des deux, ça pourra étouffer un conflit ! Ou pas... ?



Spoiler:
Helena a la dalle, Meta aussi, et on va devenir des fossiles à poireauter dans la chambre sans bouger. Donc à vous de voir si on fait le repas implicitement et on conclut là-dessus avec vos prochaines réponses, on si on repart sur un tour. Moi peu importe n_n


Dernière édition par Meta Daphnès Brisingr le Ven 10 Avr - 0:22, édité 1 fois
Meta Daphnès Brisingr

Administrateur

avatar


Messages : 62
Localisation : face à mon écran
Date d'inscription : 17/08/2014

Progression
Suivi Perso:
Notes:

https://www.youtube.com/user/ResetTheGameFR

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 4 - Négociation [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme - Héléna Lys]

Message par Helena Lys le Lun 30 Mar - 10:34

Je vois Meta qui s'approche de moi. J'arrête mes échauffement. Il me donne une petite tape sur l'épaule, enfin, petite, tout est une question de point de vue, celle-ci se retrouve plus violente que ce que je n'aurais espéré. Il ne contrôle pas sa force ou bien ? Et puis qu'est-ce qu'il a à me toucher tout le temps ? Je vais plus que très sérieusement finir par m'énerver.

« Haha bien vu l'aveugle ! Ce serait trop suspect et risqué pour Aïlyne de piocher dans les caisses du royaume. Et oui, on ne travaillait pas... Enfin pas vraiment... Mais on va s'y mettre hein ! J'ai promis au roi ! Travailler en usant de la magie, pour prouver que ce n'est pas un danger pour la société et l'économie ! Mais bon... T'as une magie quelconque qui peut se rendre utile ?... »

Je le regarde de travers, vraiment ? Je ne te fais qu'à moitié confiance (et encore) et tu me demande de te dévoiler si j'ai une magie et sa nature ? Hors de question ! Heureusement il n'attend pas vraiment une réponse de ma part, en tout cas pas immédiate puisqu'il enchaîne.

« Hey ! En parlant de bonne foi ! Ça va être donnant donnant. Donc je te conseille de regarder ton épaule dans la seconde qui suit. Mais surtout, reste calme ! »

Je lui jette un regard interrogatif. Je vois alors sa main tendue vers moi, une grosse araignée dorée y est logée. Je vois de multiples filins qui y sont reliés, petit à petit de minuscules petit rejetons arachnoïdes se regroupent à la plus grande pour former une orbe. Je fronce les sourcils dans sa direction. Je comprends bien vite à quoi servaient ces petites bestioles métalliques.

- « Et après tu trouve ça bizarre que je sois parano... »

GROOAAAAR

Le bruit s'expliquait de lui même.

« Bon sinon ! Ça vous dit on va manger ? Genre, tout de suite maintenant ? Ces discussions sérieuses m'ont creusé l'appétit et le temps passe vite mine de rien ! »

- « Je te laisse payer ma part »

Après je ne compte pas abuser au niveau du tarif de mon repas, mais hors de question que je sorte la moindre pièce d'or pour avec mes plats. Meta ce tourne vers la princesse, qui semble par ailleurs plus livide que tout à l'heure et bien plus fatiguée.

« Je te laisse choisir le repas princesse ! »

- « Moi je maintiens, tant que c'est toi qui paie, les plats m'importent peu »

Meta met son bras derrière moi pour me tirer, mais ! Hé ! Non ! Il en fait de même avec la princesse, d'un geste je le pousse pour m'écarter de lui.

- « Tu te calme oui ? Tu ne me touche pas comme ça, ok ? Déjà que je ne supporte pas que l'on me touche alors de cette manière là hors de question ! Garde tes sales pattes de pervers là où elle sont, sur ta copine. »

Pour cette dernière je ne sais même pas si elle a entendu cette énième pique car la voilà littéralement en train de s’effondrer dans les bras du criminel, qui tout d'abord surprit, se ressaisit très vite pour la garder dans ses bras, évitant à la demoiselle une chute. Je regarde Meta avec des gros yeux, surprise.

- « Elle va bien ? »

Il me confirme assez rapidement que oui.

- « Bon...et bien je vais la mettre dans l'un des lits. Visiblement elle est épuisée... »

Je me dirige vers la princesse pour la porte jusqu'à son lit et la pose délicatement avant de passer sa couverture sur elle. Je me tourne vers Meta.

- « Et bien il semblerait que nous ne soyons plus que tout les deux. Je te laisse choisir le repas du coup, ce sera une occasion pour m'expliquer tes plans, histoire de savoir avec qui je travaille. »

Je me tourne une dernière fois vers la demoiselle endormi.

- « Elle a peut être le cœur d'une reine et l'ambition de diriger mais elle n'en a ni la carrure pour supporter ce rôle ni la réflexion pour. »

Je me dirige vers le couloir.

- « Bon allons y, j'ai vraiment faim là. Et hors de question que tu me retouche comme tu l'as fais tout à l'heure, suis-je bien claire ? »

Spoiler:
Voilà, désolé de passer ton tour, après t'as juste à dire que ton personnage se réveille si tu reposte
Helena Lys

Administrateur

avatar


Age : 22
Messages : 32
Localisation : Droyes
Date d'inscription : 17/08/2014

Progression
Suivi Perso:
Notes:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 4 - Négociation [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme - Héléna Lys]

Message par Aïlyne Vetlyme le Mar 31 Mar - 22:18

Perturbé, c'est ce que je ressens en ce moment, de la frustration énorme. Pourquoi rien ne se passe, pourquoi rien ne se produit ! Patience Aïlyne, tout arrive un jour. Mais ça m'énerve ! Pourquoi rien ne marche jamais avec moi, je dois avoir un truc détraqué. Je dois être cassé, je dois avoir besoin d'être réparée. Je continue de la fixer avec cette même attention, ce mélange de frustration à l'intérieur de moi.

- « Tout va bien princesse-dont-je-ne-connais-toujours-pas-le-nom ? Détendez vous un peu vous risquez de faire exploser une veine de votre front. »

Je sens que je sursaute, cette voix je ne m'y attendais pas, elle me retirait de mes pensées. Elle ne connaissait pas mon prénom ? Pourtant il me semblait que Meta l'avait dit à voix haute lors de notre échange. Je soupire et secoue la tête, elle n'écoutait sûrement pas.

« - Aïlyne, je m'appelle Aïlyne »

« Je suppose que la demoiselle ne peut pas avoir de ravitaillement financiers, et je doute fortement que vous gagniez de l'argent en travaillant pour de vrai. Du coup, histoire de vous prouver ma bonne foi, je veux bien vous aider demain lors d'une petite « tournée de collecte d'argent qui tombe malencontreusement dans nos poches ». Si quelqu'un veut venir avec moi je ne serais pas contre. Ou si vous avez un vrai travail à me proposer ça marche aussi, mais là j'en doute. »

« Haha bien vu l'aveugle ! Ce serait trop suspect et risqué pour Aïlyne de piocher dans les caisses du royaume. Et oui, on ne travaillait pas... Enfin pas vraiment... Mais on va s'y mettre hein ! J'ai promis au roi ! Travailler en usant de la magie, pour prouver que ce n'est pas un danger pour la société et l'économie ! Mais bon... T'as une magie quelconque qui peut se rendre utile ?... »

Je réfléchis quelques secondes, trouver de l'argent, c'est sur que c'est un problème. En effet piquer de l'argent à mon père serait un crime et trop risqué pour moi. Au moindre problème on remonterai jusqu'à moi et alors là, c'est la catastrophe ! Les rumeurs et tout le tralalala qui vient avec, d'accord travailler, mais moi travailler... Pas que je renie ça ! Juste que je ne peux pas me montrer en publique. Ça ferait une montagne de problème si on découvrait mon identité. Pourquoi je ne suis pas née dans une famille normale ? Ça m'aurait valut moins de soucis.

Puis je commence à voir, flou, au début je me convaincs que ce n'est rien, j'arrête de me concentrer et respire un peu, mais au lieu de s'améliorer ça commence à empirer et des nausées me prennent même. J'essaie de parler du moins j'aimerai, mais je n'y arrive pas, je me relève quand Meta me pousse à me lever, j'entends du moins j'essaye mais j'ai l'impression d'être sous l'eau et de les entendre parler au dessus.

« Met... »

Sans autre forme une secousse encore plus puissante dans ma tête et je ne pus lutter, je m'évanouissais, je tombais sans plus rien sentir au dehors.



Je rêve, je le sais, je le sens, je suis dans un monde noir, un monde noir sans aucune sensation, je ne ressens absolument rien.  Aucune tristesse, aucune joie, comme si je n'étais qu'un reflet de moi même. Je tend les bras devant moi et remarque qu'il sont transparent comme si je disparaissais. Je cris à l'aide, je cherche du monde, mais il n'y a qu'un monde noir sans pitié, sans lumière. Je me tourne dans tout les sens, je cours, je vole, mais rien ne s'y fait, je reste bloqué dans cet espace, une bonne dizaine de minute s'écoule avant que je ne vois cette porte.

Etait-elle réellement là depuis le début où vient-elle seulement d'apparaître ? Je suis frustré, mais peu m'importe, j'ouvre quand même la porte car je sais, je sais qu'elle me fera sortir de ces ténèbres oppressant. Je rentre et je me vois, oui moi. Je suis assise dans mon lit du palais, mon visage caché entre mes genoux, je m'entend pleurais et je me berce moi même. Je m'avance vers moi-même et caresse les cheveux comme pour me consoler de quelque chose qui me déchire. Je vois des gardes dans ma chambre, que font-il là ? Aucune explication.

Un homme, le chef de la garde royale viens à ma rencontre et me soulève violemment le bras. Du moins à mon double, je reste impuissante, une spectatrice d'une pièce de théâtre qui se déroule devant mes yeux. La moi de ce monde hurle de la lâcher, elle crie qu'elle ne veux pas y aller. Mais il n'est pas comme ça. Les gardes de la chambre l'attrape par les bras et la tire en expliquant que c'est la punition de son père. Qu'est-ce que j'avais pu faire qui me terrorise à ce point ? Je continue de me débattre mais sans succès, je n'étais pas aussi forte que ces voyous. Je la vois baisser la tête, elle se résigne, je reconnais les larmes qui coulent sur sa joue maintenant, ce n'est plus de la tristesse mais une colère sombre. Quelque chose de noir comme se monde des ténèbres. Je suis le mystérieux cortège jusqu'à dans la cour du palais où se situe mon père assit sur son trône. Les colosses me traînent vers l'estrade et me force à m'asseoir, continuant à me tenir. Tout le peuple est réunis étrangement silencieux, la plupart des visages criaient à la vengeance. Certains regardait mon double avec mépris et d'autre avec compréhension. Le roi se lève et commence à parler d'une voix forte :

« - Regarde ma fille, observe bien... »

Je regarde en même temps que mon double la ville, presque la totalité est détruite et l'autre et en flammes. Je sens mon cœur vacillait, mon royaume... Qu'est ce que j'avais fais ? Que c'était-il produit ? Je regarde mon double qui ne parait pas choquée par ce paysage. Comme si elle en était déjà au courant.

« Ma fille, ceci est l’œuvre des démons qu'est la magie, je t'ai avertis, je te l'ai dis que ce n'était que des illusions d'enfants, mais tu t'es laissée bernée par tes illusions d'enfants. Mais je sais que ce n'est pas toi, c'est ces démons qui t'a entraîné... Faites les venir »

Je vois ma double qui secoue la tête dans tout les sens, se débattant contre quelque chose tandis que moi je sais qui va apparaître et j'ai déjà compris pourquoi elle se débat. Elle ne veux pas voir ça, elle ne veux pas subir ça.

On la force à regarder 5 personnes qui rentrent sur l’estrade, menottées au jambe et au pieds. J'en reconnu trois parmi les 5, Meta et les deux jumeaux. Mon père de ce monde reprend la parole.

« C'est 3 personnes là, ce sont des démons ! Ils ont entraînées la princesse dans une quête illusoire, ils l'ont manipulé pour qu'elle donne ces deux pierres Jelt à des pauvres habitants, ceci ont donc eut une soif de pouvoir épouvantable et incontrôlable détruisant la ville. Au nom de la justice, une seule sentence est possible pour ce crime... La mort. »

La princesse se débat de toutes ses forces tandis que moi-même j'essaie d'attaquer les bourreaux, mais on ne peut rien faire quand on est de l'air. Le public clame son contentement. Les deux premiers ce sont les villageois qui ont détruit la ville qui sont placé pour l’exécution, le décompte se fait et l'épée est abaissé sous les yeux horrifiées de la princesse. Elle souffre, je le vois, je reconnais mes expressions de visage. Les suivants sont les jumeaux, la princesse commence à mettre plus de vigueur forçant les gardes à l'attacher sur son siège, elle pleure, elle crie d'arrêter, mais ses cris sont recouvert par le brouhaha du publique. Ils sont exécutées de la même façon puis vient le dernier.

Elle supplie son père d'arrêter là mais il la regarde dans les yeux et lui dit de sa voix sans appel et sans pitié : « Ma fille, ceci est la faute de ta naïveté et de ta stupidité ». Elle baisse les yeux pour ne pas regarder mais on la tire par les cheveux pour la forcer à regarder.

J'essaye de détacher mon regard de cette scène, mais je n'y arrive pas. Je n'ai plus le contrôle de mon corps céleste. Avant que l'épée s'abaisse j'ouvre les yeux en sursaut.



Je me réveille en sursaut et en hurlant, je regarde mes mains que je tortille nerveusement tandis que des sanglots commence à monter. Puis les nausées commence à revenir et je cours dans la salle de bain pour vomir les tartines que j'avais avalée le matin même tandis que la scène se déroulait encore et encore devant mes yeux sans que je puisse oublier. Me berçant à coté des toilettes en sanglotant et serrant ma pierre Jelt dans ma main, ai-je bien fais … ?[/color]

_________________
Aïlyne Vetlyme


avatar


Messages : 23
Date d'inscription : 11/01/2015

Progression
Suivi Perso:
Notes:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 4 - Négociation [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme - Héléna Lys]

Message par Meta Daphnès Brisingr le Mar 5 Mai - 0:44





Helena se semble pas avoir apprécié cette accolade encore trop amicale pour elle et me le fait savoir sèchement en me repoussant. S'en suivit par l'effondrement total de la princesse que j'ai juste eu le temps de maintenir contre moi grâce à mon second bras désormais libre. Eh c'est qu'une embrassade, pas une bonne grosse tatane !!  Je n'ai à peine le temps d'être surpris et de m'interroger que l'albinos n'attend pas une seconde pour venir à son aide afin de l'allonger et la couvrir. Assez étonnant comme réaction, finalement, derrière sa franchise crue, elle semble plutôt avenante.

Je ne peux que constater et répondre d'un simple mouvement de tête à son interrogation. Je n'en savais foutrement rien si elle allait bien, mais c'était certain que non et qu'il valait mieux la laisser se reposer. Et ceci étant une évidence, ça ne valait pas la peine d'inquiéter plus que cela Helena. Si c'est l'usage de magie qui lui a fait ça, elle être bien plus fragile que je ne le pensais la pauvre... Il ne m'était arrivé rien de tel quand j'ai récupéré l'orbe. Après faut dire qu'avec le pic d'adrénaline que j'avais eu à ce moment...

Perdu dans mes pensées, j'en oublie presque que j'avais faim, heureusement que l'albinos me l'a rappelé en insistant bien sur le fait qu'elle ait faim elle aussi ! J'ouvre alors la marche après son invitation, en indiquant la direction de manière enjoué, ne tenant pas spécialement compte de sa pique gratuite envers Aïlyne. Me retenant de lui rétorquer que ce n'est pas bien de s'en prendre aux démunis.

Nous pénétrons alors le couloir qui menait aux escalier, j'avance dans le bâtiment à mon rythme ne doutant pas une seconde qu'Helena suive et ne m'inquiétant pas non plus spécialement, on a instauré une certaine confiance entre nous, alors pas question de laisser le doute se taper l'incruste ! Arrivant dans le grand hall, je crie sans attendre à l'aubergiste tout en me dirigeant vers la cantine

«C'est l'heure de manger, mettez des couverts à la demoiselle et ramenez nous un bon gros poulet garni, avec une petite salade de tomates en entrée pour lui redonner des couleurs, et avec un grand pichet d'eau en bonus, merci !~»

Je tire alors la chaise à Helena pour l'inviter à s'asseoir, galanterie oblige, tandis que l'aubergiste ne perd pas de temps à amener ses couverts, l'albinos semble s'étonner que je n'en ai pas et je rétorque à cela d'un air amusé

«T'inquiètes pas, j'ai plus d'un tour dans mon orbe !~»

Tendant la main devant moi, je laisse l'orbe se former au creux de ma main gantée pour finalement la plaquer sur la table afin de la laisser s'aplatir dans une forme étrange, je relève lentement la main, emportant un fin cylindre doré que je serre ensuite entre mes doigts, formant un gobelet dont la dorure s'ôtant du surplus de l'orbe régularise ses bords pour les arrondir parfaitement et ne laisse qu'un petit plateau. Vient ensuite le moment de donner forme à un couteau et une fourchette, creusant de ce fait un peu plus la plaque ronde et laissant voir la pierre de Jelt bleutée en son centre. Je fais ensuite consciencieusement l'inventaire alors que l'entrée qu'est la salade de tomate arrive à notre table au beau milieu de la grande cantine déserte de tout autre client.

« Assiette, couteau, fourchette, gobelet... Tout y est ! Bon appétit !

Comme on dit, le client et roi, je suis client, elle mon invitée. JE suis donc roi. De ce fait, je n'attends pas plus pour m'emparer du saladier et servir l'albinos, qu'elle le veuille ou non et me sert à mon tour, tout sourire. Une fois fait, je pique une tranche de tomate et la gobe toute entière, souhaitant à l'albinos, la bouche pleine et sans aucune manière

-Bon appétit !

Pendant que nous mangeon, je ne perds pas vraiment le nord pour autant et réitère ma question en plongeant mon regard dans ses... son œil plutôt. Etant donné que l'autre est caché, chose étrange que je ne relève pas pour éviter de me montrer trop insistant. Et après avoir avalé ma bouchée actuelle, je prends donc encore la parole sous le poids de son regard accusateur,

-Du coup, tu m'as pas répondu ! Quels moyens as-tu pour te rendre utile afin de récolter un peu d'argent, de manière légale si possible. Parce que bon, je vais être clair hein, mon but n'est pas de recueillir toutes les personnes errantes mais bien de légaliser la magie dans ce foutu royaume parano !

Une fois de plus, il semble qu'elle va échapper à la question puisque cri aigu se fait entendre à l'étage. Pris d'un sursaut et reconnaissant la voix d'Aïlyne, je n'attends pas une seconde pour m'emparer d'une serviette à proximité afin d'essuyer mes couverts à la hâte et récupérer mon orbe, courant à l'étage, et laissant l'albinos sur place sans trop me soucier d'elle,

Spoiler:
Pas trop d'inspi pendant un moment, mais élan soudain alors j'en profite, désolé du temps de réponse ><'

Meta Daphnès Brisingr

Administrateur

avatar


Messages : 62
Localisation : face à mon écran
Date d'inscription : 17/08/2014

Progression
Suivi Perso:
Notes:

https://www.youtube.com/user/ResetTheGameFR

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 4 - Négociation [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme - Héléna Lys]

Message par Aïlyne Vetlyme le Mer 19 Aoû - 9:21

Mes yeux sont embuée de larmes, je tremble, mais je sais, ce n’est qu’un cauchemar, qu’un cauchemar, il faut que je me calme, il faut que je comprenne que ce n’est pas vrai... mais j’ai peur, j’ai mal au cœur, il bat la chamade et mes mains tremblent. Et si c’était une vision du futur et si mon pouvoir c’était de voir l’avenir ? Vu que après tout je ne l’ai toujours pas découvert. Il pourrait être n’importe quoi ça pourrait être ça... Non non non ça ne peux pas exister.

Puis j’entends des pas qui courent vers la chambre, ah oui c’est vrai j’ai crié, j’ai du attirer tout le monde, je m’approche de l’évier et je regarde mon reflet devant le miroir, j’ai vraiment une sale tête la comme ça, les yeux rouges, le visage trempée de sueur. Je passe un coup d’eau sur mon visage tandis que la personne rentre dans la chambre. Je me dirige les jambes tremblantes vers la porte pour me diriger dans la chambre aussi.

Je vois que c’est Meta qui est là, il a accourus quand j’ai crié. Il a dut avoir peur que quelqu’un rentre dans la chambre, mais personne ne sait que la princesse est là, sauf Hélena, alors à moins qu’elle nous aurait trahis rien ne me serais arriver. Quand Meta se retourna vers moi je revis la scène devant mes yeux, je le vois traînée par des gardes, l’épée se lever. Je secoue la tête pour chasser cette image mais elle me hante. J’avance d’un pas et je tiens mes mains ensemble pour les éviter de trembler mais ça ne les empêches pas... Je prend alors la parole de ma voix tremblotante.

- Ne... ne fais pas attention... Je... J’ai fais un horrible rêve... Je... Je suis soulagée de voir que tu vas bien.. Ne te fais jamais prendre par la milice d’accord ?

Je m’assois dans le lit et je m’essuie les yeux vite fait avant de regarder ma pierre de Jelt, j’espère... j’espère qu’elle ne montre pas l’avenir, j’espère que ça ne se produira jamais. J’espère que ça ira.

Spoiler:
Désolé c'est vraiment court >< Je savais pas quoi dire

_________________
Aïlyne Vetlyme


avatar


Messages : 23
Date d'inscription : 11/01/2015

Progression
Suivi Perso:
Notes:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 4 - Négociation [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme - Héléna Lys]

Message par Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum