Acte 3 - Rencontre Nocturne [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Acte 3 - Rencontre Nocturne [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme]

Message par Meta Daphnès Brisingr le Jeu 15 Jan - 23:23

RENCONTRE NOCTURE
1000 – Auberge « Trépas du Voyageur »






« Je vous parie 12 000 pièces d'or que l'chef reviendra pas !
-25 000 qu'il revient ce soir et qu'il s'est mis le roi et sa fille dans la poche.
-Pari tenu ! Tu peux déjà me donner...
Hot Eye se retourne alors et c'est un mélange étrange de joie, de gêne et de déception qui se dessine alors sur son visage. ... Ok voilà l'argent. Content de te revoir hein, va pas penser que je me réjouissais déjà de ta dispartion et...
-Merci et tais-toi tu t'enfonces ! Haha !
 »

Répondis-je en empoignant le petit sac d'or, tout sourire. Je reprends alors possession de cette pièce qui me sert de chambre à Hot Eye, Eyce et moi et où ils se sont amusés à faire une joyeuse réunion. Je dépose ma cape blanche sur mon lit et me laisse m'effondrer dessus entre deux autres de mon groupe.
Ils me demandent sans plus attendre comment ça c'est passé, ce que je peux comprendre, je leur résume alors d'un air désespéré et amusé à la foi

« On est dans la mouise... Mais genre bien comme il faut. On est libres déjà. MAIS on doit prouver dans les plus brefs délais au roi que la magie n'est pas un danger pour tout et tous. Je lèves les mains au-dessus de moi, tenant l'orbe et appuyant ici et là pour activer la machine, avant de la lancer de manière lasse et de laisser tomber mon bras droit à l'horizontale sur le lit et de plier mon bras gauche pour laisser le dragon émergeant du globe se poser sur mon bras droit, plié et toujours dressé. Et j'ai un rancard ROYAL, ce soir à minuit. J'irai seul évidemment, je sais pas ce qu'elle me veut mais la princesse a l'air de notre côté. Pas une mauvaise chose en soi... Je crois.

-C'est une bonne nouvelle ça ! Mais on est libres dans quel sens au juste ?

-Dans le sens qu'on a le droit de vivre, et user de la magie mais on est tous fichés. Donc les gars, si vous voulez retrouver votre indépendance, je vous en prive pas. Vous aurez aussi droit de vous servir de la magie mais que pour servir la bonne cause et non pas pour frauder. Donc évitez les actes illégaux, contentez vous de travailler honnêtement, avec magie si possible. La machine est route maintenant. On compte sur nous. »

A peine ai-je fini mon discours que quelques uns annoncent déjà leur départ en me promettant de rester clean. Mais deux se décident à rester. Les jumeaux, encore et toujours. Cela me fait sourire mais aussitôt tout le monde parti, je les invite à prendre possession d'une ou deux chambres pour eux. Je devais tout préparer pour ce soir, même si je ne sais pas vraiment quoi ceci dit. Bref, j'ai pris le temps d'avertir notre hôte du changement de situation au niveau des chambres. J'ai tout de même demandé à garder une chambre pour deux, et donc à deux lits doubles au lieu de trois simple. D'un cela est plus confortable, et de deux, la chambre en est plus grande et le second lit peut toujours servir vu le manque de meubles. Le changement de chambre s'impose donc. J'ai passé une bonne partie de la journée à déplacer mes affaires d'une chambre à l'autre et à aider les jumeaux à en faire de même.

De suite, je m'en vais me débarbouiller après tout ce travail mental, prenant une bonne douche pour me rafraîchir les idées et me détendre de cette pression qui se faisait pesante depuis un an. Je vais enfin pouvoir re-goûter à la liberté. J'en ai déjà oublié le goût avec cette routine qui s'est installée.
Me voilà propre comme un sou neuf ! Plus qu'à m'habiller pour ce soir. Je fais sobre, un jean noir, mes grandes bottes, un simple t-shirt noir collant au corps, par-dessus les bandages que j'ai du défaire et remettre comme un abruti ma longue veste bleue et rouge, et enfin cette paire de gants noire qui vient parfaire mon attirail. Dans la paume de ma main gauche vient alors se greffer la partie restante de l'orbe portant la pierre de Jelt. J'en suis désormais le porteur, c'est mon rôle depuis ce jour... Ah mon village me manque un peu mine de rien...

GROAAAAAR

Oh... Je crois que j'ai faim. Eh c'est qu'il commence déjà à se faire tard !! J'avais pas vu la nuit tomber. Et les jumeaux ne m'ont même pas attendu pour manger. Grr bande d'ingrats !

Ceci dit, le repas fut simple et expéditif, de suite je m'en vais me brosser les dents, payer la note du jour à l'hôte et m'en vais à mon petit rendez-vous. Qu'est-ce qu'elle me voulait en fait ?..



Boarf je le saurai bien quand elle sera là ! Me voilà au point de rendez-vous. Il sera minuit d'ici à peine 5 minutes. Espérons qu'elle soit au moins ponctuelle pour me donner une heure pareille !


Meta Daphnès Brisingr

Administrateur

avatar


Messages : 62
Localisation : face à mon écran
Date d'inscription : 17/08/2014

Progression
Suivi Perso:
Notes:

https://www.youtube.com/user/ResetTheGameFR

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 3 - Rencontre Nocturne [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme]

Message par Aïlyne Vetlyme le Ven 16 Jan - 3:41

La journée fut pénible... Extrêmement et excessivement longue, j'ai dû faire plaisir à mes servantes qui voulaient que j'essaye une robe qu'elles avaient achetées, une longue robe bleu pâle remplis de petites paillettes, elles en ont profité pour me coiffer comme une poupée en me faisant une sorte de coiffure composé de tresses et de chignon, si ça peut les amuser... Moi, je les laissais faire sans rien dire, j'étais trop occupé à penser à ce soir, d'accord le revoir, mais ensuite ? Qu'est-ce que je vais bien pouvoir lui dire ? Il ne faudrait pas non plus qu'on me surprenne avec lui, la princesse avec un « criminel » même s'il est en quelques sortes acquittées de ce que j'ai compris.

- Princesse ? Vous êtes avec nous ?
- Pardon, j'étais dans mes pensées
- Alors ça vous va comme ça ?

J'avance vers le miroir et ça me surprit totalement, je ne sais pas ce qu'elles mijotent toute, elle espère que j'adhère aux robes parce qu'elles m'habillent et me coiffent ? En tout cas, c'est vrai que cette tenue me va particulièrement, le bleu pâle faisant ressortir le rose de mes cheveux et mes yeux. Je souris malicieusement fixant le regard de la servante qui m'avait adressé la parole :

- Ma foi, ce n'est pas horrible, je souris en coin voyant leur mine réjouie, mais je préfère mes tenues habituelles, sur ce, pouvait vous me l'enlever et me recoiffer comme avant ?

Elles me regardent toutes d'un air désespéré répétant l'action inverse, les pauvres, j'aime bien les torturer un peu, mais elles sont comme mon père, elles veulent juste que je me range et devienne la petite princesse obéissante. Je ne serai jamais celle que tout le monde aimerait que je crois, ici ce n'est pas moi qui dois grandir, mais tout le monde. Je renfile ma tenue une fois revenue totalement normale sous le regard totalement exaspéré de mes servantes qui sortent de la pièce.

C'est long le temps... Pourquoi faut-il que ce soit aussi long ? J'entends le tic-tac qui s'écoule petit à petit. L'heure du repas du soir va bientôt arriver, la nuit commence déjà à tomber. Je dissimule ma cape sous mon lit pour l'avoir à porter de main pour sortir plus rapidement. Il faut que je sois au niveau de la porte à 23h30, pendant l'échange des tours de garde. Le meilleur moment, le moins surveillé. Je prépare tout parfait et mange mon repas assez rapidement avant de sortir de table.

L'heure suivante, le bruit commence à s'atténuer. J'attache un ceinturon avec une dague autour de ma taille et attache mes cheveux en queue de cheval avant d'enfiler ma cape et de sortir sans aucun bruit. Tous mes sens en alerte, je surveille le moindre son que je peux entendre, me faufilant pile pour le tour de garde jusqu'à la sortie. Je regarde les gardes des portes rentrer dans les tours. Maintenant ! C'est le moment où jamais ! Je cours et sort du palais assez rapidement. LIBERTE ! Enfin à moi ! Je me dirige tranquillement vers la place, ma capuche de ma cape rabattue sur mon visage pour cacher mes cheveux roses.

J'arrive avec 20 min d'avance au lieu de rendez-vous, mais au lieu d'attendre pour qu'il me voie je me cachais entre deux bâtiments en attendant de voir ce cher magicien arriver. Espérons qu'il n'est pas du genre à arriver ¾ d'heure en retard.

Le temps passe puis je le vois arriver. Je m'approche de lui par-derrière, le plus silencieusement possible puis je murmure quand j'arrive à sa hauteur au niveau de son oreille un simple « Bouh ». Je souris de toutes mes dents et fait un pas en arrière pour esquiver si jamais il aurait un super réflexe. Puis j'entame sans vraiment savoir quoi dire :

- Merci d'être venue déjà, je me doute que ça doit t'embêter... Heu bah si je t'ai fait venir bah, tu te doutes que ce n'est pas pour voir tes beaux yeux, je ricane, je ne vais pas y aller par quatre chemins, la magie m'intéresse et j'aimerais en apprendre plus sur ça, je suis différente de mon père comme tu peux le voir. Tu as eu de la chance qu'il soit de bonne humeur !

Je souris amusé, il ne devait plus être de bonne humeur après ma remarque quelque peu piquante sur les habits, mais bon tant pis pour lui.

- Tu as un endroit pour parler calmement ? Pas que je n'aime pas être dans le noir, juste que si des oreilles indiscrètes se baladent, ça ne serait pas trop plaisant, je me rapproche et chuchote à son oreille, surtout pas un mot sur qui je suis, ça reste entre nous. Personne ne doit savoir que la princesse à des escapades nocturnes. Ça serait mauvais pour moi, j'ai déjà assez de problèmes au palais.

J'espère qu'il comprend au moins la nécessité de garder mon identité secrète, que va dire le peuple s'il apprend que la princesse a des escapades nocturnes avec un garçon qui de surcroît et un recherché. À mon avis pas des choses jolies-jolies...

_________________
Aïlyne Vetlyme


avatar


Messages : 23
Date d'inscription : 11/01/2015

Progression
Suivi Perso:
Notes:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 3 - Rencontre Nocturne [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme]

Message par Meta Daphnès Brisingr le Sam 17 Jan - 4:55





« Je ne vais pas y aller par quatre chemins, la magie m'intéresse et j'aimerais en apprendre plus sur ça, je suis différente de mon père comme tu peux le voir. Tu as eu de la chance qu'il soit de bonne humeur !

-Différente, j'irai pas jusqu'à dire ça. Vous cherchez juste autant l'un que l'autre à m'exploiter dans vos causes personnelles en fait... Mais bon, comme je suis un chic type, et que je suppose ne rien pouvoir refuser à son altesse... Je soupire et tire une mine déconfite... Ca va pas être de la tarte si ça commence comme ça. Malgré cela, je ne peux m'empêcher de sourire, attendri par sa naïveté et sa franchise. J'ai l'impression de me voir, en fille. Donc pas moi en fait. Fin vous avez compris quoi !

-Tu as un endroit pour parler calmement ? Pas que je n'aime pas être dans le noir, juste que si des oreilles indiscrètes se baladent, ça ne serait pas trop plaisant... surtout pas un mot sur qui je suis, ça reste entre nous. Personne ne doit savoir que la princesse à des escapades nocturnes. Ça serait mauvais pour moi, j'ai déjà assez de problèmes au palais.

-Alors le premier point. Oui, j'ai un endroit comme ça...» Je lui emboîte alors le pas pour mieux faire passer la pilule de mon annonce ~ Oh sinon j'ai déjà gaffé, mes potes sont au courant que t'es la princesse. Fin, bon t'inquiètes pas, y a que deux potes évadés qui restent avec moi à l'auberge.

Je lui souris quand on arrive dans une petite ruelle sombre. Je m'approche doucement d'elle, passe une main dans son dos et lui murmure...

« Maintenant que nous sommes seuls et isolés de tout regards indiscrets.... Je tends mon autre main vers une porte, l'ouvre en grand et la pousser vers l'intérieur de l'autre. Voilà mon chez moi, un endroit ou on pourra parler calmement sans être espionnééééés ! Avoue je t'ai fait peur... Allez... Juste pour me faire plaisir Je lui adresse un petit sourire suppliant, mais je doute qu'elle ne cède. Avant toute réponse, une voix rauque se fait de suite entendre au loin.

-Oh mais c'est que y a de la donzelle par ici, salut princesse !!

Ca y est, l'aubergiste commence à flipper, il a entendu le mot princesse, je le vois déjà trembler sur place et prêt à tout avouer. Vite une solution...

-Oui !! Haha mais ne lui donne pas déjà un tel surnom, faudra corriger cette sale habitude ! Haha...ha... » De suite, je cours en sa direction en tirant Aïlyne par la main et chuchotte discrètement à Eyce. « S'il-te-plait joue le jeu et tais-toi... Personne doit savoir qui elle est... Oui je sais c'est foireux de l'avoir dit à tous avant d'avoir laissé les amis retrouver leur liberté... Bref. Pas le temps. »

De suite, je le pousse dans les marches en continuant de guider Aïlyne sans rien lui dire un mot ni lui laisser le temps de se prononcer. Avant d'appeler haut et fort Hot Eye pour l'inviter à nous suivre dans ma chambre ! Une fois tous dans la pièce, je nous présente.

« Alors moi, tu me connais. Et eux, c'est Eyce l'oeil de glace et Hot Eye l'oeil de feu. Et leurs prénoms on s'en fout un peu

-Ah bah merci ça fait toujours plaisir. »

-D'un côté il a pas tort, on s'en fout de notre nom avec des surnoms si classes. Et puis bon, ça te tente beaucoup de révéler notre identité quand on est recherchés ? Moi pas trop. Bref, allez présente toi princesse. Et dis nous ce que tu viens faire dans ce coin miteux aussi, c'est plutôt étonnant !. »

Je les laisse échanger quelques mots, se présenter cordialement avant de les interrompre pour faire sortir les jumeaux et poser une question à mon tour en l'invitant à s'asseoir à côté de moi sur le lit. Je lui souris et demande

« Bon. Tu veux savoir quoi donc ? »

Meta Daphnès Brisingr

Administrateur

avatar


Messages : 62
Localisation : face à mon écran
Date d'inscription : 17/08/2014

Progression
Suivi Perso:
Notes:

https://www.youtube.com/user/ResetTheGameFR

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 3 - Rencontre Nocturne [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme]

Message par Aïlyne Vetlyme le Sam 17 Jan - 6:16

-Différente, j'irai pas jusqu'à dire ça. Vous cherchez juste autant l'un que l'autre à m'exploiter dans vos causes personnelles en fait... Mais bon, comme je suis un chic type, et que je suppose ne rien pouvoir refuser à son altesse...

Je suis différente de mon père, s'il ne l'a pas remarqué tant pis pour lui. Je ne cherche pas à l'utiliser, je veux juste qu'il me livre son savoir s'il le souhaite, je ne l'ai pas forcé où quoi. À l'entendre, on pourrait presque le croire que je lui ai mis ma dague sous la gorge en le poussant à accepter le rendez-vous. S'il ne voulait pas il n'avait qu'a pas venir ! Quel ingrat !

Je lui emboîte le pas alors qu'il me conduit dans un endroit pour discuter. Je l'écoute continuer à me parler. Il l'a dit à ses collègues d'évadé ? A-t-il conscience des problèmes que ça peut nous rapporter si ça se savait. Pas que pour moi, mais aussi pour lui. Je suis déjà assez au courant par mes servants de toujours bien me comporter lors de mes escapades, car je ne suis pas la seule touchée par mes actions, après tout, j'ai tout le peuple derrière moi. Il ne peut pas être au courant de ces choses-là, mais il aurait pus réfléchir... Je continue de le suivre, maintenant bien ma cape sur mes cheveux et regardant presque mes pieds pour éviter qu'on me reconnaît.

On tourne à une ruelle plutôt sombre et il se rapproche de moi en posant une main sur mon dos avant de murmurer une phrase dans le genre : « Maintenant que nous sommes seuls et isolés de tout regards indiscrets.... " Je sens mon cœur s'emballer sous le coup sûrement de l'adrénaline, qu'est-ce qui m'a pris de faire confiance à un criminel ? Ai-je toujours étais aussi inconsciente ? Je glisse ma main sur ma taille à l'endroit de ma dague, je suis prête, tente quelque chose et tu es mort gamin...

Il tend une main vers moi et alors que je suis prête à l'attaquer, il ouvre une porte que je n'avais pas vue et me pousse dedans la pièce éclairée. Comment j'ai pu manquer ce détail. Sous le coup de la surprise et du choc ma capuche faillit s'enlever ce qui dévoilerait mon identité mais de mon autre main je la maintiens in-extremis, deux personnes ne sauront pas qu'ils ont croisé la princesse aujourd'hui.

Voilà mon chez moi, un endroit ou on pourra parler calmement sans être espionnééééés ! Avoue je t'ai fait peur... Allez... Juste pour me faire plaisir

Il me sourit d'un air suppliant vraiment trop drôle. Oui, j'ai eu peur, mais pas tellement, hors de question que je lui dise. Je souris en coin et aller commencer à répondre quand une voix se fit entendre, cette voix dite quelque chose qui me glaça le sang, j'aurai pu étriper ce gars sur place. Ça devait être un des collègues en question... Comment pouvait-il m'appeler princesse devant tout le monde comme ça ? Sans aucune gêne ! Je cherche quelque chose à dire pour contrer, j'ai les idées confuses sous le coup de la panique, c'est la cata !

-Oui !! Haha mais ne lui donne pas déjà un tel surnom, faudra corriger cette sale habitude ! Haha...ha... »

Je me retournais vers Meta, c'est qu'il n'est pas si blond que ça le petit, puis il m'attrapa par la main et me tira comme une vulgaire poupée de chiffon. Il chuchota quelque chose au gars que je ne compris pas. Je suivis Meta qui me tenait par la main, j'étais gêné par ce contact, pas qu'il me dégoûte non, mais ce Meta n'a-t-il aucune conscience des sexes opposée où quoi ? Prendre une fille par la main à moins d'être en couple, c'est étrange et parfois même ambigu...

Il me tire dans une chambre avec son ami tandis qu'un autre nous rejoint. Meta lâcha ma main une fois arrivée tandis qu'il me faisait les présentations.

« Alors moi, tu me connais. Et eux, c'est Eyce l'oeil de glace et Hot Eye l'oeil de feu. Et leurs prénoms on s'en fout un peu

Je souris en coin, sympa pour les deux autres quoi. D'ailleurs celui que j'avais compris comme étant Eyce était plutôt de ma pensée.

-D'un côté il a pas tort, on s'en fout de notre nom avec des surnoms si classes. Et puis bon, ça te tente beaucoup de révéler notre identité quand on est recherchés ? Moi pas trop. Bref, allez présente toi princesse. Et dis nous ce que tu viens faire dans ce coin miteux aussi, c'est plutôt étonnant !. »

Je souris et rabattis mon capuchon sur mes épaules découvrant mes cheveux roses avant de parler d'une voix totalement calme :

- Ne vous inquiétez pas, vous ne craignez rien je ne vais pas vous dénoncer, je ne suis pas un agent infiltré où quoi que ce soit. Je m'appelle Aïlyne Vetlyme, oui, je n'ai pas le même nom que le roi, mais je suis quand même sa fille, j'ai juste le nom de ma défunte mère. Et sinon j'ai vu des endroits pires que celui-là, je lorgne la pièce du regard, j'ai déjà dormi dans des arbres... Alors bon. J'ai l'habitude de m'échapper du palais, mais je vous révèle ça uniquement comme preuve de ma bonne foi.

Je les regarde d'un air totalement neutre avant de commenter :

- J'espère que vous saurez garder mon identité secrète, cela n'agira pas que sur moi, mais aussi pour vous. Je pense que vous savez ce que c'est une rumeur alors si ça s'apprenait que je traîne avec des personnes considérées comme fugitif, vous votre vie deviendra ingérable et la mienne aussi. Sinon la raison de ma présence, c'est la magie, je restai vague sur le sujet.

Peu après les échanges de paroles conventionnelle Meta mis en dehors de la pièce les deux jumeaux. C'était le moment de parler seul à seul. J'enlevai ma cape et la posai sur la commode.

« Bon. Tu veux savoir quoi donc ? »

Ce que je voulais savoir ? Plein de choses, mais il fallait d'abord que je lui fasse comprendre quelque chose d'important, qu'il ne faut pas sous-estimer les réflexes humains, il faut qu'il comprenne que j'ai failli le tuer tout à l'heure, l'engueuler ne servirai à rien. Je m'assis à côté de lui assez près et commençais à parler :

- Et bien ce que je veux savoir...

Après cela tout se passa rapidement, je dégainais ma dague et rapidement fis un mouvement vers lui comme pour l'égorger, j'arrêtai mon mouvement à 5 cm de la cible, le regardant dans les yeux d'un air sérieux :

- ... Pourquoi es-tu si inconscient ? Tout à l'heure, ta mauvaise blague en bas, j'ai failli te tuer, c'est peut-être pour rire, mais j'étais à une seconde de dégainer ma dague et de te la planter dans le ventre au moindre geste ! C'était une blague, je peux en avoir conscience, mais sur le coup, ce sont les réflexes qui dominent, ne sous-estimes pas les miens, comme tu peux le voir, je suis rapide, je baisse la dague, je m'en voudrais de tuer quelqu'un innocent à cause de mes réflexes et toi de ta tombe, tu t'en voudrais d'avoir fais cette blague.

Je soupirais et la rengainai dans son fourreau. Était-il possible d'avoir autant de naïveté en un seul être ? Je m'étirai et repris :

- Il faut choquer pour comprendre les choses. Je n'avais jamais compris pourquoi on m'apprenait à me battre jusqu'à que je me fasse agresser. Heureusement, je me suis bien débrouillé, mais bon le sujet n'est pas là, je pense que tu as compris ce que je voulais dire.

Je me relevais et fis un tour de la chambre sans aucun intérêt, mais juste pour m'aider à réfléchir à tout et n'importe quoi avant de le regarder d'un air semi-suppliant :

- J'aimerais apprendre tout ce qui est possible sur la magie, le bon comme le mauvais, mon but est d'apprendre, comme tu peux le penser vu la mentalité du pays, on ne m'a pas appris beaucoup le fonctionnement... Quand j'ai vu ta magie, c'était la première fois ! Comment tu as pus faire tout ça ? Comment c'est possible ? C'était... Magique... Je sais que tout ne se fera pas en une nuit même une journée, alors si tu es d'accord pour m'apprendre tout ce que je veux savoir et bien, je pourrais quitter mon palais quelques jours s'il le faut.

Je réfléchis quelque seconde, il ne ferait sûrement pas ça gratuitement, peut-être veut-il quelque chose en échange ? Après tout ça serait normal, il passerait son temps à « m'éduquer » sur la magie, un peu comme un prof. Je demandais alors suite à cette réflexion :

- Demande-moi ce que tu veux, dans la mesure du possible, je te l'offrirai, je suis prête à tout pour apprendre... De l'argent même si tu veux peut-importe le prix. Tes désirs seront exhaussée.

Bon, ça fait un peu désespérer, où est passée ma fierté de princesse là ! Mais bon si je fais ça ce n'est pas que pour ma curiosité personnelle, je dois apprendre le maximum pour quand je deviendrais Reine.

_________________
Aïlyne Vetlyme


avatar


Messages : 23
Date d'inscription : 11/01/2015

Progression
Suivi Perso:
Notes:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 3 - Rencontre Nocturne [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme]

Message par Meta Daphnès Brisingr le Dim 18 Jan - 22:21





Je ne réagis à aucune de ses réflexions, je lui jetais juste un regard dubitatif à sa démonstration de tentative de meurtre, ou un truc comme ça. J'en profitai donc ensuite pour rebondir sur toutes ses paroles qui ne montraient juste aucune modestie !! Ouais je me vois en elle en fait... Mais au féminin quoi. Donc pas moi. Ouais en fait nan, pas du tout.

-Il faut choquer pour comprendre les choses. Le bon comme le mauvais. Tu veux apprendre, soit. Tout ce que tu as vu de ma part était magique, mais attention aux faux espoirs. Ces araignées peuvent se révéler très dangereuses !

Un sourire mesquin se dessine sur mon visage, je me lève alors, fais un pas vers elle et pointe du doigt au-dessus de sa tête. Forcément, comme prévu, elle tombe dans le panneau ! Je lui dis alors assez bas

« La manipulation de l'esprit humain aussi est magique. Dupée si facilement, c'est mignon haha

Le temps qu'elle se retourne, j'active discrètement mon fragment de jelt. La machine s'enclenche, les morceaux métallique se détachent un à un de mon épaulette pour se glisser dans ma manche comme un train, descendant tout du long jusqu'à se concentrer au creux de ma main tout autour de la pierrer luisante. Je tends mon bras vers Aïlyne, place mon index juste sous son menton, me rapproche d'elle et ouvre lentement ma main.

-La magie aussi peut tuer, rapidement, et silencieusement. Il me suffit de prononcer un mot pour devenir une arme » Je lui souris et la regarde malicieusement. « Niddles. »

Tout autour de ma main, sur cette amas métallique dans ma paume se déploie alors une cotte d'or hérissée. Et peu à peu, ce sont des dizaines d'aiguilles qui jaillissent de mon bras à travers la manche, tout le long du circuit que j'avais préparé plus tôt dans la journée.

« Voilà ! Maintenant que tu es démystifiée de toute cette merveille que peut représenter la magie...

Sur ma volonté, toutes les aiguilles se rétractent instantanément. Je passe alors mon bras autour de son cou et me place à ses côtés en lui adressant une accolade amicale, je tends ensuite mon bras en me servant de son épaule comme appui. J'ouvre ma main sous ses yeux, la pierre de Jelt brille toujours, se surélevant au dessus de ma paume, portée par des petites tiges dorées. Le mécanisme dans mon bras s'enclenche alors de nouveau, réunissant cette fois toute l'orbe dans le creux de ma main, ôtant ainsi ce circuit de ma manche.

« Désolé si le frottement mécanique était désagréable dans tout dos haha. Tiens, prends donc et essaie de la faire se transformer. Ce sera ta première leçon on va dire ! Je t'apprendrai la magie sans condition ne t'en fait pas, ça me fait plaisir et puis y a la place dans cette chambre si tu as besoin ! »

Je tourne ma tête vers elle et lui souris en prononçant ces paroles, sans vraiment remarquer la proximité de nos visages. Après tout, où est le problème ?!
Meta Daphnès Brisingr

Administrateur

avatar


Messages : 62
Localisation : face à mon écran
Date d'inscription : 17/08/2014

Progression
Suivi Perso:
Notes:

https://www.youtube.com/user/ResetTheGameFR

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 3 - Rencontre Nocturne [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme]

Message par Aïlyne Vetlyme le Lun 19 Jan - 0:55

Je reste debout dans la pièce et le regarde dans les yeux après ma supplication, je sais que ça fait un peu désespéré comme appel, mais bon, je n'ai aucune autre chance que celle-là. Ça serait dommage de la gaspillé à cause de mon sale caractère. Il reprend ma formulation d'une de mes phrases d'avant pour la modifier à sa sauce :

-Il faut choquer pour comprendre les choses. Le bon comme le mauvais. Tu veux apprendre, soit. Tout ce que tu as vu de ma part était magique, mais attention aux faux espoirs. Ces araignées peuvent se révéler très dangereuses !

Il me prend pour un bébé ? Il croit que je ne suis pas au courant que ça peut-être dangereux ? Tout dans la vie est dangereux, du simple outil de travail à la plus grande arme de destruction. La vie elle-même est un danger. Il suffit juste de savoir contrôler pour canaliser le danger... Je m'apprête à lui répondre une réponse dans le même style, lorsqu'il me pointe le plafond derrière moi. Qu'est-ce qu'il y a ? Je me retourne et lève la tête pour y voir.... Absolument rien. Il se joue de moi ?

- Qu'est-ce qui à ?
« La manipulation de l'esprit humain aussi est magique. Dupée si facilement, c'est mignon haha

Hahaha ! Ça te fait rire de se moquer de moi ? Je me retourne vers lui furieuse, je suis quand même une princesse quoi ! C'est horriblement mesquin de faire ça avec moi et puis ça ne s'appelle pas être dupé, mais avoir des réflexes. Quand on te demande de regarder quelque part, tu regardes par réflexe même si tu sais que c'est une blague. Je lui ferai payer plus tard.

Il tend son bras vers moi alors que je me retourne et pose son index sur mon menton, je le fixe dans les yeux quelque peu exaspérés par ses jeux d'enfant. C'est si amusant que ça de m'embêter ? J'ai un message sur mon front avec marqué : « Venez me taquiner » ? J'ouvre la bouche pour lui faire payer cet affront lorsqu'il continua de parler :

-La magie aussi peut tuer, rapidement, et silencieusement. Il me suffit de prononcer un mot pour devenir une arme »

Je le regarde dans les yeux alors que lui aussi me regarde, je sais, non plutôt, j'ai compris qu'il ne me ferait pas de mal. En quelque sorte, je pense que je lui fais assez confiance pour ne pas me sentir menacé par sa présence. « Niddles. » Je ferme les yeux par réflexe et les rouvrent aussi tôt ne sentant aucune blessure. J'avais donc raison de lui avoir fais confiance. Je vois toute sa veste recouverte de petite aiguille, même dans sa paume. C'est ça qu'il voulait me faire comprendre ?

« Voilà ! Maintenant que tu es démystifiée de toute cette merveille que peut représenter la magie...

Je ne le quitte pas des yeux et souris doucement :

« Tu es comme mon père toi aussi, vous croyez que je suis une enfant, une enfant avec de la poussière rose dans les yeux qui s'imagine un monde parfait. Vous pensez tous les deux que je ne comprends pas les enjeux... Je ne suis pas une enfant, je suis une jeune femme. Je sais que la magie est dangereuse, comme tout dans la vie, pfuuuu j'ai l'impression de répéter la même chose que j'ai dit à mon père ce matin sérieux. »

Il rétracte toutes les aiguilles de son bras, c'est assez impressionnant. Si seulement toute la population pouvait posséder quelque chose comme ça, les récoltes, les marchands, toute l'économie pourrait augmenter, on améliorerai les conditions de vie ainsi qu'on pourrait se protéger plus rapidement. Si seulement mon père pouvait voir ça comme ça..

Il passe son bras autour de moi, plutôt de mon épaule et le tend devant nous deux me dévoilant sa pierre de Jelt qui brille. Je suis quand même mal à l'aise de la proximité de Meta, mais je me concentre sur sa pierre pour penser à autre chose. Jusqu'à que je sente dans mon dos quelque chose bouger, c'était une sensation pas vraiment agréable. Je ne saurais même pas la décrire, comme si quelque chose coulissait contre mon dos.

En même temps, je voyais que son orbe se reconstituait au fur et à mesure. C'est vraiment quelque chose d'inexplicable la magie. Je garde mes yeux fixés sur la pierre alors qu'il commence à me parler :

« Désolé si le frottement mécanique était désagréable dans tout dos haha. Tiens, prends donc et essaie de la faire se transformer. Ce sera ta première leçon, on va dire ! Je t'apprendrai la magie sans condition ne t'en fait pas, ça me fait plaisir et puis y a la place dans cette chambre si tu as besoin ! »

J'attrape l'orbe et tourne la tête vers lui dans le but de le remercier de sa gentillesse. Je tourne la tête sûrement trop rapidement, car je passe à 1 centimètre de l'embrasser. Je sens mon visage se couvrir de rouge, sur le coup, je recule d'un pas plutôt violemment me défaisant de son étreinte l'orbe toujours en main.

« Heu... bah... hum.... »

Rah là la pourquoi est-il comme ça sérieux ! Il ne pourrait pas se comporter normalement au lieu de me faire des frayeurs comme ça ! Je détourne la tête gênée pour éviter de le regarder et surtout d'avoir envie d'aller le taper. Je m'assis sur le bord d'un des lits fixant le mur en face de moi :

« Tu pourrais éviter de te comporter comme ça ? C'est extrêmement gênant, tu sais... C'est comme si je te poussais dans le lit et m'allonger à côte de toi, ça ne se fait pas ! Il y a quand même des limites à l'innocence non ? Tu peux te comporter comme ça avec des garçons si tu veux, mais pas avec des filles, justement parce qu'on est des filles ! Tu n'as aucune conscience qu'on est deux genres différents ou pas ? Peut-être que c'est mon éducation qui fait ça, mais ce genre de comportement évite. »

Je soupire, peut-être ça servait à rien de lui expliquer cela, peut-être qu'il ne comprendra simplement pas ce que je veux dire. Au moins, j'aurai essayé de lui faire comprendre un minimum qu'il y a des minimums de précautions à prendre. Je concentre toute mon attention sur l'orbe, l'observant sur toutes les coutures, après une minute de réflexion, je me décide d'appuyer sur un bouton et... Rien ne se produisit. Je me sentis déçu et essayais un autre bouton, qui ne produisit absolument rien.

J'essayais différente combinaison, rien ne marchait, la frustration gagnait du terrain. Je n'arrivais pas à comprendre pourquoi. Ça m'énervait de plus en plus et je n'y arrivais toujours pas. Je finis par la poser sur le lit et me levais :

« Rahh ça m'énerve, je n'arrive pas, c'est impossible ton truc ! Pfffuuu »

_________________
Aïlyne Vetlyme


avatar


Messages : 23
Date d'inscription : 11/01/2015

Progression
Suivi Perso:
Notes:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 3 - Rencontre Nocturne [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme]

Message par Meta Daphnès Brisingr le Lun 19 Jan - 17:17





Je profite de son petit speech moralisateur pour me laisser tomber en travers du lit juste à côté d'elle et lui rétorque simplement d'un air blasé.

« Avant d'être des garçons ou des filles, nous sommes surtout des humains. Ils ont pas l'air d'avoir insisté pour te le faire comprendre j'ai l'impression haha. Eviter ce genre de comportement, ce serait me forcer à ne pas rester naturel, et ça j'aime pas. Même si ça peut me coûter cher comme un aller simple en prison. Au final, il y a quand même toujours une solution à ce genre d'imprévu. »

Je tourne la tête vers elle, toujours allongée, la voyant essayer diverses combinaisons sur l'orbe. Aussitôt frustrée, elle pose l'orbe juste à côté de moi et se relève. S'énervant et ronchonnant. J'empoigne alors l'artefact métallique en pressant à mon tour à divers endroit. Et comme un œuf qui éclot, le dragon pointe le bout de son nez, prenant forme dans ma main et si accrochant comme un rapace à son fauconnier.

« L'orbe est simple à utiliser. Il suffit de presser ses différents interrupteurs pour activer la mécanique interne, entrer en phase avec sa pierre de Jelt, et exprimer sa volonté de la transformer en ce que l'on souhaite.

La wyvern mécanique prend alors son envol, retournant aux côtés d'Aïlyne. Elle se pose sur sa tête et se penche pour la regarder dans les yeux. Or ce n'est pas moi qui lui ordonnais cela.

-Il aurait presque l'air vivant tu ne trouves pas ? Et c'est là toute la magie du fragment de Jelt et de cette machine d'un autre temps. C'est un automate qui sert son maître, je l'ai bien compris. Je me redresse pour à mon tour m'asseoir sur le bord du lit. Mais elle agit de son propre chef, comme si elle avait sa propre conscience au-delà de simplement obéir. Je n'ai vu aucune autre magie permettant cela, je suppose que c'est du au mélange de la magie du fragment et de la mécanique avancée de l'orbe. »

Je m'assieds alors de suite en tailleur, tendant mon bras pour inviter la bête à se reposer dans ma main et redevenir l'orbe qu'elle était.

« Et la première leçon sur la magie que je peux te fournir, tu viens de la mettre en pratique. Le fragment de Jelt est propre à son détenteur et ne peut être utiliser par personne d'autre. Dis moi, tu as bien un fragment pour vouloir apprendre à ce point non ?

Un grand blanc s'installe alors. Je me lève donc, passant derrière elle, main dans les poches. Je me penche au niveau de sa taille pour lever et tourner la tête afin de la regarder dans les yeux, intrigué.

« Non ?... Je rebaisse alors la tête, d'un air exaspéré et soupire Eh bah y a du boulot... haha »

Je la contourne, me redressant progressivement pour me placer face à elle. Je pose alors mes mains sur ses épaules avec entrain la faisant sursauter, et la regarde dans les yeux en souriant.

« Dans ce cas, tu sais ce qu'il nous reste à faire ! Mais avant tout...
Sans lui laisser le temps de répondre quoi que ce soit d'autre, je la pousse doucement en arrière en laissant mes mains sur ses épaules et la force à s'allonger, j'ôte ensuite ma veste que je pose sur le bureau dans le coin de la pièce, ôte mes chaussure et m'étale dans l'autre lit comme une larve.

Je suis claqué et il se fait tard, donc AU LIT ! Mets toi à l'aise je regarderai pas, vu que madame est gênée que je sois un garçon haha ! Sur ce... A demain ! Dors bien princesse~  »

Je me tourne alors vers le mur pour tenir parole, et m'assoupit peu à peu. Sans crainte de me faire poignarder en pleine nuit. Elle a beau m'avoir fait comprendre qu'elle aurait pu, ce n'est pas pour autant qu'elle l'a fait, alors je ne pense pas risquer quoi que ce soit !
Meta Daphnès Brisingr

Administrateur

avatar


Messages : 62
Localisation : face à mon écran
Date d'inscription : 17/08/2014

Progression
Suivi Perso:
Notes:

https://www.youtube.com/user/ResetTheGameFR

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 3 - Rencontre Nocturne [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme]

Message par Aïlyne Vetlyme le Mer 21 Jan - 1:27

Je pose l'orbe et me relève, en même temps son blabla sur être naturelle me travaillait. Est-ce ça se faire de vrais amis ? Que tes amis t'acceptent comme tu es avec tes qualités et tes défauts ? Dans mon cas il y a beaucoup de défauts, mais bon ça me rassure quand je vois Meta. Comme on m'a déjà dit, il y a toujours pire que soit. Mais dans ce cas-là, c'est naturel pour moi d'être distant avec les gens, surtout si ce sont des garçons. Je n'ai jamais fréquenté des jeunes de mon âge, pas que je ne veux pas, mais surtout que je ne pouvais pas. Mais maintenant... Pourquoi je ne suis pas née dans une famille normale ? Pfuuuh

« L'orbe est simple à utiliser. Il suffit de presser ses différents interrupteurs pour activer la mécanique interne, entrer en phase avec sa pierre de Jelt, et exprimer sa volonté de la transformer en ce que l'on souhaite.

Parce qu'il trouve ça simple ce qu'il a dit ? C'est pourtant ce que j'ai fait non ? Tu appuies un peu au hasard sur toutes les touches en espérant que quelque chose apparaître. Je sursaute quand je sens un truc se poser au-dessus de mon épaule, je tourne légèrement la tête vois mon copain, bah je dis mon copain pour désigner ce même dragon qui était aussi venu se poser sur mon épaule lors de l'audience ce matin. Je le fixe quelque seconde et finis par lui caresser la tête, peut-être que je devrais acheter un animal pour me tenir compagnie ?

La voix de Meta résonne derrière moi :

- Il aurait presque l'air vivant tu ne trouves pas ? Et c'est là toute la magie du fragment de Jelt et de cette machine d'un autre temps. C'est un automate qui sert son maître, je l'ai bien compris.Mais elle agit de son propre chef, comme si elle avait sa propre conscience au-delà de simplement obéir. Je n'ai vu aucune autre magie permettant cela, je suppose que c'est du au mélange de la magie du fragment et de la mécanique avancée de l'orbe. »

Ça veut dire que la créature se pose elle-même sur mon épaule sans qu'il lui donne mentalement l'ordre ou un truc du genre ? Peut-être qu'elle m'aime bien en fait. Où mon épaule doit simplement être confortable pour ce dragon. Puis elle s'envole de mon épaule pour aller vers Meta, je ne peux pas le dire avec certitude, mais vu la direction de l'oiseau, c'est ce que j'en conclus.

« Et la première leçon sur la magie que je peux te fournir, tu viens de la mettre en pratique. Le fragment de Jelt est propre à son détenteur et ne peut être utiliser par personne d'autre. Dis moi, tu as bien un fragment pour vouloir apprendre à ce point non ?

Attend quelque seconde, depuis le début, il savait que je ne pourrais pas user de son fragment de Jelt, mais il me l'a quand même donné ? Il se fout de moi où bien ? C'est clairement du foutage de tête. S'il me cherche, il va finir par me trouver ! S'il ne le sait pas, il va vite finir par le découvrir. En même temps... non je n'en ai pas de fragment, je me sens quelque peu conne de ne pas y avoir pensé avant, j'aurai du m'en douter un peu. Il se penche et me regarde. Je me sens encore plus gênée. Quelle conne j'ai de ne pas y avoir pensée. Je le fixe du regard sans vraiment savoir quoi dire à sa question

« Non ?...
- Non...

Il soupire exaspérée, tandis que je me sens toute petite, comme s'il allait me gronder de mon incompétence. J'aurai vraiment dû envisager cette option. Et comment on fait pour se procurer une pierre, je ne pense pas que ça doit se vendre, du moins pas ici. Il faut peut-être les trouver ? Tu les trouves où et comment ?

Eh bah y a du boulot... haha »

Parce que c'est drôle ? Il se relève, je l'entends puis il apparaît devant mes yeux. Il me fixe encore une fois et je sursaute quand ses mains se posent sur mes épaules. Et le fixe encore une fois dans les yeux, c'est assez étrange, je ne m'étais jamais comporté comme cela avec quelqu'un et jamais personne n'avaient eut autant de familiarité envers moi et pourtant lui sans aucune gène... Peut-être que ça me dérange parce que je n'ai pas l'habitude et pas parce que c'est un garçon ? À creuser comme piste.

« Dans ce cas, tu sais ce qu'il nous reste à faire ! Mais avant tout...

Il appuie sur mes épaules pour me faire reculer et je sens le lit derrière moi, il me fait quoi là ? Je me sens rougir encore une fois, non ça doit-être mon imagination après tout. Il n'oserait quand même pas faire ça ! En tout cas hors de question que je me laisse faire ! Puis il s'éloigne de moi pour enlever sa veste et ses chaussures.

Je suis claqué et il se fait tard, donc AU LIT ! Mets toi à l'aise je regarderai pas, vu que madame est gênée que je sois un garçon haha ! Sur ce... A demain ! Dors bien princesse~  »

Il me fait des frayeurs comme ça et après il s'étonne que je sois gênée de sa présence, il se fout de moi ? Je soupire et enlève mes propres chaussures sans rien enlever d'autre, il ne faut pas déconner non plus. Je regarde dans sa direction après mettre glisser dans la couverture :

« Bonne nuit Meta... »

Je baille une fois et ferme les yeux après mettre tourner dans l'autre sens, c'est quelque peu gênant de dormir à côté de lui mais bon, je ferme mes yeux et m'endormis seulement une bonne vingtaine de minute après... Je sens que la journée risque d'être chargée demain.

_________________
Aïlyne Vetlyme


avatar


Messages : 23
Date d'inscription : 11/01/2015

Progression
Suivi Perso:
Notes:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 3 - Rencontre Nocturne [Meta Daphnès Brisingr - Aïlyne Veltyme]

Message par Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum