Acte 2 - Conspiration [Meta Daphnès Brisingr - PNJ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Acte 2 - Conspiration [Meta Daphnès Brisingr - PNJ]

Message par Meta Daphnès Brisingr le Mer 3 Sep - 17:49

CONSPIRATION
1000 – Auberge « Trépas du voyageur »





« Les gars ! Réunion dans la chambre de Hot Eye dans cinq minutes !

-Je t'ai déjà dit de pas m'appeler comme ça, j'ai un nom !

-Ouais ouais, désolé mais ton nom est trop compliqué à mon goût. Hot Eye et Eyce c'est bien comme surnom je trouve pour vous deux. De toute façon, il nous en faut pour couverture !
 »

Suite à mon ordre et cette petite discussion, nous avons fini au plus vite nos repas, laissant un petit pourboire à l'aubergiste. Un an qu'on squatte ici, et il a tellement peu de clients qu'il nous a tous acceptés pour trois fois rien. Le prix du repas seul en fait. Faut dire, une auberge dont l'entrée est dans une étroite ruelle sombre, ça attire pas grand monde. Et ça nous arrangeait bien. Un an qu'on réussit à survivre ici chacun à notre manière, des rapines pour les uns, des travaux honnêtes pour les autres. Et moi je supervisais un peu tout ça avec les deux frères et le garde corrompu. Mais bon, il est temps de se bouger un peu. Nous voilà enfin dans la chambre.

« Si je vous réunis tous ce soir, c'est pas pour rien. Vous connaissez déjà notre situation assez délicate dans cette ville depuis notre évasion, le renfort de la sécurité, notre mise à prix, toussah...

-Ouais et ça nous la fout mal parce qu'on se retrouve comme en prison, le confort en plus, mais les travaux presque forcés aussi. Accouche Meta.

-Bien, vous n'êtes pas sans savoir non plus que nous nous sommes évadés uniquement pour notre survie... plus ou moins *tousse*. Et que si nous restons là, c'est dans un but précis. Eh bien il est temps de mettre notre plan en action mes amis !! »



1000 – Auberge « Trépas du voyageur »

-QUOI ?! Une audience avec le roi ?! T'es sérieux là ?

-Oooh que oui. J'irai seul, je ne vous mettrai pas en danger pour cette folie. Mais notre plan va être mis en place, et je souhaite que le roi en soit le premier prévenu hormis nous. Si je vous ai réuni là, c'est pour vous laisser choisir si vous acceptez cette idée ou non. Que ceux qui me suivent dans cette idée folle lèvent la main !


Bon, je me prends un vent monumental de prime abord. Jusqu'à ce qu'une main se lève lentement, et que son... propriétaire (?) prenne la parole. Étonnant de la part du plus silencieux de nous tous : Eyce (jeu de  mot entre Eye et Ice), le frère d'Hot Eye

« Une idée folle comme tu dis, mais pas autant que notre évasion, ou même de tenter de se mettre un garde dans la poche. Je te suis donc, comme je l'ai toujours fait.

Le frangin tarde alors pas à lever la main à son tour.

-Bien dit p'tit frère. Sans toi et tes idées à la con, on en serait pas là haha, on serait même sûrement déjà passés au billot ! Hahaha

Son rire portant et rauque a pas manqué d'enivrer les autres, euphoriques et confiants, les voilà qui lèvent tous la main, le sourire en coin, me traitant de fou, de dégénéré et autre. Moi je prends ça comme des compliments. Il est vrai que je suis un leader assez génial, et assez charismatique je trouve pour le coup !

-Soit, merci de votre soutien les gars. De toute façon, qui a vraiment cru que j'allais tenir compte de votre avis sérieusement ?! Ha ha ha... Mais ça fait toujours plaisir, je l'avoue. Vous pouvez donc vaquer à vos occupations. Je vais me préparer psychologiquement, j'irai demain je pense. Bonne soirée à tous !. »




1000 – Château de Rhyz - Entrée

Déjà quelques heures que le soleil éclaire le royaume de ses rayons, quelques heures, pour traverser la ville à travers la foule piétinant le pavé du marché de la rue commerçante. Quelques heures pour élaborer un discours et imaginer tous les scénarios possibles. Et me voilà, empiétant sur la scène signant la fin du prologue. Je me trouve de les gardes qui me jettent un regard interrogateur. Je peux voir d'ici un balcon assez haut, et les rideaux sont ouverts. La chambre du roi je présume. J'ôte alors ma capuche, dévoilant mon visage qui n'était pas inconnu aux gardes. Et je m'écrie alors de telle sorte à bien être entendu :

« Votre honneur bonjour ! Je suis venu ici en paix de bon matin pour réclamer une audience auprès de vous. Je doute que votre bienveillance ne me le refuse car mon nom ne doit pas vous être inconnu, ou du moins mon visage. Je suis l'évadé du Jugement Divin, l'instigateur de cette opération qui a mené à la destruction d'une prison. Je suis Meta Daphnès Brisingr. »

A ces mots, les gardes ne perdirent pas une seule seconde pour se ruer sur moi et empoigner mes bras d'une main de fer. Je ne me défends point, mais refuse également de bouger d'un pouce, attendant la venue de l'intéressé.

Spoiler:
Une intervention d'un PNJ serait la bienvenue ici. J'en réclame donc un pour continuer ce RP de manière plus... rôle play justement ! Haha

Meta Daphnès Brisingr

Administrateur

avatar


Messages : 62
Localisation : face à mon écran
Date d'inscription : 17/08/2014

Progression
Suivi Perso:
Notes:

https://www.youtube.com/user/ResetTheGameFR

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 2 - Conspiration [Meta Daphnès Brisingr - PNJ]

Message par [PNJ] Noname le Lun 12 Jan - 6:44


Une légère lueur passe sur ma paupière qui s'ouvre lentement, révélant mon iris marron. Je tourne la tête vers la fenêtre de la chambre, le soleil fait pleuvoir ses chaleureux rayons dans la pièce. Je me redresse, repoussant la lourde couverture de mon lit. Je lance un long soupir, je pose ma main sur le haut de mon nez. Je fais glisser mon index et mon majeur le long de ma cicatrice. La douleur passe mais les souvenirs restes. Je reste assis sur le bord de mon siège improvisé. Le chant des oiseaux amplis la pièce, donnant une atmosphère calme et simple à la scène banale de ce matin clair et au ciel dégagé. Je regarde  la table basse de bois massif. Je saisis le cache œil noir qui y repose. Je le place par dessus mon globe. Après quelques minutes d'attente, à réfléchir ? Non, juste à faire une simple pause pour faire le vide dans mon esprit encore un peu embrumé par mon réveille récent. Je fini par me lever complètement, me dressant fièrement sur mes deux jambes. J'attrape une veste noire dans la grande armoire familiale. J'enfile un pantalon noir ainsi que de longues bottes. J'attrape ma cape que je boutonne, replaçant le col rouge  afin de ne pas laisser de plis.


Je sors de ma chambre en direction de la salle à manger. Le palais est silencieux, presque triste par la mélancolie et l'absence de vie qui le rempli. J'ouvre la porte, le repas repose sur la table, mais il n'y a personne. Je referme la porte derrière moi, entament les plats froids. Des légumes et des fruits, rien d'extraordinaires mais un repas bien fournit tout de même. Le tout ce fait dans un silence glacial uniquement interrompu par le bruit des couverts et des plats. Cela fait je décide de retourner dans ma chambre, à mon bureau plus précisément. Je remonte les escaliers, grimpant les marches unes par unes. Me voilà de retour dans la grande pièce presque vide. Le bureau est là, dans un coin, une pile d'affaires administratives y trônant, n'attendant que moi. Alors que je me déplace d'un pas lent vers mon siège j'entends du bruit dans la cour.

« Votre honneur bonjour ! Je suis venu ici en paix de bon matin pour réclamer une audience auprès de vous. Je doute que votre bienveillance ne me le refuse car mon nom ne doit pas vous être inconnu, ou du moins mon visage. Je suis l'évadé du Jugement Divin, l'instigateur de cette opération qui a mené à la destruction d'une prison. Je suis Meta Daphnès Brisingr. »

Le tout fini de piquer ma curiosité, je me dirige vers le balcon, posant mes mais gantés sur la rambarde. En contrebas la garde royal menotte un homme à la tenue pour le moins...exotique. Par contre son visage n'était pas inconnu, loin de là. La garde me fixe du regard, attendant un quelconque signe ou ordre de ma part.

« Amenez le moi, s'il veut une audience, alors soit. »

D'un geste du bras je me retourne, faisant flotter ma cape dans le vent, me détournant du balcon. Je descends de nouveau les escaliers d'un pas lent mais implacable. Je traverse quelques couloirs pour atteindre la salle du trône. Je rentre dans la pièce richement décorée, le prisonnier est déjà là, menotté. Je m’assied face à lui, à la place qui m'es dû. Je le regarde avec sévérité, ma joue appuyé sur mon poing, mon bras sur l’accoudoir.

« Bien, voici donc l'un des criminels de notre royaume. Que me vaut cette « visite » Monsieur Daphnès Brinsingr ?  »

Ma curiosité l'avait fait venir jusqu'ici, voyons s'il peut faire plus que de me surprendre.
[PNJ] Noname

Modérateur

avatar


Messages : 3
Date d'inscription : 16/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 2 - Conspiration [Meta Daphnès Brisingr - PNJ]

Message par Meta Daphnès Brisingr le Mar 13 Jan - 22:02





Les voilà qui commencent après m'avoir empoigné fermement. Mon complice n'en manqua pas une miette et s'apprêtait à se joindre au petit groupe avant que les gardes à l'extérieur n'en prenne l'initiative.
Ils s'immobilisent pour fixer bêtement le balcon, je relève alors la tête et y voit un homme aux cheveux mi-longs, vêtu d'une longue cape noire, nous surplomber. Il répond à mes attentes. Parfait.

« Amenez le moi, s'il veut une audience, alors soit. 

Et s'en va en empestant la classe. Je m'attendais plutôt à un vieux rabougri pour diriger ce royaume je dois bien avouer. Je lui réponds alors avec entrain

-Merci l'ami ! C'est sympa ! Aoutch...

Un des gardes me met une petite tape derrière la tête pour me crier

-Ferme la donc abruti! »

Je me retourne instinctivement et remarque qu'il s'agit de mon ami garde. J'esquisse alors un léger sourire gêné au vu du ridicule de la situation.
Les gardes m'emmènent directement dans le palais, je m'y attendais pas vraiment, c'est un honneur !  Il m'arrête alors à quelques pas d'un trône. Je demande alors, amusé

« C'est pour moi ?! Quel honneur ! Ah bah en fait non. »

Je vois le roi descendre lentement les marches, il ne vacille pas d'un pouce, et émet même une aura rassurante par tant de prestance de charisme. Je ne peux qu'admirer autant de classe. Il s'installe alors devant moi, sur SON trône – dommage, une autre fois peut-être ? –. Une fois assis, il se met à me fusiller du regard avant de poser sa joue sur son poing, comme déjà ennuyé

« Bien, voici donc l'un des criminels de notre royaume. Que me vaut cette « visite » Monsieur Daphnès Brinsingr ? »

-Je voulais juste discuter un peu en fait haha

J'essaie alors de me frotter l'arrière du crâne, un peu gêné par la situation. C'était sans compter sur ces menottes qui m'entravent.

-Alors en fait... Je me demandais un truc, de quoi un homme comme vous peut-il avoir peur ? Je veux dire, pourquoi la magie vous fait si peur ?...

Je présente alors mes paumes du mieux que je peux au roi, et exprime mon inconfort dans mon regard.

-Nan très sérieusement. Si c'est l'épisode de la prison qui vous fait vous méfier, sachez que je suis l'instigateur de tout ça !! Eh ouais !.. Ouais bon je devrais pas m'en vanter je crois, mais bon. Si elle a brûlé, c'est un peu votre faute quand même hein ! Si vous nous aviez pas tous arrêté pour un usage minime de magie, on en serait pas là. Et je compte pas tous les morts à cause de cette loi. Condamner la magie mal utilisée c'est bien. Mais pas TOUTE la magie.... Dites, changement de sujet, mais pourriez-vous me délier les mains ? C'est fort désagréable. Si vous risquiez quoique ce soit, j'aurais pas tenté le débat vous croyez pas ?!  »

Bon ok, il doit douter de ma sincérité, pas étonnant, je reprends alors mon discours.

« Et puis en plus, même si je vous voulais du mal, je peux pas. J'ai pas ma pierre de Jelt sur moi, un de vos gardes me l'a confisquée à l'entrée, et sans être en contact direct avec celle-ci, on peut rien faire. Si vous voulez, je peux vous apprendre comment ça s'utilise, vous verrez ça fait pas peur ! Si de la sorte je peux me rendre utile et vous prouver l'utilité au quotidien de la magie hein~. »

Mon complice confirme mes dires et prend même quelques risques en remettant l'orbe toujours dissimulée dans son tissu directement au roi après s'être agenouillé. Me voilà pris d'un peu de stress, mais je reste confiant. Je ne quitte pas le roi du regard, l'éviter serait signe de faiblesse, et je le défie de me croire.


Spoiler:
Si Aïlyne n'est pas en escapade et souhaite intervenir à un moment, qu'elle nous fasse signe !


Dernière édition par Meta Daphnès Brisingr le Mer 14 Jan - 5:56, édité 1 fois
Meta Daphnès Brisingr

Administrateur

avatar


Messages : 62
Localisation : face à mon écran
Date d'inscription : 17/08/2014

Progression
Suivi Perso:
Notes:

https://www.youtube.com/user/ResetTheGameFR

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 2 - Conspiration [Meta Daphnès Brisingr - PNJ]

Message par [PNJ] Noname le Mer 14 Jan - 4:47

-Je voulais juste discuter un peu en fait haha

Une phrase qui ne sert à rien, voilà qui commence bien. Cela ne fait que présager de la teneur et de la profondeur de ce qui va suivre. Quand bien même je le laisse poursuivre.

-Alors en fait... Je me demandais un truc, de quoi un homme comme vous peut-il avoir peur ? Je veux dire, pourquoi la magie vous fait si peur ?...

Je fronce les sourcils, l'homme qui me fais face tente de me prouver son inconfort. Je le laisse continuer pour savoir si le reste de ce qu'il a à dire est plus intéressant, ou en tout cas construit et argumenté.

-Nan très sérieusement. Si c'est l'épisode de la prison qui vous fait vous méfier, sachez que je suis l'instigateur de tout ça !! Eh ouais !.. Ouais bon je devrais pas m'en vanter je crois, mais bon. Si elle a brûlé, c'est un peu votre faute quand même hein ! Si vous nous aviez pas tous arrêté pour un usage minime de magie, on en serait pas là. Et je compte pas tous les morts à cause de cette loi. Condamner la magie mal utilisée c'est bien. Mais pas TOUTE la magie.... Dites, changement de sujet, mais pourriez-vous me délier les mains ? C'est fort désagréable. Si vous risquiez quoique ce soit, j'aurais pas tenté le débat vous croyez pas ?!  »

J'ai presque l'impression d'entendre les interminables plaintes du royaume, ne comprenant pas pourquoi certaines choses sont interdites. Il enchaîne en demandant à ce qu'on lui retire ses liens.

« Et puis en plus, même si je vous voulais du mal, je peux pas. J'ai pas ma pierre de Jelt sur moi, un de vos gardes me l'a confisquée à l'entrée, et sans être en contact direct avec celle-ci, on peut rien faire. Si vous voulez, je peux vous apprendre comment ça s'utilise, vous verrez ça fait pas peur ! Si de la sorte je peux me rendre utile et vous prouver l'utilité au quotidien de la magie hein~. »

L'un des gardes se rapproche de moi, me tendant un objet couvert d'un simple tissu. Je regarde rapidement la « chose » aux creux de ses mains. Je retourne mon regard vers le criminel, qu'il me rend en retour. Je soupir.

« D'une part vous garderez ces menottes, mieux vaut prévenir que guérir. Et puis le fait que vous n'ayez pas de pierre de Jelt ne vous rend pas pour autant inoffensif. Les êtres humains étaient et sont dangereux sans cela depuis bien des années. Mais revenons à nos moutons. Vous ne voyez pas en quoi la magie est dangereuse ? Vraiment ? Il y a trois raisons à cela. »

Je pose ma main sur ma cicatrice, la faisant glisser jusqu'à mon cache œil.

« Je crois que la première s'impose, je n'ai pas besoin d'un long discourt pour expliquer quelque chose qui « crève les yeux » si je puis me permettre l'expression. »

Je replace mon poing sous ma joue en guise de support.

« La deuxième raison est que les pierres de Jelt sont contre nature. La nature peut être belle, dangereuse, étrange, fascinante, mais surtout elle se suffit à elle même et respecte sa propre harmonie. Les pierres de Jelt viennent d'on ne sait où et bouleversent l'équilibre de cet ordre ancestral. C'est un blasphème quant à ce qui nous entoure et nous régie, ce qui est naturel et fondamental ne le sont plus depuis l'arrivé de ces minéraux. »

Je me lève, faisant flotter ma cape, me retournant vers les vitraux derrière mon trône, laissant entrer la lumière dans une multitude de couleurs.

« La troisième raison vient tout simplement du bon sens politique, chose que certains autres royaumes ne possèdent pas visiblement. »

Je me retourne vers le criminel, m'approchant de lui.

« La magie n'est pas que destructrice, certes, j'en suis conscient et sur ce point je veux bien vous croire. Mais imaginez vous seulement les changements qu'apportent les pierres de Jelt ? D'un point de vu économique cela peut tout bouleverser. En elle même leurs ventes pourraient ruiner des marchants, des commerces. De plus la magie peut créer des objets, des matières, et ce sans aucune contrainte. Imaginez si quelqu'un était capable de créer de l'or, ou des pierres précieuses. Quelles seraient les retombées sur les marchés et l'économie du royaume ? Bien trop grande à mon goût.

D'un point de vu judiciaire cela met beaucoup de bâtons dans les roues des enquêteurs, de la garde, de la loi en général. Prenons par exemple quelqu'un capable de brûler ce qu'il veut par magie, comme l'un de vos compagnons d'ailleurs si je ne m'abuse. Cet homme veut se venger de quelqu'un. Il lui suffit de brûler sa maison pour le tuer dans un incendie. Déjà pour prouver son implication cela est très complexe, et d'autre part pour se défendre il n'a qu'à dire qu'il ne peut pas utiliser une telle pierre de Jelt, et il serait impossible d'insinuer le contraire tant qu'il ne l'utilisera pas de lui-même. Vous voyez où je veux en venir ?

Enfin d'un point de vu purement politique avoir une armée utilisant les pierres de Jelt est une preuve du vouloir de renforcer la puissance militaire de son royaume. Cela inclus certes la défense du royaume mais augmente aussi le potentiel de conquête. Je ne veux pas d'une armée ayant le potentiel d'écraser tout ce qui se trouve sur son chemin, juste d'une armée capable de défendre les habitants. Et puis donner la magie à certains serait du même ordre d'idée que de donner des armes ou des explosifs à un enfant. Il peut en comprendre son utilisation mais jamais les possibilités mais surtout les retombées d'un tel pouvoir. Et c'est parce que ces quelques « enfants » sont incapable d'utiliser leurs pouvoirs à bon escient que pour le bien et la sécurité de mon peuple j'ai décidé d'interdire la magie dans mon royaume, quand bien même des gens meurent à cause de cette loi comme vous me l'avez dit plus tôt. Ce sont des morts regrettables, mais si elle ne sont qu'occasionnelles et minimes alors je pense que la règle du « sacrifier un petit nombre pour le bien du plus grand nombre » est plus que valable et recevable à mon goût.
 »

Je me rassoie sur le siège ornementé. Je lance un regard à l'un des gardes.

« Retirez lui ses menottes. »

Le garde s’exécute sans un mot. Je retourne mon attention vers mon interlocuteur.

« En guise de bonne foi je vous laisserais partir après notre audience, avec votre pierre et votre...objet. Je ne suis pas fermé à la discutions, ni dans mon jugement sur les pierres de Jelt. Si vous voulez me contredire dans mes propos allez y, je suis tout ouïe. Je ne vous demande pas de trouver des exemples en contradictions avec les deux premiers points que j'ai cité, le premier étant une approche personnel de la magie et l'autre une approche plus de croyance. Or en tant que dirigeant responsable je me dois de prendre en compte mon peuple avant mes propres intérêts. Donc si vous êtes capable de me prouver que la magie n'aura pas de retombées économiques, judiciaires , diplomatiques et dans la vie de tout les jours alors je changerais mon point de vu et ma politique vis-à-vis des pierres de Jelt mais pas avant. »

Voilà, j'ai fini d'exposer mon argumentation, à son tour, s'il en est capable, sinon qu'il s'en aille

Spoiler:
Voilà tu voulais un dirigeant compréhensif, toutefois j'ai essayé de trouver des raisons logiques quant à la politique anti-magie de celui-ci. A toi de faire ce que tu peux :p
[PNJ] Noname

Modérateur

avatar


Messages : 3
Date d'inscription : 16/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 2 - Conspiration [Meta Daphnès Brisingr - PNJ]

Message par Aïlyne Vetlyme le Mer 14 Jan - 5:41

Me voilà aujourd'hui, une journée normale pour une princesse pas tout à fait normale. Mes servantes avaient voulu me faire porter une belle robe de princesse comme chaque princesse le ferait. Mais non, je leur avais tenu tête et avait pu m'habiller de ma tenue habituelle en noir. Ça ne le fait pas tellement « princesse mignonne », mais ça fais moi. Je me déplace dans le palais, cherchant à lutter contre l'ennui qui reste présent.

Rien ne m'intéresse de ce qui se déroule, jusqu'à que j'entende ces étranges rumeurs circuler dans le palais, des rumeurs qui m'intéressaient, le « criminel » Meta Daphnès Brisingr se serait présenté à mon père pour demander une audience, ce même criminel est recherché pour utilisation de la magie. De quoi pouvait-il bien parler avec Papa ? Parle-t-il de magie ? Non Aïlyne, ce n'est pas bien, je ne dois pas penser à espionner mon père... Je m'arrête en plein milieu du couloir pour réfléchir, d'un certain sens si ce n'est que quelques minutes et si je ne me fais pas prendre, je ne risque rien après tout...

Je me dirige donc vers la salle du trône et appuie mon oreille contre la porte de la salle pour écouter ce qui se passe à l'intérieur, j'entende la voix de mon père qui accepte l'audience, j'arrive donc au début, c'est cool, je pourrais tout entendre de leur conversation. J'écoute tout le blabla de Meta et retiens qu'il propose à mon père de lui montrer de la magie. Connaissant mon père, il va sûrement dire non et l'envoyer en prison sans rien vouloir entendre de ce qu'il va dire. Puis mon père décide de lui répondre les raisons pour lesquelles la magie est interdit, des raisons qui sont longues et ennuyeuses, un monologue digne d'un roi. Vais-je parler comme ça le jour où je deviendrai reine ? J'espère sincèrement que non, le but n'est pas d'endormir, mais de dialoguer.

Puis j'ai l'impression que mon père est malade, il vient d'autoriser Meta à partir après alors qu'il maîtrise une magie prohibée, encore plus étonnant, il vient de lui dire de faire une démonstration pour lui convaincre que ce n'est pas quelque chose de nocif. Qu'est-ce que je fais ? Je rentre et regarde la démonstration où je m'en vais et rate la chance de ma vie de satisfaire ma curiosité sur la magie ? Penser comme ça, c'est vrai qu'il vaut mieux que je vienne observer. J'inspire profondément et pousse la porte de la salle.

Je rentre sans gêne et avance jusqu'à mon père avant de faire une révérence pour le saluer avant de commencer mes explications :

« - Bonjour père, veuillez m'excuser de mon interruption dans cette audience, mais j'ai malencontreusement écouté votre conversation en passant par là et j'aimerai, si vous m'autorisez à voir cette démonstration de magie, j'aimerais savoir si la magie n'est pas un danger pour nous »

Je me relève en souriant, je n'ai pas menti, mais je me vois mal sortir à mon père : « La magie m'intéresse alors laisse moi regarder, même si on me répète depuis que je suis petite que c'est mal ». C'est un coup à me faire bien engueuler, alors autant dire qu'une simple demi-vérité. Je me retourne vers le prisonnier Meta et incline légèrement la tête :

« - Enchanté, je m'appelle Aïlyne, je suis la princesse de ce royaume, mais je suppose que vous l'avez deviné »

Il l'a forcément deviné vu que j'ai appelé le roi « Père » mais bon, on ne sait jamais après tout.


Dernière édition par Aïlyne Vetlyme le Jeu 15 Jan - 0:47, édité 1 fois

_________________
Aïlyne Vetlyme


avatar


Messages : 23
Date d'inscription : 11/01/2015

Progression
Suivi Perso:
Notes:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 2 - Conspiration [Meta Daphnès Brisingr - PNJ]

Message par Meta Daphnès Brisingr le Mer 14 Jan - 15:30





Son premier argument, une grande balafre décorée d'un cache-oeil. A cela, je ne peux m'empêcher d'arquer un sourcil et de compatir en tirant une grimace discrète.
Son second est que les pierres de Jelt sont contre nature. Et je ne peux malheureusement pas dire le contraire vu où j'ai trouvé la mienne... Ca commence bien ! Bon sang qu'est-ce qui m'est passé par la tête... Je vais passer au billot, je le sens !

Eh la BLAM, un bon gros discours assommant ! Ah moi et la politique, et l'économie, et la justice, et... ouais bon OK, je manque de beaucoup de notions du genre, on a compris. Son monologue n'en est pas moins inintéressant, et j'en bois chaque parole pour y préparer ma réponse. Et finalement, il décide d'ordonner de me retirer ces menottes après avoir fini. Alors qu'il avait pris soin de me faire comprendre que je les garderai. Il a vraiment cru que j'allais lui sauter dessus et l'étrangler pendant son blabla ? Nan jamais, même si je ne cautionne pas tout ce qu'il dit, il n'empêche qu'il n'a pas tort, d'un point de vue réaliste. Mais avec un peu d'idéaux, on peut surpasser la réalité, j'en suis persuadé !

Je lui exprime tout de même mon dégoût sur son argument du sacrifice après l'avoir laissé finir, m'être fait délier les poignets, et rendu mon orbe.

-Le sacrifice du petit nombre hein ? C'est à cause de pensées comme cela que j'en suis là aujourd'hui. Je suis passé par Rhyz par obligation, banni des miens, je suis parti à la source de tout cela, Jelt. Mais ça, je pense que ça vous importe peu. Et...

Clac, un bruit de poignée de porte se fait entendre au loin, et une jeune fille entre dans la pièce, pour finalement se présenter au roi dans une courte révérence

« Bonjour père, veuillez m'excuser de mon interruption dans cette audience, mais j'ai malencontreusement écouté votre conversation en passant par là et j'aimerai, si vous m'autorisez à voir cette démonstration de magie, j'aimerais savoir si la magie n'est pas un danger pour nous.

Malencontreusement, elle est sérieuse ?! J'arque un sourcil en cernan ce mauvais mensonge et esquisse un sourire. Elle ment si bien, c'est fou un tel jeu d'acteur. Nan en fait pas du tout.

-Enchanté, je m'appelle Aïlyne, je suis la princesse de ce royaume, mais je suppose que vous l'avez deviné.

-En effet je l'avais deviné, je suis pas blond merci. C'est juste un gris bizarre dira-t-ton, mais si je puis me permettre votre altesse, niveau couleur excentrique, on m'a l'air bien lotis~. Bref, excusez-moi. Donc la magie, c'est que vous voulez voir... Eh bien pour faire simple...

Me voilà a appuyer ici et là sur l'orbe, activant la pierre et faisant rouler les mécaniques de l'artefact avant de finalement le lancer haut dans les airs

-Elle peut être effrayante si mal domptée.

Mon regard s'assombrit, faisant peser soudainement une certaine tension quand quelques cliquetis se font entendre, tous lèvent alors les yeux sur l'orbe, sauf le roi qui reste impassible au possible.
L'orbe change alors de forme, rapidement et fluidement, alignant plaques et engrenages pour finalement devenir une sorte d'exosquelette draconique. En plus petit.
Je relève alors la tête vers la princesse, la regardant droit dans les yeux, et sans plus attendre, le petit dragon mécanique fond sur elle, comme sur une proie.

-Mais entre de bonnes mains...

Je souris alors, un sourire malicieux et amusé, laissant l'orbe juger de la situation en se calquant sur moi. La machine ralentit soudain sa descente pour simplement se poser sur l'épaule d'Aïlyne et se frotter docilement à sa joue comme un animal affectueux. Je m'approche doucement de la princesse et tends la main sur ma wyvern dorée, pressent un des mécanismes sur son front. La pierre de Jelt se met alors à luire intensément dans son thorax pour enclencher une nouvelle transformation, devenant alors une énorme araignée qui se pose sur la poitrine de la jeune fille, exposant la pierre tel un bijou.

-La magie est capable de choses formidables. »

De l'abdomen de l'arachnide s'échappe soudain une multitude de rejetons, tractant chacun un fil dorée extirpé de l'araignée mère, se promenant sur tout le corps de la demoiselle en suivant un parcours précis, se croisant à plusieurs reprises pour tisser cette toison d'or. Les pattes de la porteuse du fragment se déposent alors lentement de part et d'autre de la poitrine, apposant délicatement ses pattes. Il suffit de quelques minutes seulement pour que la princesse se retrouve vêtue d'une robe dorée au motifs de toiles d'araignées.

« C'est cet usage de la magie que je conçois. La création n'est pas pure, mais en quantité proportionnelle à mon orbe et mon énergie. Chaque personne réagit différemment aux fragment de Jelt, développant divers pouvoirs créateurs ou destructeurs pour équilibrer cet ordre naturel des chose qui vous tient tant à cœur. Mais tout peut être mis à profit si bien contrôlé. »

Je pose alors ma main sur le fragment de Jelt durant mon discours idéaliste, regardant intensément la jeune femme dans les yeux. Au contact de ma main, les fils se rétractent tous de suite en suivant le schéma inverse, se rembobinant autour de fragment de Jelt pour reformer l'énorme araignée qui vint se poser au creux de ma paume, redevenant lentement l'orbe de départ. Je détourne de suite les yeux vers le roi, le remerciant de la confiance qu'il m'a accordé d'un regard franc. Je souhaitais argumenter un peu plus, mais je pense que cette démonstration suffit. Je me contente de le remercier et de les saluer, lui et sa fille.

« Merci de m'avoir écouté, et merci de votre confiance. Je ne vous décevrai pas. Au moindre faux pas, j'accepterai ma sentence sans rechigner. »

Ce ton peut ne pas me ressembler, mais dénote parfaitement de l'ampleur de mon engagement. De la même manière qu'il l'avait fait, je replace ma longue cape blanche d'un mouvement de bras en me retournant, la faisant voler au vent, et descend les marches du palais qui me ramènent à la ville en remettant ma capuche en place. Avouez que j'ai la classe !

Meta Daphnès Brisingr

Administrateur

avatar


Messages : 62
Localisation : face à mon écran
Date d'inscription : 17/08/2014

Progression
Suivi Perso:
Notes:

https://www.youtube.com/user/ResetTheGameFR

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 2 - Conspiration [Meta Daphnès Brisingr - PNJ]

Message par [PNJ] Noname le Mer 14 Jan - 16:40

-Le sacrifice du petit nombre hein ? C'est à cause de pensées comme cela que j'en suis là aujourd'hui. Je suis passé par Rhyz par obligation, banni des miens, je suis parti à la source de tout cela, Jelt. Mais ça, je pense que ça vous importe peu. Et...

Une porte de la salle s'ouvre. Aïlyne fait son entré son mon regard quelque peu désapprobateur et mes sourcils froncés. Une fois encore elle n'est pas habillée comme elle le devrait, il faudra que je remédie à cela moi même, mais plus tard.

« - Bonjour père, veuillez m'excuser de mon interruption dans cette audience, mais j'ai malencontreusement écouté votre conversation en passant par là et j'aimerai, si vous m'autorisez à voir cette démonstration de magie, j'aimerais savoir si la magie n'est pas un danger pour nous »

Mon regard se fait encore plus perçant et froid. Décidément elle arrive au mauvais moment. Le plus sage et le plus simple aurait été que je la congédie, autant que possible je voudrais qu'elle évite de voir l'utilisation de la magie. Elle est curieuse, en soit ce n'est pas un problème, mais elle est bien trop naïve. Voir la magie a l’œuvre pourrait l'émerveiller, sans lui faire rendre compte des dangers qui peuvent y être liés. Voir des cracheurs de feus est également un beau spectacle, mais cela reste dangereux et fait par des professionnels, et j'ai bien peur qu'elle n'ait pas encore le recule nécessaire pour voir les deux facettes d'une même pièce.

Toutefois la congédier sans raisons valables devant un criminel pourrait laisser place à quelques rumeurs (en soit ce n'est pas vraiment logique, mais il s'agit de la logique du peuple). Et puis quitte à être d'humeur clémente autant l'être aussi pour cela.

« Comme tu veux. »

Elle se tourne vers le prisonnier.

« - Enchanté, je m'appelle Aïlyne, je suis la princesse de ce royaume, mais je suppose que vous l'avez deviné »

Au moins elle se présente, qui plus est sans prononcer son nom. Si elle s'était annoncée comme Aïlyne Vetlyme et non Aïlyne Nibelungen cela aurait piqué la curiosité de Daphnès Brisingr, et m'aurais forcé à expliquer cette « anecdote ». Comme quoi une partie de l'éducation que j’essaie de lui inculquer rentre.

-En effet je l'avais deviné, je suis pas blond merci. C'est juste un gris bizarre dira-t-ton, mais si je puis me permettre votre altesse, niveau couleur excentrique, on m'a l'air bien lotis~. Bref, excusez-moi. Donc la magie, c'est ce que vous voulez voir... Eh bien pour faire simple...



Le criminel attrape son orbe, appuyant dessus à divers endroit. L'objet produit quelques cliquetis métalliques lors de la manipulation. Ensuite il lance la sphère en l'air.

-Elle peut être effrayante si mal domptée.

L'objet se déforme et se forme, prenant l'apparence d'une ossature mécanique d'un lézard ailé, tel un petit dragon. La sculpture vivante fond droit sur Aïlyne.

-Mais entre de bonnes mains...

Le dragon métallique se frotte alors sur ma fille, comme le ferait un animal vivant. Je croise les mains devant ma bouche, les deux coudes posés sur le trône, admirant la démonstration. Daphnès Brisingr s'approche d'Aïlyne, il se penche vers sa créature et appuie sur sa tête. Une fois encore l'horlogerie qui sert de corps à sa création se transforme dans des glissement de plaques et de rouages. Cela devient une araignée qui se place tel une broche sur les vêtements de ma fille.

-La magie est capable de choses formidables. »

De l’araignée s'extirpe une multitude de « puces » métalliques qui glissent le long du corps d'Aïlyne. Elles laissent derrière elles une toile dorée, parcourant un chemin prédéfini pour la couvrir d'une sorte de robe faite avec minutie.

« C'est cet usage de la magie que je conçois. La création n'est pas pure, mais en quantité proportionnelle à mon orbe et mon énergie. Chaque personne réagit différemment aux fragment de Jelt, développant divers pouvoirs créateurs ou destructeurs pour équilibrer cet ordre naturel des chose qui vous tient tant à cœur. Mais tout peut être mis à profit si bien contrôlé. »

Il récupère son araignée et ses rejetons, redevenu unité puis orbe.

« Merci de m'avoir écouté, et merci de votre confiance. Je ne vous décevrai pas. Au moindre faux pas, j'accepterai ma sentence sans rechigner. »

Il croise mon regard avant de tirer la révérence et de tourner les talons.

« Tu veux donner une chance à la magie dans ce royaume alors soit. Gardes, accompagnez le dehors, puis retournez à vos postes. »

Je tourne mon unique œil vers Aïlyne.

« Ne te laisse pas bercer par des illusions, ce que tu as vu était certes impressionnant mais il y a toujours un envers au décor. Ce que tu as vu est la face blanche de la magie, mais rien n'est jamais blanc ou noir, tout est une nuance de gris. La magie n'est pas que destructrice, mais ne forme pas ton jugement sans avoir vu tout les points de vu. L'être humain a comme défaut qu'il s'aveugle facilement en ne voyant que ce qu'il veut bien voir. Les idéaux comme les siens sont bien sûr très beaux, mais la dur réalité les rattrapent souvent. »

Je me remet en appuie sur l'un de mes poings.

« Maintenant retourne dans ta chambre, tu veux ? Habille toi corretement pour une fois, cela ne te feras pas de mal. »
[PNJ] Noname

Modérateur

avatar


Messages : 3
Date d'inscription : 16/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 2 - Conspiration [Meta Daphnès Brisingr - PNJ]

Message par Aïlyne Vetlyme le Mer 14 Jan - 23:58

Je souris en entendent sa réplique mordante sur mes cheveux, oui en effet mes cheveux sont d'une couleur à part, mais au moins il disait ça avec humour et s'incluaient lui-même dans les cheveux bizarre. Bon, c'est vrai que les siens ne sont pas mal dans le genre aussi. Je me concentre quand il commence à aborder le sujet de la magie, tien, ça devient intéressant maintenant.

Il commence à trifouiller son joujou qui se transforme littéralement en dragon, un petit dragon tout mimi qui se met d'ailleurs à foncer sur moi à toute allure, je décale légèrement mon pied pour être prête a esquiver au dernier moment, je ne vais pas me laisser humilier par quelqu'un comme lui. Puis la créature ralentit au dernier moment, peut-être me trouve-t-elle moins comestible. Elle se pose sur mon épaule tandis que je regarde de plus près en même temps qu'elle se frotte contre moi. Elle est adorable cette créature. Puis le jeune magicien s'avance vers moi lentement et touche la tête de son dragon qui sous mon regard ahuri à son Thorax qui luit intensément avant qu'il devienne une araignée. Comment... Comment c'est possible ? Comment la magie marche-t-elle ? Comment un orbe peut devenir un dragon puis une araignée. Mystère...

L'araignée en elle-même se déplaça sur mon corps pour se placer sur ma poitrine, quelque chose de très gênant en soit... Mais je ne fis aucune remarque à cela, puis il réussit encore à m'étonner quand plein de petites araignées sortirent du ventre de la maman pour me couvrir de fils doré, en soit ça pourrait être totalement écœurant si jamais j'avais eu une peur des araignées, ce qui n'était pas le cas. C'était assez amusant de les sentir se déplacer, ça faisait des petites chatouilles, je regardais le travail de leur labeur qui donnait une robe dorée. Pas tellement mon style, mais les vêtements style robes de princesses dorées, argentées, rose, ne sont pas fait pour moi.

Meta me posa une de ses mains sur son araignée en me fixant et récitant son discours. Le plus gênant de la situation, c'était que l'araignée se trouvait sur ma poitrine et qu'il n'avait pas l'air de comprendre. Je me sentirai presque rougir alors qu'il finissait de parler et récupérer son araignée. Je détourne le regard vers la droite alors qu'il nous fait des remerciements, les garçons sont-ils tous aussi innocents et inconscients que lui ? J'aurai pu lui en coller une pour ça...

Je le regarde partir avec les gardes. Il s'en va comme ça ? Je m'apprêtai moi aussi à sortir quand la voix de mon père attira mon attention.

« Ne te laisse pas bercer par des illusions, ce que tu as vu était certes impressionnant mais il y a toujours un envers au décor. Ce que tu as vu est la face blanche de la magie, mais rien n'est jamais blanc ou noir, tout est une nuance de gris. La magie n'est pas que destructrice, mais ne forme pas ton jugement sans avoir vu tout les points de vu. L'être humain a comme défaut qu'il s'aveugle facilement en ne voyant que ce qu'il veut bien voir. Les idéaux comme les siens sont bien sûr très beaux, mais la dur réalité les rattrapent souvent. »

Je regarde mon père dans les yeux et prends d'une voix totalement neutre :

« - Ce que j'ai vu aujourd'hui est pour moi un miracle, quelque chose de totalement nouveau, et contrairement à ce que tu penses j'ai suivi mes cours je sais très bien tout cela, je ne suis plus une enfant, mais j'aimerais penser que pour l'avenir de notre pays on pourrait tenter de mettre à profit la magie si on surveille bien l'utilisation, bien sur comme partout il y aurait des personnes qui en feraient une mauvaise utilisation, je peux comprendre père vos craintes, mais l'on ne peut pas changer les mauvaises personnes en bonne, elle sera toujours mauvaise quoi que nous fassions non ?, je souris tendrement, Père vous devriez peut-être arrêtez de me voir comme une enfant mais comme la jeune femme que je suis devenue. »

Il me congédia en rajoutant cette phrase qui me déplut correctement « Habille toi correctement pour une fois, cela ne te fera pas de mal. » Parce que je ne m'habille pas de robe voyante, je ne suis pas habillé correctement ? C'est quoi cette remarque totalement méchante. Je me dirige vers la sortie bouillonnant intérieurement, j'ai le droit de m'habiller comme je veux quand même ! Et pourquoi ça ne me ferait pas de mal ? Il insinue que je suis moche dans ma tenue-là ? Et bien tant pis pour lui, il devra s'habituer ! Je me retourne alors que je m'apprête à fermer la porte et déclare d'une voix forte :

« - Je crois que j'ai encore le droit de m'habiller comme je le souhaite ! Je ne mets pas non plus des vêtements des souillons quoi, alors tu n'as pas le droit de critiquer ce que je porte ! »

Je claque la porte en sortant de la pièce, ce n'est pas parce qu'il est le Roi qu'il va me faire porter ce qu'il souhaite. Bon revenons à nos moutons... Plutôt à notre magie. Mince Meta va filer ! Je cours vers la sortie du palais, les gardes m'interdiront de sortir, il faut donc que je l'intercepte avant. Comment détourner l'attention des gardes pour lui donner un rendez-vous en secret. Puis une idée jaillit de mon esprit au moment où il apparut dans mon champ de vision entourée de ces gardes. Je continuais de courir et plus très loin de lui, je m'écriais pour faire écarter les gardes : « Poussez-vous ! », les gardes s'écartaient d'un pas alors que Meta se retournait à peine je lui rentrai dedans et l'on tomba tous les deux au sol, je murmurai dans la seconde qui suivit la chute « Retrouve moi à minuit sur la place marché » je me relevai en prenant une mine embarrassée pour paraître crédible auprès des gardes : « Pardonnez-moi, je suis en retard pour un rendez-vous avec la couturière et je vous ai vu au dernier moment, je me retourne vers Meta, bonne route et j'espère que nous aurons le plaisir de nous revoir bientôt », je lui fis un clin d'œil et partie le laissant seul avec les gardes, j'ai hâte à minuit moi.

_________________
Aïlyne Vetlyme


avatar


Messages : 23
Date d'inscription : 11/01/2015

Progression
Suivi Perso:
Notes:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Acte 2 - Conspiration [Meta Daphnès Brisingr - PNJ]

Message par Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum